Vous êtes ici : Accueil > Gestion de l'exploitation > Prévention Chaleurs et Incendie

Prévention Chaleurs et Incendie

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Prévenir les incendies de la récolte au stockage

La période estivale est synonyme de moissons et de fortes chaleurs, notamment cette semaine, avec des conditions très propices aux départs de feux.

Des précautions simples sont à prendre, pour éviter le pire, à lire dans cette page spéciale prévention incendie qui apporte des conseils pour limiter les incendies et leurs conséquences.

Les paillers à 30 m - Recommandé

  • Pour les bâtiments annexes des élevages qui stockent des fourrages, l'implantation doit être faite à 100 m des tiers.
  • Pour les paillers de plus de 1000 m3, une déclaration ICPE 1530 doit être réalisée.
  • Pour les autres paillers, il est recommandé de les installer à au moins 30 m de tout bâtiment, maison, sur les sièges d’exploitation.
  • Une distance de 30 m entre un pailler dans un champ et la route départementale ou nationale, une emprise de voie ferrée ou d’autoroute, un boisement, est également conseillée par les pompiers.

Dépoussièrer le matériel chaque jour même si le temps presse

Que ce soit pour une moisonneuse, un round baller ou tout autre matériel  travaillant avec des fourrages secs ll s'agit de :

  • enlever les menues-pailles derrière les carters.
  • enlever les accumulations autour des éléments chauds, moteur et pot d'échappement.
  • enlever poussières et pailles derrière les faisceaux électriques.
  • surveiller les roulements
  • prévoir un extincteur (6kg)
  • dans la mesure du possible, planifier le travail en évitant les heures les plus chaudes
  • les parcelles peuvent être détourées et labourées autour pour limiter la propagation du feu.

Stationner le matériel à part

Pour gérer les risques d'incendie il faut :

- éviter de stationner les machines automotrices trop près des stockages de fourrage, de paille, de carburant,

- proscrire le stationnement dans les bâtiments…

- utiliser les coupes batteries.

Pour stocker le matériel dans le bâtiment Groupama conseille :

Logo Vivons Prévention

  • Un mur maçonné d’une hauteur égale à la hauteur des engins pour isoler le stockage peut être érigé
  • un espace de 4 m parfaitement propre entre le matériel entreposé et le fourrage doit être laissé.

>> contactez votre assureur pour plus d'informations

Transport des animaux en cas de forte chaleur

Les animaux doivent être protégés en permanence des intempéries, des rayons du soleil, de la chaleur. Ils ne doivent pas être transportés en cas de températures extrêmes pouvant générer des souffrances évitables.

Le transport d'animaux vivants est strictement réglementé. En période de canicule comme à toute autre période de l'année, l’article 3 du règlement CE 1/2005 prévoit que :

« Nul ne transporte ou ne fait transporter des animaux dans des conditions telles qu’ils risquent d’être blessés ou de subir des souffrances inutiles ».

Les animaux doivent par conséquent être protégés en permanence des intempéries, des rayons du soleil, de la chaleur ou du froid. Ils ne doivent pas être transportés en cas de températures extrêmes pouvant générer des souffrances évitables.

La réglementation de l'Union européenne prévoit également une inspection et un agrément des véhicules utilisés pour les transports de longue durée.
Les principales vérifications effectuées concernent :

  •  les systèmes de ventilation des véhicules permettant de maintenir la température à l'intérieur des compartiments entre 5°C et 30°C, avec une tolérance de 5°C en fonction des conditions climatiques ;
  •  la présence de capteurs de température permettant au conducteur de contrôler en permanence les températures à l'intérieur des compartiments ;
  •  la présence d'un système d'enregistrement de ces températures, dont les résultats doivent être tenus à disposition des services de contrôle.

Par ailleurs, tout organisateur de transport d'animaux doit tenir compte des conditions météorologiques lors de la planification du trajet. Des contrôles a posteriori peuvent être réalisés par les services officiels (notamment pour vérifier que les températures maximales n'ont pas été dépassées).

Lors des périodes de forte chaleur (températures supérieures à 30°C), il est généralement difficile de maintenir les températures à l’intérieur des compartiment hébergeant les animaux dans la fourchette réglementaire (entre 5°C et 30°C, +/- 5°C), a fortiori lorsque des arrêts prolongés sont prévus (par exemple aux lieux de transferts, ou aux différentes frontières traversées).
Par conséquent dans toute l'Europe, il est demandé aux services de contrôle de ne pas autoriser les échanges et exportations lorsque les prévisions météorologiques sur le trajet excèdent 30°C, à moins que des garanties ne soient apportées par l’organisateur sur sa capacité à maintenir les températures à l’intérieur du véhicule dans la fourchette réglementaire.

Le Règlement européen CE 1/2005 encadre tout transport d’animaux vivants au départ des pays membres de l’Union européenne. En vigueur depuis le 5 janvier 2007, il renforce notamment les mesures de surveillance, d’autorisation et de contrôle. Il prévoit également des règles plus strictes pour les transports de longue durée et définit des normes spécifiques de conformité pour les véhicules.

En savoir plus sur le site de la Commission européenne

 

Actualité du 23 juillet 2019

En cette période de canicule, le ministre de l'agriculture et de  l'alimentation, Didier Guillaume, a décidé de restreindre les transports  d'animaux sur le territoire national. Un arrêté ministériel publié  au JORF et applicable dès mardi 23 juillet 2019, demande aux Préfets  d'interdire les déplacements entre 13h et 18h pour les départements  classés en vigilance orange ou rouge (information disponible sur le site Internet de Météo France).
Des dérogations seront possibles, notamment pour les véhicules dotés  d'aménagements spécifiques et pour les animaux en souffrance dans leur  bâtiment. Une note de service précisera les contours de ces cas  dérogatoires.
Les dispositions en vigueur pour l'exportation (durée de transport supérieure à 8 heures) restent applicables en toute circonstance.

Les brûlages

Les brûlages de bois sont réglementés et ceux de déchets sont interdits

>> Lire l'arrété préfectoral du 29 juin 2010

Indice Forêt météo


La température des balles dans les bâtiments doit être contrôlées souvent si celle-ci dépasse 45°C

Bottelage du foin

Une fois le fourrage bottelé, une période de séchage de 21 jours au champ doit être respectée