Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Biodiversité

Biodiversité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Protéger les nichées de busards avant la récolte

2020 se présente comme une année prometteuse pour la reproduction des busards qu'ils soient Cendré, Saint Martin ou des Roseaux (présence de campagnols). Mais cette saison est à risques. 

En effet les conditions automnales et hivernales ont gêné les semis de blé, remplacé en partie par de l’orge qui s'est suffisamment développée au printemps pour attirer les adultes nicheurs. Cependant l'orge est la céréales qui est la plus précoce pour les moissons et elles débutent tôt cette année.

On constate la présence de poussins non volants voire des oeufs par encore éclos dans ces céréales. Les agriculteurs sont invités à les signaler à la LPO ou au GODS qui procède alors à la pose de cage traineau, à la matérialisation du nids par pose de jalon et limitation d'un carré de céréales de 2x2 avec ou sans grillage, ou au déplacement du nids vers uen parcelels proche plus sûre. le transfert dans un centre de soisn est le dernier recours. 

>> Voir l'actualité 
 

Si vous observez un couple ou trouvez un nid, appelez la LPO au :  05 46 50 92 21

Appelez le GODS pour les Deux-Sèvres au 05 49 09 24 49  - contact@remove-this.ornitho79.org

Trois espèces de busards sont présentes et se reproduisent dans nos départements.

Toutes trois ont la particularité de nicher au sol, dans les milieux ouverts.

Le Busard Saint-Martin (Circus cyaneus) niche principalement dans les landes, les coupes et les clairières forestières et, de plus en plus fréquemment dans les zones cultivées.

 

Le Busard des roseaux (Circus aeruginosus) s’installe de préférence dans les zones humides ouvertes (roselières, végétation de bords de fossés…) et dans les cultures.

 

Le Busard cendré (Circus pygargus) niche en petites colonies, en général dans les cultures et tout particulièrement dans les céréales (blé, orge). C'est l'espèce la plus menacée par les moissons, car elle est migratrice et niche en moyenne plus tardivement. Ainsi dans la plupart des cas, les jeunes ne sont pas encore volants au moment de la moisson.

Busard cendré (mâle) - Photos : J.FABRE_LPOBusard Saint-Martin (mâle) - Photos : J.FABRE_LPOBusard des roseaux (mâle) - Photos : J.FABRE_LPO

                                                   

                                                                                       

Une action du Parc naturel régional pour réduire la perte de biodiversité sur notre territoire

Auxil’haie : Guide pour des haies champêtres propices au auxiliaires de culture

Cet outil permet de composer des séquences ligneuses (haies champêtres, systèmes agroforestiers) attractives pour des invertébrés auxiliaires de culture et de répondre à une problématique éventuelle de ravageurs de culture.

L’outil est destiné aux conseillers agricoles et aux agriculteurs.

Les conseils s’appliquent pour le territoire de la France métropolitaine.

Protégeons les busards ensemble