typo3conf/ext/e_magineurs/res/opus/ressources/images/interface/opus.png Flux RSS des actualités2881690fr_FRChambre d'agricultureFri, 08 Dec 2023 21:50:16 +0100Fri, 08 Dec 2023 21:50:16 +0100TYPO3 EXT:newsnews-121403Thu, 01 Dec 2022 17:51:07 +0100Influenza aviaire : un nouveau foyer en Deux-Sèvres et en Maine et Loirehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-un-nouveau-foyer-en-deux-sevres-et-en-maine-et-loire/L'infection par le virus H5N1 a été confirmée par l'ANSES dans un élevage des Deux-Sèvres et dans un élevage du Maine et Loire à la frontière de notre département. En conséquence, une nouvelle zone de protection autour de les Cerqueux (49) est mise en place et la zone de protection autour de Chanteloup (79) est élargie par rapport à celle existante>> Lire l'arrêté du 30 novembre 2022

Les communes de Boismé, Mauléon, Courlay et Saint Pierre des échaubrognes sont ajoutées à la liste des communes en zone de protection

>> Voir la liste des communes ou partie de commune

]]>
Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
news-121402Thu, 01 Dec 2022 17:33:44 +0100Influenza aviaire : 3 foyers confirmés en Deux-Sèvreshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-3-foyers-confirmes-en-deux-sevres/L'infection par le virus H5N1 a été confirmée par l'ANSES dans trois élevages des Deux-Sèvres. En conséquence, une zone de protection et une zone de surveillance sont mises en place autour de chaque foyer.L'arrêté préfectoral définissant ces nouvelles zones et les mesures applicables conformément aux nouvelles instructions a été publiés le 29 novembre 2022.

>> lire l'arrêté du 29 novembre 

>> Voir la liste des communes au 29 novembre 2022 (Les nouvelles communes touchées sont surlignées en jaune)


Tous les acteurs de la filière sont appelés à la plus grande vigilance, à l'application la plus stricte des mesures de biosécurité (en élevage et dans les transports) et au respect des mesures d'autocontrôles imposés par l'arrêté préfectoral
 

]]>
Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
news-121307Tue, 29 Nov 2022 15:43:36 +0100Cap sur l’agriculture durable 2022https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/cap-sur-lagriculture-durable-2022/Appel à candidature ouvert à toutes les agricultrices et tous les agriculteurs innovants de Nouvelle-Aquitaine souhaitant valoriser leurs initiatives.Cet appel à candidature, s’inscrit dans la continuité des précédents et s’adresse à toutes les agricultrices et tous les agriculteurs situés en Nouvelle-Aquitaine qui ont innové sur leur exploitation pour en améliorer la durabilité.

C’est très simple…
Pour candidater, Il suffit :

  • de se connecter sur le site www.agridurableaquitaine.com pour télécharger la feuille d’inscription,
  • de répondre en quelques mots aux six questions permettant de situer l’initiative proposée, en regard des objectifs d’amélioration de la durabilité du système d’exploitation.
  • De retourner ce document par mail (ou par courrier)

Une sélection rigoureuse fondée sur l’expérience d’experts indépendants

Après une présélection sur dossier, les exploitations retenues recevront la visite d’experts qui analyseront sur place l’initiative proposée en se fondant sur une grille de lecture qui prend en compte les trois dimensions du développement durable : économique, environnementale et sociale.

Une dotation de 1500 à 2000 €

Sur la base de cette analyse le comité exécutif de la Fondation choisira les lauréats. Les lauréats recevront une dotation de 1 500 à 2 000 € selon la qualité de la réalisation. La publication des résultats aura lieu pendant le Salon de l’Agriculture Nouvelle Aquitaine en mai.

L’appel à candidature sera clos le 30 décembre 2022.

Plus de 100 lauréats depuis 2009

Depuis sa création la fondation a soutenu plus de 100 réalisations avec l’ambition que chaque lauréat puisse partager son expérience et illustrer auprès de tous les publics le fait que l’agriculture innove dans le sens de l’intérêt général par des initiatives concrètes, utiles et efficaces !

Valoriser collectivement le travail de chacun au bénéfice de tous !

L’essentiel de ces témoignages est à retrouver sur le site web de la Fondation, ou sur agriweb.tv, avec notamment l’interview de Dominique Gaborieau un des lauréats 2021.

Contact :
Bruno MILLET - Délégué Général - brunomillet.faduna@orange.fr – 06 81 42 77 40
Maison de l’agriculture et de la Forêt 6 parvis des chartrons 33000 Bordeaux

"

]]>
Charente-MaritimeCreuseDeux-Sèvres
news-121293Tue, 29 Nov 2022 11:47:10 +0100Comment concevoir son projet agro-écologique dans un contexte de préservation de la qualité de l’eau ?https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/comment-concevoir-son-projet-agro-ecologique-dans-un-contexte-de-preservation-de-la-qualite-de-lea/Retour sur la journée technique Re-Sources (Qualité de l'eau) du 25 novembre 2022 à ChambonLa Chambre interdépartementale d'agriculture 17-79 a organisé vendredi dernier une journée complète (matinée en salle et après-midi sur une exploitation) sur la place de l’arbre et de la haie dans les agro-systèmes de la plaine de l’Aunis. Cet évènement est une des multiples actions menées par le pôle Eau qualité dans le cadre du programme régional volontaire Re-Sources sur les aires d’alimentations des captages de la CDA de La Rochelle.

Auprès d’un public restreint, la CDA de La Rochelle, par l’intermédiaire de l’animatrice ReSources, Sandie GATINEAU, a rappelé les enjeux de qualité de l’eau sur les différents captages concernés (Fraise-Bois Boulard, Anaïs et Varaize) : problématique Nitrates et résidus Phytosanitaires. Ainsi, elle complète son exposé en précisant que la thématique abordée répond à un des principaux objectifs de ce 3ème programme, à savoir la limitation des transferts et l’aménagement durable du territoire.

Dans la foulée, les différentes intérêts des infrastructures agro-écologiques ont été abordé par Jérôme FAURIOT, conseiller agro-environnement et référent des actions Bassin-versant en Charente-Maritime, appuyé par Marine DUGUE, conseillère agronomie et eau. Outre les aspects positifs sur les paysages, la biodiversité, les auxiliaires, les IAE (comme nous les nommons rapidement) nous intéressent au premier plan vis-à-vis de la qualité de l’eau sur les bassins-versants. En effet, elles participent à limiter, dans deux dimensions, la circulation de l’eau et donc des polluants potentiels :

Les transferts de nappe ou infiltration (échelle verticale)

Les transferts de surface ou ruissellement (échelle horizontale)

Ces propos ont été complété par Eric CIROU, conseiller arbre et haie, en apportant des précisions sur les aspects réglementaires. Des focus ont été réalisés sur la propriété et le fermage, sur les distances à respecter dans le cadre de plantation et surtout sur les IAE dans la nouvelle PAC. Ainsi, nous avons pu constater une forte demande de renseignements sur la place des IAE dans l’écorégime de la nouvelle structuration de la PAC. Enfin, la matinée s’est terminée par un rapide tour d’horizon des dispositifs d’aides technico-économiques (programme départemental EVA, Label Bas carbone, MAEc…).

L’après-midi, Stéphane BARON, agriculteur céréalier à Virson, nous a accueillis sur son exploitation pour analyser le contexte du territoire et identifier les aménagements réalisés. De nombreuses plantations ont été réalisées sur l’exploitation. A ce jour, les haies ne représentent pas moins de 16 km au total. L’exploitant nous précise que les divers projets de création de haies répondent à différents enjeux selon les secteurs :

Paysager notamment à proximité du siège d’exploitation

Corridors pour la connexion entre différentes haies et bandes végétales en terres hautes

Protection des transferts vers des terres basses

L’exploitant était accompagné de son frère (Philippe BARON), Président de l’association « Bon champs, bonne haies ». Ce dernier a rappelé l’importance de ces structures associatives en appui local de la CIA 17 79 et comme relais majeur dans la promotion de la haie et la réalisation de projets sur la plaine de l’Aunis.

Contacts CIA 1779 :
J. FAURIOT Conseiller agro-environnement et eau (06.48.37.83.96)
E. CIROU Conseiller arbre et haie (06.71.92.51.29)

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-121289Tue, 29 Nov 2022 11:19:40 +0100Bout de vigne - Tailler après les épisodes de grêlehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/bout-de-vigne-tailler-apres-les-episodes-de-grele/2022, une année marquée par un aléa climatique majeur : la grêle. Des dégâts de récolte allant jusqu'à 100 % dans le couloir, plus de 15 000 hectares de vignes impactés dans le Cognaçais.La Chambre interdépartementale d'agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres* a organisée 3 demi-journées "Bout de vigne - Taille" les 22 et 24 novembre derniers. 

L'objectif était double pour répondre à la problèmatique posée par les dégâts de grêle.

  • Comment préserver la production future des bois fortement impactés ?
  • Comment réaliser une taille "au plus juste" ?

Les viticulteurs ont pu se rendre, d'abord en salle, puis sur des parcelles dans les communes de St Martial de Mirambeau, St Maigrin et Clam, afin d'assister à un rappel des principes fondamentaux de la taille puis à des présentations de la solution des filets anti-grêles.

Contacts *CIA 1779
Céline Mathieu
Michel Girard

Intervenants et partenaires :
Océalia - M. Goy et M. MAndon
BNIC - M. Bourdet

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-121276Mon, 28 Nov 2022 17:25:59 +0100Des aides à l'investissement immobilier agricole dans le Melloishttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/des-aides-a-linvestissement-immobilier-agricole-dans-le-mellois/Dans le cadre de sa stratégie « Attractivité économique et touristique - volet agricole et alimentaire », la Communauté de communes Mellois en Poitou expérimente une aide à l’investissement immobilier agricole sous forme d’appel à projets.L’objectif du dispositif est d’apporter un soutien au développement des productions locales engagées dans des circuits de proximité (RHD, distributeurs locaux, vente directe …) tout en favorisant l’installation des jeunes agriculteurs et des nouveaux installés, grâce à une aide financière à l’investissement pour des travaux immobiliers agricoles (construction, rénovation, achat de matériaux…).

Mellois en Poitou prend en charge 30% du montant HT des dépenses, plafonnées à 30 000 euros HT, avec une bonification de 10 % pour les exploitations engagées en production biologique ou dans une démarche Haute Valeur Environnementale soit une aide maximale de 9 900 euros.

Cet appel à projets est ouvert du 21 novembre 2022 au 28 février 2023 avec un premier dépôt possible le 7 décembre 2022, et un second le 28 février 2023.

>> Voir le règlement

>> Télécharger le formulaire de candidature.

Un descriptif est disponible sur le site de Mellois en Poitou : https://www.melloisenpoitou.fr/les-actions/economie-et-tourisme/economie-et-tourisme

]]>
TerritoireCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-121273Mon, 28 Nov 2022 16:45:40 +0100Influenza aviaire, le point sur les zones et leurs réglementations, la mise à l'abri des volailleshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-le-point-sur-les-zones-et-leurs-reglementations-la-mise-a-labri-des-volailles/Tous les éleveurs de volailles en filières ou indépendants, sont concernés par des mesures liées à la gestion de l'Influenza aviaire, telles que la mise à l’abri des volailles, la surveillance des palmipèdes, les autorisations de mise en place etc.  La chambre d'agriculture propose un point sur les zones et leurs réglementation et sur les techniques de mise à l'abri des palmipèdes ou gallinacés.Le nombre de foyers d’influenza aviaire hautement pathogène continue de progresser ces dernières semaines en France et en Europe raison pour laquelle l'ensemble du territoire français est passé en niveau "élevé".

Sur la zone Bretagne, Pays-de-la-Loire et Deux-Sèvres, le nombre de cas continue lui aussi de progresser avec une très forte probabilité d'introduction via la faune sauvage. C'est pour cette raison que le département des Deux-Sèvres est en ZCT-FS : zone de contrôle temporaire – faune sauvage.

Tous les éleveurs sont concernés par des mesures telles que la mise à l’abri des volailles, la surveillance des palmipèdes, les autorisations de mise en place etc. 

>> Retrouvez les obligations et recommandations pour les éleveurs dans les deux fiches 

 

En parallèle, en cas de détection d’un foyer d’IAHP une zone de protection (ZP) et une zone de surveillance (ZS) sont définies autour du foyer par un arrêté préfectoral. Les mesures applicables aux ZP ET ZS sont indiquées dans la fiche "Quelle réglementations ? 

Enfin, si un foyer de grippe aviaire est détecté à moins de 10 km de votre exploitation ET que vous êtes situé dans une ZRD ou à 30 km d’une ZRD soit les 2/3 nord du département un dépeuplement préventif s’appliquera. Ce dépeuplement sera notifié par un arrêté préfectoral vous permettant ainsi d'être indemnisé du préjudice. L'objectif de ce dépeuplement est de dédensifier la zone des espèces sensibles (dindes et canards) et éviter toute diffusion du virus. 

À ce jour, les cas sont nombreux mais les foyers restent sporadiques. Espérons que ces mesures difficiles pour ceux qui les vivent permettent à un grand nombre d'entre vous de commercialiser vos volailles à l'approche des fêtes !

Pour rappel, également tous les mouvements de lots (entrée et sorties) doivent faire l'objet d'une déclaration de préférence via ATM  pour les élevages de chair  https://portail.atm-avicole.fr/login .

Si vous n’avez pas encore de compte, contactez le 02.99.60.31.26  ou portail@remove-this.atm-avicole.fr

 

Pour les palmipèdes à foie gras et les pondeuses, les déclarations peuvent se faire sur la BD avicole.

Des réfactions seront appliquées sur les indemnisations en cas de non-respect de cette obligation.

Toute l'actualité et l'information sur l'influenza aviaire

► Sur le site de la préfecture des Deux-Sèvres:

► Sur le site de la Chambre d'Agriculture dans la page spéciale Influenza aviaire

>> N'hésitez pas à contacter directement les conseillers de la Chambre d'agriculture interdépartementale Charente-Maritime Deux-Sèvres au 05 49 77 15 15 ou 05 46 50 45 00

]]>
Productions animalesVolailleCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-121228Mon, 28 Nov 2022 11:14:52 +0100Retour sur l'atelier de pépites locales du Marais Poitevinhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/retour-sur-latelier-de-pepites-locales-du-marais-poitevin/Jeudi 17 novembre a eu lieu l'atelier de pépites locales du Marais Poitevin. Ce projet a été initié par la Chambre Interdépartementale d'agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres dans le cadre d'un projet européen VALSIPAM dont le but est de promouvoir le Marais Poitevin en mettant en valeur ses typicités.Plusieurs partenaires locaux sont intervenus dans ce projet : le Parc Naturel Régional du Marais Poitevin, l'Office de Tourisme Niort Marais Poitevin et Niort Agglo. Plusieurs personnes ont participé à cet atelier pour venir partager leurs secrets du Marais Poitevin : agriculteurs, brasseurs, entreprises touristiques, locaux...

L'objectif de l'atelier était de collecter des anecdotes sur le Marais : restaurant typique, balade en nature, activité incontournable... Tout cela dans le but de fournir ces données auprès des partenaires du projet. La finalité sera de mettre en lumière ses secrets sur les sites internet touristiques du Marais afin d'inviter les visiteurs à découvrir les lieux immanquables des locaux.

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-121158Fri, 25 Nov 2022 09:01:18 +0100Centre de Formalité des Entreprises ; un guichet unique à partir de 2023https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/centre-de-formalite-des-entreprises-un-guichet-unique-a-partir-de-2023/Les Chambres consulaires ont en charge la mission des Centre de Formalités des Entreprises (CFE) depuis 1998Suite à la loi Pacte 2019-486 du 22 mai 2019 et la mise en place du Guichet Unique des Entreprises au 1er janvier 2023, cette mission CFE prendra fin au 31 décembre 2022.

 A compter du 1er janvier 2023 toutes les formalités des entreprises, qu’elles soient en individuelles ou en sociétés, se feront exclusivement sur le site de l’INPI (Institut national de la propriété industriel). L’INPI sera alors l’interlocuteur unique.

 Ce guichet unique numérique est dès à présent accessible sur le site  https://formalites.entreprises.gouv.fr/

Pour toutes questions contacter l’INPI au 01 56 65 89 98 ou https://www.inpi.fr/contactez-nous 

Contact : Brigitte Blaud et Stéphanie Jolly Pôle Transmission

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-121142Thu, 24 Nov 2022 17:17:31 +0100Une bourse du bûcheronnage dans le Marais Poitevinhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/une-bourse-du-bucheronnage-dans-le-marais-poitevin/Après avoir constaté que, d’une part, beaucoup de bois « se perd » dans le marais, et d’autre part que des particuliers cherchent à « faire du bois » pour se chauffer, le Syndicat des Propriétaires Fonciers du Marais Poitevin a décidé de créer un service de « Bourse au Bûcheronnage ».Pourquoi une bourse au bûcheronnage ?

Parce que l’énergie devient une denrée rare et chère.

Parce que la ressource en bois de chauffage dans le marais est considérable mais très peu exploitée.

Parce que l’évolution de la chalarose risque de provoquer un dépérissement rapide des frênes, donc une quantité massive de bois à exploiter

Parce que le bois de chauffage tiré du marais peut permettre à des foyers modestes de se chauffer à moindre coût.

Parce que l’entretien des marais passe par l’exploitation des bois (têtards, houppiers, etc…)

Parce que toute activité dans le marais, dès lors qu’elle respecte le milieu, contribue à le rendre vivant.

 

Une bourse au bûcheronnage comment ça marche ?

Le SPFMP ouvre deux listes :

  • Une liste des propriétaires (qui ont du bois à exploiter sur leurs terres et ne veulent pas le faire eux-mêmes)
  • Une liste des bûcherons (qui cherchent du bois à exploiter).

Une campagne de communication permettra aux intéressés de se faire connaître auprès des personnes habilitées et d’être enregistrés dans leurs fichiers respectifs.

Au fur et à mesure des demandes,  les propriétaires auront accès à la liste des bûcherons et réciproquement.

Le rôle du SPFMP s’arrête là. C’est juste une mise en relation. Les conditions et négociations entre les deux parties ne le concernent pas. Il devra cependant être tenu informé des contrats établis, pour assurer un suivi et une bonne évolution du dispositif.

 

]]>
EnvironnementTerritoireCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-121123Thu, 24 Nov 2022 16:04:33 +0100Une rencontre sur le thème de l’exporthttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/une-rencontre-sur-le-theme-de-lexport/Jean-Marc Renaudeau, président de la Chambre interdépartementale d’agriculture Charente-Maritime Deux-Sèvres a rencontré le 16 novembre, à la préfecture des Deux-Sèvres, le ministre délégué en charge du commerce extérieur, de l’attractivité et des Français de l’étranger Olivier Becht. Le ministre délégué en charge du commerce extérieur, de l’attractivité et des Français de l’étranger, Olivier Becht, était venu présenter aux entreprises du département l’offre d’accompagnement à l’export proposée par la Team France Export.

Rappelons qu’un tiers des produits agricoles et agro-alimentaires des Deux-Sèvres est vendu à l’étranger, dont le quart dans l’Union européenne.

Les productions de niche deux-sévriennes s’exportent partout dans le monde.

On peut citer les plus emblématiques : les fromages de chèvre et le beurre (AOP) d’Echiré au Japon, au Canada et aux Etats-Unis ; les cailles et pigeons jusqu’en Extrême-Orient (Chine, Japon) ; les chevreaux en Europe du Sud.

 

]]>
Actions chambresCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-120944Mon, 21 Nov 2022 15:11:50 +0100Les miels de l’année 2022, primés au concours régional !https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/les-miels-de-lannee-2022-primes-au-concours-regional/Pour la 13ème année, les apicultrices et apiculteurs de la région ont pu présenter leurs produits au Concours des Miels de Nouvelle-Aquitaine en vue de faire connaître et reconnaître leurs qualités. Les miels aux caractéristiques les plus remarquables ont ainsi reçu des médailles, que chacun d’entre nous verra désormais apparaitre sur les pots.54 médailles ont été décernées aux miels les plus remarquables, produits en 2022 en Nouvelle-Aquitaine, qui concourraient au sein de 15 catégories. Miels de printemps, d’été, de châtaignier, de montagne, des Landes, de forêt ou encore de tournesol, la diversité régionale était représentée au travers des 200 échantillons présentés et préalablement analysés par un laboratoire spécialisé afin d’attester de leur conformité au règlement du concours.
Les miels se démarquant par la qualité de leur visuel, texture ou encore grâce à leur palette aromatique ont été récompensés par les 60 jurés volontaires, permettant aux apiculteurs d’apposer sur leurs pots le macaron Concours Saveurs Nouvelle-Aquitaine. Ce concours régional porté conjointement par l’ADANA en lien avec le l’AANA s’est tenu à Saint-Georges-des-Coteaux en Charente-Maritime.

« La médaille apposée sur les pots présente un double intérêt. Pour l’apiculteurs lauréat cette récompense améliore leur visibilité tout en apportant la satisfaction d’un travail réussit. Pour le consommateur amateur de miel, la médaille, assure l’achat d’un produit de qualité, aux caractéristiques organoleptiques remarquables. », explique Miren Pédehontaa-Hiaa, chargée de mission à l’ADANA.


---
Contact presse
Miren Pedehontaa-Hiaa
06.80.01.82.66 - miren.pedehontaa@adana-asso.fr

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-120938Mon, 21 Nov 2022 14:25:17 +0100MAEC 2023 – nouvelle programmationhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/maec-2023-nouvelle-programmation/Des informations en début d'année 2023Les projets pour 2023 sont en cours d'examen par la DRAAF et la Région. Une réponse sur les mesures retenues, les enveloppes prévisionnelles ..., est prévue pour mi-décembre.

Dès le début de l'année, nous organiserons des réunions d'information pour vous présenter le nouveau dispositif.

Dans l'immédiat, pensez à renouveler, si nécessaire, votre demande d'exonération fiscale (marais poitevin et marais charentais) https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/environnement/maec/

Et renseignez-vous sur la PAC 2023 : la Chambre organise des formations https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/formations/notre-offre-de-formation/detail-de-la-formation-choisie/actualites/pac-2023-27-bien-comprendre-la-reforme-pour-mieux-lanticiper/

 

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-120806Thu, 17 Nov 2022 14:07:01 +01004ème ASSISES du Projet Alimentaire de Territoire La Rochelle Aunis Ré - PASSONS A L’ACTIONhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/4eme-assises-du-projet-alimentaire-de-territoire-la-rochelle-aunis-re-passons-a-laction/Le jeudi 1er décembre de 14h à 18h se dérouleront les 4ème Assises du Projet Alimentaire de Territoire La Rochelle Aunis Ré, à Saint Martin de Ré, 3 rue du père Ignace.Nous vous invitons vivement à y participer !

Au programme de cette rencontre :

  • La présentation du programme d’actions du PAT, déclinés en 11 groupes de travail,
  • La présentation de la gouvernance du projet, c’est-à-dire l’organisation concrète de groupes de travail avec les instances de pilotage pour mettre en œuvre le PAT,
  • Le cœur de ces assises : le lancement des 11 groupes de travail
  1. Faciliter l’accès au foncier et à l’eau
  2. Construire un cadre de travail favorable à la production maraîchère
  3. Diversifier l’offre de céréales et légumineuses
  4. Soutenir et développer la filière élevage à l’herbe
  5. Développer des partenariats entre filières arboricoles locales et voisines
  6. Optimiser le système logistique existant pour les circuits courts
  7. Soutenir les pratiques vertueuses en matière de préservation de l’environnement
  8. Promouvoir les produits et producteurs du PAT, toutes filières confondues
  9. Soutenir l’approvisionnement de la restauration collective en denrées locales, de qualité et durables
  10. Accompagner les organismes de l’aide alimentaire
  11. Sensibiliser à l’alimentation durable

Ces groupes de travail seront les lieux de production du PAT. Ses membres proposeront les actions à mener et seront garants de leur réalisation. Il est donc stratégique de s’y impliquer, nous avons besoin de vous. Les techniciens et élus chambre seront présents.
Ces groupes se réuniront toutes les 4 à 6 semaines (à la discrétion de chacun des groupes) à partir de ce 1er décembre.

  • Si vous souhaitez participer aux assises du 1er décembre, merci de vous inscrire en cliquant ici
    Lieu des assises : Saint Martin de Ré, 3 rue du père Ignace.
    A noter : une navette gratuite partira du Belvédère à 13h, sur inscription sur le lien ci-dessus.
  • Si vous n’êtes pas disponible le 1er décembre mais souhaitez rejoindre les groupes de travail plus tard, n’hésitez pas à contacter Emilie Toque – référente de la Chambre interdépartementale d’agriculture 1779 pour le PAT La Rochelle Aunis Ré – au 06 36 41 84 53 ou à emilie.toque@remove-this.cmds.chambagri.fr.


A venir prochainement sur le site internet de la chambre : les fiches projet qui vous donneront le cadre de travail des 11 groupes.

Pour toutes informations, contacter :
Emilie Toque – référente de la Chambre interdépartementale d’agriculture 1779 pour le PAT La Rochelle Aunis Ré
06 36 41 84 53
emilie.toque@remove-this.cmds.chambagri.fr.

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-120790Thu, 17 Nov 2022 11:46:25 +0100Influenza aviaire : 5 nouvelles communes en zone de protection en Deux-Sèvreshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-5-nouvelles-communes-en-zone-de-protection-en-deux-sevres/Suite à la détection de deux nouveaux foyers sur la commune de Largeasse et la commune de La Chapelle St Laurent, un nouvel arrêté définissant les zones de protection et de surveillance a été pris le 16 novembre 2022. >> Lire l'arrété du 16 novembre 2022

Les communes de Chanteloup, Adilly, Amailloux, Chiché et Saint Germain de Longue Chaume sont ajoutées à la liste des communes classées en zone de protection.  

>> voir la liste des communes en zone de protection ZP

 

A retrouver également sur la page IAHP du site de la Préfecture, ainsi que les liens pour les demandes de laisser-passer divers:

https://www.deux-sevres.gouv.fr/Politiques-publiques/Alimentation-consommation-animaux/Influenza-aviaire/INFLUENZA-AVIAIRE


 

]]>
Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
news-120741Wed, 16 Nov 2022 15:40:46 +0100Rencontre technique sur le Désherbage mécanique du cavaillon : « une pratique à développer »https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/rencontre-technique-sur-le-desherbage-mecanique-du-cavaillon-une-pratique-a-developper/Une 30aine de personnes s’est donnée rendez-vous le vendredi 4 novembre sur l’exploitation viticole de Jérôme CHASSERIAUD à Saintes pour faire le point sur le désherbage mécanique du cavaillon.La viticulture charentaise est confrontée à de nombreux enjeux : concilier la production, respecter l’environnement et préserver la qualité de l’eau. Ainsi, de multiples leviers techniques existent pour réduire la dépendance aux produits phytosanitaire : l’entretien mécanique du cavaillon en est un.

Au cours de cet évènement, animée par la Chambre interdépartementale d’agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres (CIA 1779),  Jérôme FAURIOT, conseiller agro-environnement et responsable des actions Eau qualité en compagnie de Marine DUGUE, conseillère agronomie et eau ont précisé tout l’intérêt de promouvoir la pratique du désherbage mécanique du rang dans un contexte de reconquête de la qualité de l’eau.

Le désherbage mécanique du rang présente ainsi de nombreux avantages :

  • Sur le plan environnemental : amélioration de la qualité de l’eau par moins de produits appliqués, amélioration de la qualité de l’air (moins de dérive)
  • Sur le plan agronomique : gestion des adventices résistantes, enfouissement de la MO, meilleure infiltration de l’eau, meilleure enracinement sur jeunes plants
  • Sur le plan social : meilleure relation de voisinage

Malgré ces nombreux attraits, quelques points sont à surveiller : augmentation du temps de travail à l’ha, consommation accrue de carburant, charge de mécanisation et incidence potentielle sur la microfaune du sol.

Un programme régional Re-Sources comme socle de la journée

Eau 17 en la présence de Maïder BARREIX, animatrice Re-Sources a co-présenté avec Mélina CALVY, animatrice du bassin versant du Né (pour le compte de l’EPTB Charente) la situation de la qualité de l’eau sur les deux bassins concernés par cette journée :

  • Bassin versant de l’Arnoult et Lucérat (eaux souterraines)
  • Bassin d’alimentation de captages de Coulonges et St Hippolyte (eaux superficielles)

Les animatrices ont rappelé les niveaux de pollutions des nappes sur ces deux territoires, tant sur le volet des Nitrates que sur celui des Pesticides. Ainsi, ces deux bassins, intégrés dans le programme régional Re-Sources, présentent des ambitions partagées suivantes à l’échelle départementale :

  • Développer les certifications environnementales et le BIO
  • Viser le 0 herbicide en vignes
  • Viser 100% de couverture en période à risques
  • Augmenter les surfaces en BNI (Bas niveau d’intrants)
  • Améliorer la gestion des intrants
  • Augmenter les surfaces en herbe
  • Développer les Infrastructures agro-écologiques

Ainsi, l’action portée par la CIA 17-79 s’inscrit sur l’ambition partagée de viser le 0 herbicide en vigne.

Une règlementation accrue qui amène une réflexion sur le mécanique

L’exploitant hôte dispose d’un Interceps qu’il utilise sur les vignes (préférentiellement sur les jeunes plantations) pour maitriser les adventices présentes. Il développe le plus souvent des stratégies mixtes (chimique et mécanique) pour disposer d’une efficacité accrue. Le développement du désherbage mécanique du cavaillon est également à combiner avec un durcissement de la réglementation sur l’usage du Glyphosate sur la vigne. Depuis fin 2021, son usage est interdit sur l’interang et fortement contraint (un seul passage avec un grammage ha limité) sur le rang. Malgré tout, la situation pédo-climatique et l’organisation de la charge de travail sur la campagne ne permet pas toujours une valorisation du désherbage mécanique sur son exploitation.

L’interceps, zoom sur un outil polyvalent…

Ce matériel de désherbage mécanique est couramment utilisé dans les exploitations viticoles charentaises. Néanmoins, d’autres types d’outils existent. Lors de cette journée technique, Fabien TESSIER, conseiller machinisme CIA 1779, a présenté les grandes familles (principe, caractéristiques techniques et points forts-points faibles) tout en rappelant quelques fondamentaux :

  • Les décavaillonneuses
  • Les outils rotatifs (animés ou non)
  • Les outils à lames
  • Les outils de tonte
  • Les disques

Malgré tout, le conseiller insiste sur les principales conditions de réussite à conserver en tête :

  • Avoir une bonne connaissance de la nature du sol
  • Réaliser une stratégie d’intervention
  • Coupler si possible les outils (avant et arrière)
  • Maintenir en état de fonctionnement son matériel
  • Faire un état des lieux de son vignoble

De plus, lors de cette rencontre, 3 Interceps étaient à disposition, sur le même site, des intervenants et du public pour appréhender les différents équipements spécifiques et échanger sur l’utilisation et les réglages de chaque utilisateur. Etaient rassemblés, les matériels suivants :

  • Interceps  ARRIZZA, avec des disques animés (appartenant à M. CHASSERIAUD J.)
  • Interceps ORIZZONTI, avec des lames (appartenant à l’exploitation du lycée agricole G. DESCLAUDE)
  • Interceps FERRAND, avec des disques émotteurs (appartenant à M. GOURBIL L.)

Les échanges ont été nombreux et les retours d’expériences intéressants pour les participants. Les conditions climatiques dans les 48 heures antérieures à l’évènement n’ont pas permis la démonstration de ces outils dans le vignoble hôte.

D'autres éléments ont été évoqués dans la journée avec notamment un point d’actualité sur les dispositifs d’aides agro-environnementaux tels que le PCAE-PVE, les MAEc Eau et la CEC-HVE et un rappel de l’intérêt des messages techniques types BSV et Vitiflash pour optimiser la conduite du vignoble.

Pôles Eau qualité / Machinisme CIA 1779
Contacts :
Jérôme FAURIOT - 06 48 37 83 96
Fabien TESSIER - 06 89 10 19 45

 

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-120622Mon, 14 Nov 2022 12:40:37 +0100Influenza aviaire : La France métropolitaine est qualifiée en risque élevéhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-la-france-metropolitaine-est-qualifiee-en-risque-eleve/Un arrêté du 8 novembre 2022 relève le niveau de risque épizootique et le qualifie d' « élevé » sur l'ensemble du territoire métropolitain. En conséquence, l'arrêté du 29 septembre 2022 qualifiant le niveau de risque en matière d'influenza aviaire hautement pathogène est abrogé.

La directrice générale de l'alimentation et les préfets sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté,qui a été publié au Journal off iciel de la République française et entre en vigueur le lendemain de la publication soit le 9 novembre 2022..

>> Lire l'arrêté sur le site Légifrance

]]>
Productions animalesVolailleCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-120521Thu, 10 Nov 2022 10:49:51 +0100Influenza aviaire : Un nouvelle zone de protection et de surveillance avec un foyer à Largeassehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-un-nouvelle-zone-de-protection-et-de-surveillance-avec-un-foyer-a-largeasse/Un nouveau foyer, à LARGEASSE, a été confirmé par l'ANSES ce 9 novembre. Ce nouveau foyer engendre une extension des zones de protection et de surveillance. Les communes concernées sont listées en annexe de l'arrêté préfectoral.>> Voir l'arrêté AP 2022_03243_ZP_ZS_Largeasse du 9 novembre 2022

>> Télécharger la liste des communes en zone de protection en annexe de l'arrêté

Comme l'AP précédent, celui-ci impose des mesures de dépeuplement préventif.
- sur un rayon de 1 km autour du foyer: l'ensemble des volailles doit être dépeuplé ou réformé précocement
- sur un rayon de 1 à 3 km autour du foyer: l'ensemble des palmipèdes, anatidés et dindes doit être dépeuplé ou réformé précocement
- sur un rayon de 3 à 10 km autour du foyer: l'ensemble des palmipèdes, anatidés et dindes doit être réformé précocement

Les dépeuplements préventifs dans les rayon 0 à 3 km autour des foyers sont en cours de réalisation.

Rappel : les demandes de laissez-passer sanitaires se font obligatoirement par l'application démarches-simplifiees:
https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/79-iahp-lps-2022



 

]]>
Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
news-120425Tue, 08 Nov 2022 15:39:36 +0100Influenza aviaire : Tous à l'abri et surveillance acruehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-tous-a-labri-et-surveillance-acrue/L'instruction techniques du 31 octobre 2022 définit les mesures de gestion de la grippe aviaire pour les départements de l'Ouest avec la mise à l'abri des volailles, des mesures de surveillance renforcées et des allongements de vide sanitaire. Une zone de contrôle temporaire est appliquée sur l'ensemble du département des Deux-Sèvres. Une zone de protection et une zone de surveillance sont définies autour des foyers de Largeasse et Saint Hilaire des loges. Tous les acteurs de la filière sont appelés à la plus grande vigilance et à l'application la plus stricte des mesures de biosécurité (en élevage et dans les transports).L'instruction technique l'IT 2022-812 du 31 octobre 2022 définit les mesures de gestion à appliquer dans les départements des régions Bretagne, Pays de la Loire et département des Deux-Sèvres, compte tenu de l’évolution de la situation sanitaire.

>> L'arrété préfectoral AP 2022_03162 du 3 novembre 2022 met en place une zone de contrôle temporaire  (ZCT) sur l'ensemble du département des Deux-Sèvres. 

>> Un nouvel arrêté préfectoral  AP 2022_03161 définit une zone de protection et une zone de surveillance autour des foyers de Largeasse

>> Voir la liste des communes en zone de protection et en zone de surveillance
 

Il n'y a plus de zone réglementée supplémentaire, suite à la mise en place de la ZCT. 

Ces arrétés préfectoraux  imposent :

  • la mise à l'abri de l'ensemble des volailles
  • des mesures de surveillance en élevage
  • des mesures concernant les mouvements d'animaux et de produits
  • la prolongation du vide sanitaire après la levée des zones réglementées


L' Arrété préfectoral définissant la zone de protection et la zone de surveillance impose en plus des mesures de dépeuplement préventif.

  • sur un rayon de 1 km autour du foyer: l'ensemble des volailles doit être dépeuplé ou réformé précocement
  • sur un rayon de 1 à 3 km autour du foyer: l'ensemble des palmipèdes, anatidés et dindes doit être dépeuplé ou réformé précocement
  • sur un rayon de 3 à 10 km autour du foyer: l'ensemble des palmipèdes, anatidés et dindes doit être réformé précocement


Les demandes de laissez-passer sanitaires se font obligatoirement par l'application démarches-simplifiees: https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/79-iahp-lps-2022

 

]]>
Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
news-120309Mon, 07 Nov 2022 14:32:37 +0100PTGE du Curé - Agriculteurs, agricultrices, rejoignez le groupe de travail pour le Curé !https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/ptge-du-cure-agriculteurs-agricultrices-rejoignez-le-groupe-de-travail-pour-le-cure/Le Projet de Territoire pour la Gestion de l’Eau (PTGE) du Curé, porté par la Chambre interdépartementale d’agriculture Charente-Maritime Deux-Sèvres, la Communauté d’Agglomération de La Rochelle et le SYRIMA, entre dans sa phase de co-construction technique. Ce projet a pour objectif d’aboutir à un plan d’actions partagé par tous les acteurs du territoire (agriculteurs, société civile, EPCI, associations environnementales, état, industries, etc.) pour atteindre l’équilibre quantitatif tout en abordant la qualité de la ressource en eau.

Chaque agriculteur/agricultrice est invité(e) à rejoindre un groupe de travail d’une vingtaine de membres et être acteur de la co-construction. Trois réunions sont prévues entre fin novembre 2022 et février 2023 pour discuter de l’état des lieux du projet de territoire. Eleveurs, céréaliers, maraîchers, en agriculture biologique ou non, avec ou sans irrigation, ETA, etc... votre participation est vivement souhaitée !

Nous comptons sur votre envie de faire entendre votre voix mais aussi de mieux appréhender les divers enjeux de l'eau sur le territoire du Curé. Si vous êtes intéressé(e), veuillez remplir le formulaire

Pour toute question, demande ou remarque, veuillez contactez Gauthier Urano (animateur du PTGE Curé) par téléphone au 06 70 83 99 22 ou par mail sur cette adresse : gauthier.urano@cmds.chambagri.fr 

Date de fin des candidatures : vendredi 18 novembre

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-120052Fri, 04 Nov 2022 09:30:00 +0100Influenza aviaire : détection d'un foyer IAHP sur la commune de Largeasse et évolution des mesures de luttehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-detection-dun-foyer-iahp-sur-la-commune-de-largeasse-et-evolution-des-mesures-d/Les mesures de lutte contre l'influenza aviaire évoluent suite à la parution d'une nouvelle instruction technique IT 2022-812, applicable à la Bretagne, Pays-de-la Loire et au département des Deux-Sèvres. L'ensemble du département des Deux-Sèvres passe ainsi en ZCT faune sauvage (Zone de Contrôle Temporaire faune sauvage) avec pour mesures principales :
  • le renforcement des mesures de biosécurité
  • la mise à l'abri des volailles selon les conditions définies par l'Annexe 2 de l'Arrêté du 29 septembre 2021
  • la surveillance renforcée des élevages selon les modalités suivantes :

  • La mise en place des animaux d’1 jour est conditionnée à l’adhésion à la Charte Sanitaire Salmonelles ou à la  réalisation d’un audit de biosécurité avec un résultat favorable et postérieur au 1er janvier 2022.
  • La prolongation du vide sanitaire après la levée des zones réglementées : elle est prolongée de 3 semaines pour l’ensemble des élevages de palmipèdes, anatidés et dindes sauf pour les stades de futurs reproducteurs et reproducteurs situés en ZRD (voir la liste des communes dans Arrêté du 29 septembre 2021)
  • Le renforcement des mesures concernant les mouvements d'animaux et de produits :  Pour les palmipèdes uniquement les mouvements sont  conditionnés à la réalisation d’autocontrôles dans les 48h ouvrés avant. 

Les sorties d’OAC, de poussins destinés à l’export, d’œufs de consommation et de viandes issus de ZCT sont autorisé sous conditions précisées dans l’Arrêté AP 2022-03162.

  • les activités cynégétiques sont conditionnées au respect des mesures décrites dans la section 2 de l’Arrêté AP 2022-03162.

La mise en application de cette instruction et la définition de la ZCT sur le département implique une gestion différenciée des foyers situés sur les communes en ZRD et autour d’un foyer situé à moins de 30 km d'une ZRD. Elle concerne donc le foyer détecté sur la commune de Largeasse.

La liste des communes incluent dans le périmètre de protection (ZP) et de surveillance (ZS) est consultable dans l'Arrêté AP 2022-03161.

Autour des foyers, des mesures de dépeuplement sont mises en place selon les modalités suivantes :

Sur un rayon de 1 km autour du foyer :

  • Dépeuplement préventif ou réforme anticipée de toutes les espèces de volailles ;
  • Dépistage virologique sur 60 animaux avant ou après la mort si euthanasie sur place / avant transport si à l’abattoir ;
  • Le transport des lots vers l’abattoir doit être effectué en une seule fois pour l’ensemble du lot (1 seul transport vers l’abattoir).


Sur un rayon de 1km à 3 km autour du foyer :

  • Dépeuplement préventif ou réforme anticipée de tous les palmipèdes/anatidés et des dindes ;
  • Dépistage virologique sur 60 animaux avant ou après la mort si euthanasie sur place / avant transport si à l’abattoir ;
  • Le transport des lots vers l’abattoir doit être effectué en une seule fois pour l’ensemble du lot (1 seul transport vers l’abattoir).


Sur un rayon de 3 à 10 km autour du foyer :

  • Réforme anticipée de tous les élevages de palmipèdes/anatidés et dindes sous réserve ;
  • Le transport des lots vers l’abattoir doit être effectué en une seule fois pour l’ensemble du lot (1 seul transport vers l’abattoir)

Ces mesures de dépeuplement feront l’objet d’arrêtés spécifiques.

Les autres mesures qui s’appliquent aux ZP et ZS :

  • la mise à l’abri des volailles selon les conditions définies par l'Annexe 2 de l'Arrêté du 29 septembre 2021
  • la surveillance renforcée des volailles dans les exploitations de plus de 250 volailles selon le protocole suivant

  • l’interdiction des mouvements (mise en place et sortie) des volailles vivantes, OAC, poussins, œufs de consommation, viande sauf dérogation particulière de la ddetspp.
  • l’interdiction de transport et d’utilisation des appelants toutes catégories confondues ainsi que l’interdiction de transport et de lâcher de gibier à plume et de la chasse au gibier d’eau.
  • la prolongation à 3 semaines des durées de vide sanitaire après la levée de la zone de surveillance pour l’ensemble des élevages de volailles sauf les sites d’élevages de futurs reproducteurs.

Toutes ces mesures sont détaillées dans l’AP 2022-03161.

Les demandes de laisser-passer sanitaire se font obligatoirement via l'application démarches-simplifiees: https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/79-iahp-lps-2022

En Charente-Maritime, la détection de foyers influenza aviaire sur le département de la Vendée, impose la définition d’une ZRS qui concerne les communes suivantes :

Dans cette zone, les principales mesures à appliquer sont les suivantes

  • renforcement des mesures de biosécurité dans les élevages dont la mise à l’abri des volailles selon les conditions fixées par l’annexe 2 de l’arrêté du 29 septembre 2021.
  • renforcement des mesures de surveillance des mouvements de volailles vers l’abattoir et entre élevages via des autocontrôles réalisés selon le protocole suivant :

  • les mises en place de volailles sont conditionnées à la réalisaton d’un audit de biosécurité favorable.

Ces mesures sont détaillées dans l’AP2022-02817.

 

]]>
Productions animalesVolailleCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-120056Fri, 04 Nov 2022 09:23:00 +0100Réponses aux arguments contre le projet de réserveshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/reponses-aux-arguments-contre-le-projet-de-reserves/La Chambre Régionale d'agriculture de Nouvelle-Aquitaine répond, chiffres et rapport à l'appui, aux oppositions concernant le projet des seize retenues de substitution sur le bassin de la Sèvre Niortaise - Marais Poitevin. Une infographie en réponses aux arguments les plus souvent cités par les opposants au projet

>> Voir toutes les infos sur la page FAQ réserves d'eau

 

]]>
IrrigationEnvironnementGestion de l'eauProductions animalesProductions végétalesTerritoireNouvelle-AquitaineCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-120191Thu, 03 Nov 2022 10:12:22 +0100Initiation, éducation et dressage du chien de troupeau : 4 jours de formation pour se forger un allié !https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/initiation-education-et-dressage-du-chien-de-troupeau-4-jours-de-formation-pour-se-forger-un-alli/Chaque année depuis près de 20 ans, la Chambre interdépartementale d’agriculture en collaboration avec un moniteur agréé à l’Institut de l’Elevage, forment et accompagnent une douzaine d’exploitants et leurs chiens. Recherche, regroupement, contention, tri, montée en bétaillère, travail en bâtiment  sont autant de services que peut effectuer le chien pour son maître.

Avec la diminution de la main d’œuvre sur les exploitations d’élevage, le chien de troupeau apparait comme un allié pour la conduite et la contention du cheptel à la ferme.

Véritable atout dans le travail quotidien des éleveurs, le chien de conduite du troupeau apporte une aide précieuse et un gain de temps considérable sur tous types de troupeau (vaches laitières ou allaitantes, ovins, caprins, volailles….). Il se révèle vite indispensable sur l’exploitation.

Les bénéfices de l’utilisation d’un chien de conduite du troupeau sont aussi nombreux que variés :

  • Diminution des efforts physiques de l’éleveur qui n’a plus à courir pour contenir son troupeau
  • Autonomie du maître et gain de temps. L’éleveur peut déplacer seul son troupeau, le faire monter en bétaillère, trié des animaux en bâtiment ou au pré,
  • Le chien créé une atmosphère de travail plus sereine et plus calme. Travailler quotidiennement avec un chien apaise le troupeau, les manipulations se font dans le calme et la sérénité,
  • Véritable compagnon, rapidement la complicité au travail s’instaure entre le maître et son chien, il devient alors plus qu’un simple partenaire et créé du plaisir au quotidien.

Le dressage est l’étape incontournable pour faire de votre chien de conduite un véritable partenaire de travail.

La Chambre interdépartementale d’agriculture organise sur le terrain, des sessions de formation de 4 jours espacés de 4 à 6 semaines, dont la méthode repose sur l’éducation et le dressage du chien au troupeau. Cette formation permet au chien de  progresser rapidement et son utilisation sur troupeau se fait de manière efficace et en toute sécurité.

Le dressage est un enseignement spécial qui permet d’apprécier les aptitudes naturelles du chien (instinct, motivation, contournement, capacité à se place à l’opposé…) et de les mettre au profit de l’éleveur. Ce programme complet se décompose en 3 phases : l’acquisition des ordres de bases, le travail avec des animaux au cercle puis le travail avec un troupeau en libre. Echelonnée sur une durée totale d’environ 6 mois, la formation permet au chien et au maître de progresser à leur rythme et de devenir un véritable binôme de travail.

Formation « Initiation, éducation et dressage du chien de conduite du troupeau » de la Chambre interdépartementale d’Agriculture en partenariat avec l’ IDELE :

Session à venir du 19 janvier -9 mars – 24 avril - 13 juin 2023

Renseignements et inscription auprès de Julie CADU 05 49 77 15 15

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-119587Fri, 28 Oct 2022 09:33:00 +0200Réunions d'informations PAC 2023-2027https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/reunions-dinformations-pac-2023-2027/La Direction Départementale des Territoires (DDT) et la Chambre d’agriculture vous proposent des réunions d’informations concernant la PAC 2023-2027. Au programme 
  • la réforme de la PAC 2023-2027, ses principaux enjeux et effets
  • la mise en place du système de suivi des surfaces en temps réel (SSSTR)

 

Les réunions se dérouleront de 10H00 à 12H30 :

  • le mercredi 9 novembre 2022 au Lycée agricole Jacques Bujault - route de la Roche - Melle
  • le jeudi 10 novembre 2022 au campus des métiers - 2 Rue d'Abrantès - Parthenay (salle de conférence)
  • le vendredi 18 novembre 2022 au Campus des Sicaudières - Route de Nantes - Bressuire

 

D'autres dates et lieux seront proposés d'ici la fin de l'année.

Ces réunions sont ouvertes à tous, sans réservation nécessaire mais la capacité des salles est bien sûr limitée.

Contact : 05 49 77 15 15 ou pac@cmds.chambagri.fr

]]>
PACGestion de l'entrepriseDeux-Sèvres
news-120058Thu, 27 Oct 2022 16:44:46 +0200GDA de l’Aunis : Optimisez au mieux sa pulvérisation pour limiter au maximum les dériveshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/gda-de-launis-optimisez-au-mieux-sa-pulverisation-pour-limiter-au-maximum-les-derives/​​​​​​​La Chambre Interdépartementale d’Agriculture de Charente-Maritime Deux-Sèvres, en collaboration avec le GDA de l’Aunis, a organisé les 13 et 14 octobre dernier des journées techniques sur le réglage du pulvérisateur avec Fabien Tessier, conseiller machinisme.Une première demi-journée sur le contrôle des pulvérisateurs était organisée sur la commune de Montroy chez Yohann Robin et une seconde sur la commune de Salles sur Mer chez Patrice Rault.

Une quinzaine d’exploitants et une classe de la Maison familiale et rurale de St Germain de Marencennes ont participé à cet atelier sur le réglage et l’entretien du pulvérisateur dans le cadre de l’optimisation de la pulvérisation des désherbages d’automne sur céréales d’hiver dans un contexte particulièrement sur la CDA de La Rochelle.

Contact Gwendal Chollet Conseiller productions végétales Chambre d'agriculture et GDA de l’Aunis

]]>
Productions végétalesCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-120054Thu, 27 Oct 2022 16:14:00 +0200La Chambre d'agriculture recrutehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-recrute-43/4 CONSEILLERS(ERES) AGROENVIRONNEMENT (H/F)Dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) à adresser, avant le 01/12/2022
 Monsieur le Président de la Chambre interdépartementale d’agriculture de la Charente Maritime et des Deux Sèvres,
2 avenue de Fétilly– CS 85074 – 17074 La Rochelle Cedex 9
par mail : recrutement@remove-this.na.chambagri.fr sous la référence “CIA1779_CONS MAE ELEVAGE_012022”]]>
EmploiCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-120051Thu, 27 Oct 2022 15:52:14 +0200Avantages à la betteravehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/avantages-a-la-betterave/La betterave fourragère connait un regain d’intérêt dans les élevages de la région. A l’heure de la récolte, la Chambre d’agriculture fait le point sur cette culture qui présente de nombreux avantages et qui fait l’objet de suivi dans les exploitations avec le programme Accélair. Parmi les atouts de la betterave ses valeurs alimentaires en font un fourrage de qualité avec une valeur énergétique élevée et une valeur en protéine intéressante.

Elles permettent d’améliorer les performances laitières (+ 1 point de TB) et la qualité de la viande.

La betterave est aussi une bonne culture « piège à nitrates » avec une consommation d’azote d’environ 300 kg pendant toute la durée de son cycle, de mars à fin novembre. Ce qui en fait une culture intéressante à positionner après une prairie ou suite à un apport conséquent de lisier.

La betterave possède aussi un bon potentiel de récupération suite à des conditions séchantes. Grâce à sa racine pivotante elle améliore la structure du sol.

>> Pour tout savoir sur la betterave lire la fiche spéciale dans la rubrique fourrage et pousse de l'herbe

]]>
Productions animalesProductions végétalesPlante fourragèreCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-119663Thu, 20 Oct 2022 15:33:08 +02005 807 exploitations en Charente-maritime, 4 996 exploitations en Deux-Sèvreshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/5-807-exploitations-en-charente-maritime-4-996-exploitations-en-deux-sevres/En Charente maritime comme en Deux-Sèvres les exploitations agricoles ont diminué de plus de 20 % entre 2020 et 2010. Les surfaces moyennes par exploitation ont alors progressé pour atteindre 82,2 ha en Charente-Maritime, et 73,2 ha en Deux-Sèvres. Les élevages se font plus rares. Retrouvez toutes les données fondamentales sur l'agriculture de nos départements avec les chiffres clés et tous les résultats du recensement 2020 sur les pages

► Agriculture de la Charente-Maritime

► Agriculture des Deux-Sèvres

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-119641Thu, 20 Oct 2022 10:12:12 +0200Influenza aviaire : Deux communes des Deux-Sèvres en zone de protectionhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-deux-communes-des-deux-sevres-en-zone-de-protection/Suite à la confirmation d'un foyer Influenza aviaire H5N1 hautement pathogène sur la commune de Saint-Hilaire-des-Loges (85), les communes de Coulonges sur l'Autize et de Saint Maixent de Beugné sont placées en zone de protection. Suite à la confirmation d'un foyer Influenza aviaire H5N1 hautement pathogène sur la commune de Saint-Hilaire-des-Loges en Vendée le 19 octobre 2022, un périmètre réglementé (zone de protection, zone de surveillance et zone réglementée supplémentaire) est mis en place autour de ce foyer.

L'étendue de ce périmètre et les mesures qui y sont applicables sont définies par l'arrêté 2022-02956
>> Lire l'arrété du 19 octobre 2022 qui contient la liste des communes concernées

 

>> Instruction technique DGAL/SDSBEA/2022-771 du 13 octobre 2022 relative aux mesures de gestion à appliquer dans le contexte influenza actuel

>> Instruction technique DGAL/SDPAL/2022-148 du 25 février 2021 relative aux mesures applicables à la suite de la confirmation d'un foyer IAHP dans un établissement.


 

]]>
Productions animalesVolailleCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-119581Wed, 19 Oct 2022 15:58:48 +0200Dégustation d'eaux-de-viehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/degustation-deaux-de-vie-1/Bouilleurs de cru, partagez et améliorez votre savoir-faireRendez-vous pour des dégustations où des experts de la dégustation apporteront leur savoir faire et vous permettront d'échanger sur vos pratiques.
N'hésitez pas à apporter vos échantillons de bonne chauffe et à partager ces dégustations en commun.

Apportez vos échantillons, vous les dégusterez en compagnie des intervenants (tarif dégressif en fonction du nombre de séances)

DATEINTERVENANT
Chambre d'agriculture de Jonzac
Jeudi 10 novembre 2022Rémy Martin
Mardi 13 décembre 2022Courvoisier
Mardi 10 janvier 2023Martell
Mardi 7 février 2023Courtier
Chambre d'agriculture de Saintes
Mardi 22 novembre 2022Martell
Chambre d'agriculture de Saint Jean d'Angély
Mercredi 18 janvier 2023Hennessy

 

Places limitées - Inscription obligatoire (protocole sanitaire)

Espérant votre présence, veuillez vous inscrire au
06 89 10 19 34, ou par mail
sandrine.lucas@remove-this.cmds.chambagri.fr
Sandrine LUCAS - OEnologue

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-119578Wed, 19 Oct 2022 15:34:00 +0200La Chambre d'agriculture recrutehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-recrute-42/UN(E) TECHNICIEN(NE) SUPPORT (H/F)Dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) à adresser, avant le 01/12/2022 à Monsieur le Président de la Chambre interdépartementale d’agriculture de la Charente Maritime et des Deux Sèvres, 2 avenue de
Fétilly– CS 85074 – 17074 La Rochelle Cedex 9 par mail : recrutement@remove-this.na.chambagri.fr sous la référence “CIA1779_DNSI_Technicien Support_122022”]]>
EmploiCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-119577Wed, 19 Oct 2022 15:34:00 +0200La Chambre d'agriculture recrutehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-recrute-41/UN CONSEILLER(ERE) AGROENVIRONNEMENT / ELEVAGE (H/F)Dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) à adresser, avant le 01/12/2022 à Monsieur le Président de la Chambre interdépartementale d’agriculture de la Charente Maritime et des Deux Sèvres, 2 avenue de
Fétilly– CS 85074 – 17074 La Rochelle Cedex 9 par mail : recrutement@remove-this.na.chambagri.fr sous la référence “CIA1779_CONS MAE ELEVAGE_122022”]]>
EmploiCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-119552Wed, 19 Oct 2022 10:23:17 +0200Démarche Qualité performancehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/demarche-qualite-performance/Les Chambres d'agriculture certifiées sur l'ensemble de leurs activités.Après une campagne d'audits AFNOR (Association Française de NORmalisation) qui s'est achevée le 05 juillet dernier, les Chambres d'agriculture ont obtenu avec succès la certification sur l’ensemble de leurs activités (formation, conseil, animation et conduite de projet, expérimentation…) pour leur nouveau référentiel Qualité Performance.
La démarche en chiffres
  • 67 Chambres et associations de formation certifiées
  • 100 % des Chambres ont réussi le déploiement de la nouvelle démarche
  • 2 ans de déploiement
Les 5 engagements
  • Contribuer à la vitalité de l'agriculture et des territoires
  • Développer avec nos clients des solutions innovantes au regard des enjeux du monde agricole et de leurs besoins
  • Accompagner nos clients de façon personnalisée avec nos équipes pluridisciplinaires expertes
  • Proposer des services créateurs de valeurs
  • Construire avec nos clients une relation durable et de confiance
]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-119549Wed, 19 Oct 2022 09:56:51 +0200Une belle dynamique pour le réseau viticole des Chambres d'agriculturehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/une-belle-dynamique-pour-le-reseau-viticole-des-chambres-dagriculture/Un séminaire national a réuni les élus et les techniciens de tous les bassins viticoles à Macon les 5 et 6 octobre 2022Vendanges 2022, Plan National de lutte contre le Dépérissement de la Vigne II, HVE, numérique et robotique, actualité phyto. Autant de sujets abordés durant ce séminaire.

Une belle dynamique pour le réseau viticole des Chambres d'agriculture.

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-119202Wed, 12 Oct 2022 10:24:51 +0200Charte de protection des riverainshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/charte-de-protection-des-riverains/La Préfète des Deux-Sèvres a approuvé la charte élaborée par la Chambre d'agriculture des Deux-Sèvres. La charte est applicable à compter du 29 septembre 2022.La Chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a élaboré une charte d’engagement des utilisateurs de produits phytopharmaceutiques à usage agricole, dite « charte de protection des riverains ». Le projet de charte a été soumis à la participation du public du 12 juillet au 1er août 2022 inclus sur le site internet des services de l’État.

Suite à la participation du public, la Chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a proposé une nouvelle version de la charte. La Préfète des Deux-Sèvres a approuvé cette charte, qui est applicable à compter du 29 septembre 2022
 

Toute l'information sur le site de la préfecture des Deux-Sèvres
]]>
Deux-Sèvres
news-119203Wed, 12 Oct 2022 10:24:51 +0200Charte Riverainshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/charte-riverains/Le Préfet a approuvé la charte élaborée par la Chambre d'agriculture de la Charente-Maritime. La charte est applicable à compter du 4 octobre 2022.La Chambre d’agriculture de la Charente-Maritime a élaboré une charte d’engagement des utilisateurs de produits phytopharmaceutiques à usage agricole, dite « charte riverains ». Le projet de charte a été soumis à la participation du public du 11 juillet au 1er août 2022 inclus sur le site internet des services de l’État.

Suite à la participation du public, la Chambre d’agriculture de la Charente-Maritime a proposé une nouvelle version de la charte. Le Préfet de Charente-Maritime a approuvé cette charte, qui est applicable à compter du 4 octobre 2022
 

Toute l'information sur le site de la préfecture de Charente-Maritime 
]]>
Charente-Maritime
news-119195Wed, 12 Oct 2022 09:37:34 +0200Belle réussite pour le premier marché pop solidairehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/belle-reussite-pour-le-premier-marche-pop-solidaire/organisé avec le magasin de producteurs Panier de nos campagnesDes produits locaux frais issus des fermes du coin proposés ce matin aux bénéficiaires du premier marché organisé par le secours populaire à la Rochelle. 
Prochain marché jeudi 3 novembre

 

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-119187Wed, 12 Oct 2022 09:07:31 +0200Marchés des Producteurs de Pays : Le cap des 10 000 repas franchi !https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/marches-des-producteurs-de-pays-le-cap-des-10-000-repas-franchi/Avec 20 marchés programmés pour cette saison 2022, la Chambre d’agriculture a renoué avec le succès des MPP d’avant le COVID. 94 producteurs se sont relayés pour assurer les courses et les repas des nombreux participants. Après un départ laborieux mi-juin, en raison de l’arrêté canicule qui a obligé les deux premiers marchés des producteurs de pays, de Secondigny et Pamproux, à débuter à 21h au lieu de 18h, les marchés de juillet, août et septembre ont répondu aux attentes des producteurs avec le beau temps, et des vacanciers bien présents. Ces derniers ont retrouvé l’envie de recomposer de grandes tablées afin de se régaler des produits locaux dans une ambiance festive, en famille ou entre amis. Pour ravir les papilles des grands et des petits, 94 producteurs se sont relayés afin d’offrir une très belle image de la grande diversité des productions deux-sévriennes comme en témoigne chaque année les assiettes gourmandes et originales proposées. Selon les marchés, 300 à 1 400 repas ont été servis avec une moyenne d’environ 600 repas.
Les producteurs manquent pour répondre aux besoins croissants des communes

Les marchés de producteurs de pays sont organisés en collaboration avec les communes et les associations locales qui assurent l’animation. Les demandes des communes pour organiser ces marchés de producteurs de pays sont de plus en plus importante mais depuis quelques années, la Chambre d’agriculture n’est pas en capacité de retenir toutes les candidatures en raison d’un manque de producteurs qui pourraient proposer des assiettes gourmandes composée avec les produits de leur ferme, ou associé avec d’autres. Si de nouveaux producteurs souhaitent contribuer à l’animation de leur territoire en intégrant les Marchés de Producteurs de Pays, ils peuvent se rapprocher de la Chambre d’agriculture qui les accompagnera dans les démarches nécessaires.

Les dîners fermiers reprennent en octobre

La saison des MPP étant terminée, c’est au tour des Diner fermiers de prendre le relais, ainsi chaque 1er jeudi du mois un dîner fermier se tient à la Crèche 7h à 20h avec son offre de plats cuisinés fermiers à emporter et son comptoir "afterwork" animé par un brasseur différent à chaque marché. Cette année 7 brasseurs deux-sèvriens se relaieront tout au long de l'année afin de faire découvrir leurs productions. Le premier marché de la saison s’est tenu ce jeudi 6 octobre avec un concert pour lancer la saison.

Contact : Erwan Faux

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-119147Tue, 11 Oct 2022 14:52:41 +0200Mes satimages - Piloter votre fertilisation azotée sur blé et colzahttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/mes-satimages-piloter-votre-fertilisation-azotee-sur-ble-et-colza/Le conseil agronomique à partir d'imagerie satellite et drone• Blé : Optimiser les apports de fin de cycle pour combiner rendement et qualité
• Colza : Déterminer précisément les besoins de vos colzas

Nos avantages

  • Sécurité : un outil conforme à la réglementation qui permet d’adapter le Plan Prévisionnel de Fumure (PPF).
  • Fiabilité : des modèles développés par nos experts et testés localement par nos ingénieurs agronomes.
  • Confort : nous nous chargeons de tout, vous récupérez vos cartes et fichiers de modulation par mail.
  • Souplesse d’utilisation : avec modulation (automatique ou manuelle) / sans modulation.
Présentation et tarifs ?

MesSatimages, développé par le réseau des Chambres d'agriculture, vous propose un outil d'aide à la décision pour piloter votre modulation intraparcellaire pour les cultures de blé et colza, à partir d'imagerie aérienne. MesSatimages vous permet d'optimiser la qualité de vos cultures et vos rendements. MesSatimages est interfacé avec MesParcelles pour une centralisation des données de l'agriculteur.

Comment ça marche? Commandez votre service en ligne et recevez votre carte de préconisation. Les conseillers des Chambres d'agriculture sont à vos côtés pour vous accompagner dans l'interprétation et l'ajustement des données fournies.

Vidéo de présentation
]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-119084Mon, 10 Oct 2022 16:07:00 +0200Lutte contre l'influenza aviaire : Avez-vous bien déclaré votre activité d'élevage ?https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/lutte-contre-linfluenza-aviaire-avez-vous-bien-declare-votre-activite-delevage/À l’attention des éleveurs de volailles de chair et de ponte, canards gras et gibier, exerçant une activité commerciale. Les virus d’influenza aviaire qui touchent régulièrement la France sont une menace majeure pour l’ensemble de la filière avicole française.

Prévenir efficacement la maladie et disposer d’un dispositif de lutte robuste nécessitent une identification parfaite des établissements d’élevage et de leur production (espèces de volailles, nombre d’animaux, données de traçabilité…).

Ainsi, pour rappel, toute personne qui élève des volailles en vue de leur commercialisation ou celle de leurs produits (viande et oeufs) doit :
  1. déclarer son établissement auprès de sa direction départementale ;
  2. déclarer ses mouvements d’animaux dans les bases de données professionnelles propres aux espèces élevées (BD avicole et ATM).

BD avicole : www.bdavicole.fr
ATM : www.atm-avicole.fr/ATM

Le bon respect de ces démarches est indispensable.
La lutte contre l’influenza passe par la mobilisation de tous.

]]>
Productions animalesVolailleCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-119065Mon, 10 Oct 2022 12:11:14 +0200Chambre d'agriculture interdépartementale : Interview des Présidents " Ensemble on va plus loin"https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/chambre-dagriculture-interdepartementale-interview-des-presidents-ensemble-on-va-plus-loin/Les Chambres d’agriculture des Deux-Sèvres et de la Charente-Maritime sont désormais regroupées en une seule et même entité, la Chambre interdépartementale d’agriculture Charente-Maritime Deux-Sèvres. La nouvelle CIA CMDS, ce sont 68 élus pour représenter les 10 800 ressortissants agricoles des deux départements et 175 salariés. Jean-Marc Renaudeau, président de cette nouvelle structure pour les trois prochaines années, et Cédric Tranquard, vice-président, reviennent sur ce rapprochement. INTERVIEW : " Ensemble on va plus loin"
La création de la Chambre interdépartementale d’agriculture Charente-Maritime Deux-Sèvres est effective depuis le 1er octobre. Depuis quand les deux structures travaillent-elles à cette création ?

Jean-Marc Renaudeau : Cela fait de nombreuses années que nous y travaillons. J’ai mené les premières réflexions avec Luc Servant, qui était alors président de la Chambre d’agriculture de Charente-Maritime. Celles-ci ont commencé en 2015, quand la loi NOTRe _qui a confié de nouvelles compétences aux régions et redéfini celles attribuées aux collectivités territoriales_ a été promulguée. Cette loi a indéniablement pesé dans notre volonté de rapprochement. Nous sommes partis du constat que Bordeaux, pour les territoires picto-charentais, c’est loin. Il s’agissait pour nos deux Chambres de peser dans la nouvelle grande région. Les premières actions concrètes, autour de la mise en commun des moyens de la CA 17 et de la CA 79, datent de 2017, avec des postes partagés pour des services internes comme les RH ou support comme la Formation des Agriculteurs. Et depuis 2018 déjà, nous avons un organigramme commun, avec un directeur général, quatre directeurs de service (entreprise, eau et environnement, production et territoires) et l’ensemble des salariés.

Pouvez-vous nous expliquer pour quelles raisons ce rapprochement a été opéré ? Et en quoi il était naturel ?

Cédric Tranquard : L’idée de fournir le meilleur service à nos ressortissants a été au cœur de ce rapprochement. Concrètement par exemple, mettre en commun nos moyens permettait à la Chambre 17 d’avoir des compétences qu’elle n’avait pas ou plus suffisamment en matière d’élevage, et la Chambre 79 a pu bénéficier par exemple des connaissances pointues de nos techniciens en viticulture, arboriculture et maraîchage. Si nous étions restés seuls, tout cela n’aurait pas été possible

Jean-Marc Renaudeau : Effectivement. Seuls, il nous aurait fallu des « couteaux suisses ». Mutualiser nous permettait de maintenir en poste ou de recruter de vrais spécialistes. Avec ce partage des compétences, nos équipes sont renforcées. En parallèle, les choix politiques restent dans chaque département, c’était une condition sine qua none à ce rapprochement. Chaque chambre avait 34 élus, la nouvelle entité en compte 68. Les élus souhaitaient maintenir localement leurs relations avec les collectivités, les administrations et les entreprises.

Concrètement, qu’est-ce que cette nouvelle chambre interdépartementale va changer pour les agriculteurs ressortissants des deux départements ? Et pour les partenaires locaux ?

Cédric Tranquard : Cela ne va tout simplement rien changer !

Jean-Marc Renaudeau : Je dirais pour ma part que ce qui va changer le sera forcément en mieux. On ne peut qu’améliorer notre accompagnement aux agriculteurs des deux territoires. Notre responsabilité d’élus, c’était d’anticiper. Sans ce rapprochement, nous aurions simplement géré le déclin.

Cédric Tranquard : J’ajouterais qu’au rugby, on a l’habitude de dire que « tout seul on va plus vite, et ensemble on va plus loin ». Tout est dit. 

L’annonce du rapprochement a suscité quelques inquiétudes. Que répondez-vous aux craintes qui se sont exprimées ces dernières semaines ?

Jean-Marc Renaudeau : Que tous les sites des deux chambres sont évidemment maintenus, et que les salariés restent en poste au même endroit.

Cédric Tranquard : Chaque chambre avait un siège et trois antennes, aujourd’hui, nous avons deux sites principaux et six antennes réparties sur l’ensemble des deux départements.

Quels vont être les chantiers de la nouvelle Chambre interdépartementale d’agriculture dans les mois à venir ?

Cédric Tranquard : Les chantiers sont nombreux, on ne peut pas les citer tous, mais je dirais que le plus important concerne certainement l’adaptation au changement climatique. De manière plus générale, l’accompagnement des exploitations dans la transition agricole est certainement le sujet phare des prochaines années, pour une agriculture viable, vivable et durable.

 

Chambre interdépartementale d’agriculture Charente-Maritime Deux-Sèvres

 

 

]]>
Actions chambresCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-118879Wed, 05 Oct 2022 15:17:51 +0200Coordonner et formaliser les actions contre les incendies d’espaces naturelshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/coordonner-et-formaliser-les-actions-contre-les-incendies-despaces-naturels/Le 25 septembre la Chambre d'agriculture avait invité les réseaux partenaires des agriculteurs et les pompiers pour évoquer les interventions contre les feux d'espaces naturels.Le dimanche 25 septembre à Bocapole Jean-Marc RENAUDEAU, Président de la Chambre d'Agriculture des Deux-Sèvres aux côtés  de Claire PAULIC, Présidente du Conseil d'administration du SDIS, du Lieutenant-colonel Guillaume Leroy, Chef d'état-major et directeur départemental adjoint par intérim du SDIS 79 et du Commandant Aurélien DUMAS, Chef de Groupement Gestion des Risques et adjoint au chef d'état-major, a réuni les différents réseaux des agriculteurs, Cuma, assureurs, syndicats, pour évoquer la gestion des incendies en espaces naturels.

Il s'agit de construire un partenariat avec tous les intervenants pour prévenir les incendies mais aussi mettre en place des outils pour mieux communiquer, mieux connaître les forces et matériels sur les territoires, centre de secours pompiers et agriculteurs. Une convention doit être élaborée pour définir l'organisation et formaliser les interventions de chacun pour compléter les élans de solidarité qui ont permis de sauver des surfaces et des bâtiments.

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-118841Tue, 04 Oct 2022 16:42:16 +0200Influenza aviaire : Passage en risque modéré et renforcement des mesures de protectionhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-passage-en-risque-modere-et-renforcement-des-mesures-de-protection/Face à des mortalités croissantes en élevage et dans la faune sauvage, la France relève son niveau de risque et renforce les mesures de prévention. Depuis le dimanche 2 octobre, le risque est passé de faible à "modéré " et s'accompagne d'un renforcement de la surveillance des élevages de volailles et des mesures de protection. Depuis le début de l'été, plusieurs centaines d'oiseaux morts du virus de l'influenza aviaire hautement pathogène ont été recensés principalement sur le littoral ouest de la France. Des mesures de protection et de surveillance renforcées ont dès lors été mises en place par les préfets pour tenter de protéger les élevages. Epargnés jusqu'à la fin juillet, les élevages de volailles sont toutefois désormais touchés avec, à la date du 29 septembre, 18 foyers en élevage confirmés dans 11 départements, signe d'une persistance du virus dans l'environnement.

La baisse des températures et le début des migrations fait craindre une nouvelle augmentation du risque de contamination des élevages.

 

Afin d'améliorer la protection des élevages, et comme prévu avec l'ensemble des parties prenantes dans le cadre du plan d'actions influenza aviaire présenté fin juillet, les mesures de prévention sont renforcées. Elles se traduisent notamment par:

  • La mise à l'abri des volailles dans les zones à risque

La mise à l'abri devient obligatoire pour les volailles dans les zones à risque particulier (zones humides, traversées par les couloirs de migration des oiseaux sauvages) et pour les palmipèdes de moins de 42 jours en zone à risque de diffusion (zones à forte densité de volailles).

  • La mise en place d'autocontrôles par les professionnels

Ce dispositif volontaire vise à renforcer la détection précoce du virus dans les élevages de palmipèdes des filières gras et chair situés en zone à risque particulier (ZRP) ou zone à risque de diffusion (ZRD), et prévenir ainsi sa diffusion.

  • Des mesures de gestion renforcées autour des foyers en élevage

En complément de la zone de protection (ZP de 3 km) et la zone de surveillance (ZS de 10 km), une zone règlementée supplémentaire (ZRS) est mise en place, entre 10 et 20 km autour des foyers. Dans ces zones, les mises à l'abri sont obligatoires de même que les autocontrôles dans les élevages. Des audits de biosécurité sont également rendus obligatoires avant toute mise en place d'animaux.

  • Des exigences accrues lorsqu'un cas est confirmé dans la faune sauvage

Une zone de contrôle temporaire (ZCT) doit être appliquée avec un rayon étendu à 20 km minimum. Dans cette zone, la mise à l'abri est obligatoire et des autocontrôles sont instaurés dans les élevages.

  • La mise en place de mesures de régulation des activités cynégétiques

autour des foyers d'influenza en élevage, des cas en faune sauvage, ainsi que dans les zones à risque particulier.

bleu foncé : communes en Zone à Risque de Diffusion (ZRD)
bleu ciel : communes en Zone à Risque Particulier (ZRP)
blanc : communes en zone indemne

 

]]>
Productions animalesVolailleCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-118763Tue, 04 Oct 2022 10:11:29 +0200Une collecte de pneus d'ensilage en 2023https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/une-collecte-de-pneus-densilage-en-2023/Une collecte des pneus d’ensilage est programmée d’octobre à décembre 2023 sur les départements de la Charente Maritime et des Deux Sèvres, cette collecte est organisée par la Chambre d’Agriculture 1779, avec le soutien financier d’Ensivalor. Il est encore possible de s'inscrire.Selon les demandes déjà receuillies par enquête, la collecte de pneus d'ensilage portera sur environ 2 700 tonnes de pneus usagés en Deux Sèvres et 1 300 tonnes de pneus usagés en Charente Maritime.
Environ 400 apporteurs de pneus se sont inscrits sur les deux départements.
Cette collecte s’adresse uniquement aux exploitants agricoles et aux retraités de l’agriculture.

Possibilité de s’inscrire encore jusqu’au 31 décembre 2022

Pour clôturer les demandes, il est encore possible de s'inscrire en ligne en tant qu’apporteur de pneus jusqu’au 31 décembre 2022.
Les inscriptions seront closes au 1er janvier 2023, afin de mettre en place l'organisation de cette collecte. 

► S'inscrire pour la collecte 2023 de pneus d'ensilage 

Des pneus d’ensilage usagés mais propres

Nous rappelons que cette collecte concerne les pneus d’ensilage. Ils devront être propres, non jantés, peu importe leur état (déchiré, coupé…).
Le transport des pneus sera à la charge de l’apporteur, en un point de dépôt identifié et précisé à l’apporteur, suivant un planning d’apport établit selon les territoires.

► Pour toute information sur cette collecte il faut contacter les conseillers de la Chambre d’agriculture, Sylvain Souchet au 07 71 74 37 41 pour la Charente-Maritime et Thierry Peloquin au 06 85 10 84 16 pour les Deux Sèvres.

]]>
EnvironnementProductions animalesCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-118423Fri, 30 Sep 2022 15:05:00 +0200Implantation des CIPAN en zone vulnérable nitrateshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/implantation-des-cipan-en-zone-vulnerable-nitrates/Arrêté préfectoral du 30/09/2022L’arrêté préfectoral du 30/09/2022 informe pour le département de la Charente-Maritime que : 

- la date limite d’implantation des couverts (CIPAN- Cultures Intermédiaires Piège à Nitrates) est repoussée du 30 septembre au 15 octobre 2022. La date limite d’implantation en ZAR est repoussée du 15 septembre au 15 octobre 2022. 

- pour la campagne 2022, la durée minimale pendant laquelle les couverts doivent être maintenus est ramenée de 2.5 mois à 2 mois et de 3 mois à 2 mois dans les ZAR. 

Les autres dispositions des arrêtés du 19 décembre 2011 modifié et du 12 juillet 2018 demeurent inchangées. 

]]>
Charente-Maritime
news-118671Fri, 30 Sep 2022 11:50:00 +0200Influenza aviaire : dispositif d'indemnisation exceptionnel de pertes économiques pour les élevages de poules pondeuseshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-dispositif-dindemnisation-exceptionnel-de-pertes-economiques-pour-les-elevages/ayant subi des pertes économiques du fait des restrictions de déplacement pour les œufs de consommation produits dans le cadre de l’épisode d’influenza aviaire H5N1 2021-2022 La décision de la directrice de FranceAgrimer N°INTV-GECRI-2022-66 du 28 septembre 2022 relative au dispositif d’indemnisation exceptionnel de pertes économiques pour les élevages de poules pondeuses ayant subi des pertes économiques du fait des restrictions de déplacement pour les œufs de consommation produits dans le cadre de l’épisode d’influenza aviaire H5N1 2021-2022 est publiée : https://info.agriculture.gouv.fr/gedei/site/bo-agri/document_administratif-14b284c7-acf3-4b77-a562-2e6d4566c6c6

La procédure de demande est ouverte à partir du 30 septembre jusqu'au 21 octobre 2022. Les informations seront disponibles sur le site de FranceAgrimer :https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/INFLUENZA-AVIAIRE/H5N1-Poules-pondeuses-oeufs-vague-2

Ce dispositif est instruit par FranceAgrimer.

Pour tout questionnement sur le dispositif : influenza@remove-this.franceagrimer.fr]]>
Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
news-118631Thu, 29 Sep 2022 15:58:39 +0200Ambiance terre : Des actions de l'agriculture vers les jeunes et le grand publichttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/ambiance-terre-des-actions-de-lagriculture-vers-les-jeunes-et-le-grand-public/6 100 entrées visiteurs, 90 exposants, 700 écoliers, 100 étudiants, 30 bovins, et beaucoup de monde sur le stand de la Chambre d’agriculture des Deux-Sèvres, à la première édition d'Ambiance Terre ce week-end à Bressuire !De futurs agriculteurs ?

La « roue de l'agriculture », qui a tourné à plein régime, permettait aux participants de tenter de remporter un panier garni, en répondant à des questions plus ou moins ardues. La Préfète elle-même, en visite samedi sur le stand, en présence de Jean-Marc Renaudeau président de la Chambre d’agriculture, s’est prêtée au jeu des questions. Vendredi, la journée était dédiée aux écoliers. Les enfants se sont montrés curieux de tout, il y a fort à parier que parmi eux figuraient de futurs agriculteurs


Ambiance Terre : la TV AGRI 79 parle Installation.

Durant le Weekend Ambiance Terre à Bocapôle, Agri 79 organisait une web TV sur son stand. « S’installer quand on est du milieu agricole, c’est possible ! ».

C'est en introduction de ce plateau TV qu'Éric Ferré à fait un point de situation de l'installation 2022 en Deux-Sèvres avec plus de 100 dossiers dans l'année, un nombre que l'on n'avait pas atteint depuis 10 ans

 

 

Un chalenge installation pour les Lycée et MFR

Dans un autre hall de Bocapôle, les plus grands, BPREA, Bac Pro et BTS des lycées agricole et Maison familiale et Rurales du département étaient engagés dans un chalenge original, « avez-vous déjà pensé à reprendre une exploitation ?». A partir du témoignage d'un future cédant, les lycéens et étudiants, par groupe de 8 ou 9, devaient imaginer un projet de reprise.

Pour le construire ils devaient rencontrer durant les 2 heures du chalenge les différents partenaires d'un projet d'installation : le PAIT, la Chambre d'agriculture, ASSEL, le GDS la MSA, le Crédit agricole et Terrena. La restitution se faisait devant un jury de professionnels qui évaluait ; Cohérence du projet, la cohésion et l'implication de l'ensemble des membres du groupe, les étapes du parcours à l'installation dans les grandes lignes et la qualité d'expression et de communication du groupe.

Etudiants, professeurs et partenaires tous ont relever l'originalité de cette animation et la qualité des projets malgré le peu de temps disponible pour réaliser le projet.

Le podium : 1er les BTS PA Terres et Paysages ; 2ème les Bac Pro CGEA du Campus des Sicaudières ; 3ème les Bac Pro CGEA de la MFR de St Loup.

 

]]>
Entreprise agricoleProductions animalesTerritoireCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-118605Thu, 29 Sep 2022 11:24:30 +0200Retour sur la journée porte ouverte "CAP PROTEINE" au GAEC Picoulées (79)https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/retour-sur-la-journee-porte-ouverte-cap-proteine-au-gaec-picoulees-79/La présentation de l’élevage du GAEC en race rouge des prés a permis de réunir une trentaine de personnes pour ce thème « toute la protéine produite sur l’exploitation ».Les animaux sont valorisés en système bio depuis 2000. Néanmoins, les éleveurs en conventionnel présents à cette journée ont pu mesurer que les pratiques développées dans le GAEC étaient à la portée de tous ceux qui souhaitent maîtriser le coût de production de leur élevage. La récolte d’herbe à un stade précoce, la culture de mélanges céréaliers et la présence de luzerne permettent de faire face à l’ensemble des besoins du troupeau. Associées à des cultures comme la betterave, les rations sont maîtrisées.

Ces pratiques contribuent à une empreinte carbone limitée grâce à une bonne productivité du troupeau et à la présence de prairies.

La rentabilité de l’élevage permet enfin de faire vivre près de 3 personnes sur l’atelier viande avec une amélioration possible dans les années à venir grâce à la finition de tous les animaux issus du troupeau et à des charges contenues.

Les premiers animaux sont entrés en stabulation en période de reproduction

Parcelle de luzerne implantée depuis 1 ans

Trente personnes dont beaucoup d'éleveurs et organismes d'élevage (bivin croissance, unebio, agri79, Réussir BV)

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-118599Thu, 29 Sep 2022 11:10:50 +0200Fin des récoltes d'essais viticoleshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/fin-des-recoltes-dessais-viticoles/Ce vendredi 15 septembre, l'équipe viti a récolté les essais du réseau " entreplants" :

Comparer la production des ceps plantés pour remplacer les manquants, avec celle des ceps plus âgés.

Ici la parcelle de Coulonges.]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-118578Thu, 29 Sep 2022 09:19:43 +020046.10808506122598 -0.783562644180300146.10808506122598-0.7835626441803001Ouverture d'un rayon boucherie traditionnelle à la Ferme d'Aunis (Surgères)https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/ouverture-dun-rayon-boucherie-traditionnelle-a-la-ferme-daunis-surgeres/à partir du mercredi 12 octobre 2022Depuis 11 ans ... Des Producteurs ... Aux Consommateurs ...

Des producteurs fermiers locaux vous accueillent dans leur magasin convivial et spacieux. Ils sont à votre disposition pour vous faire découvrir leurs produits de saison de qualité, au juste prix

A partir du mercredi 12 octobre, A la ferme d'Aunis (Surgères) ouvre un rayon boucherie traditonnelle. Un boucher pour vous servir (service à la coupe, informations et conseils, commandes personnalisées)

A la Ferme d'Aunis
Z.I Ouest 
Rue Bernadette Goriou
17700 SURGERES


 

 

]]>
Charente-Maritime
news-118555Wed, 28 Sep 2022 14:39:47 +0200Enquête récolte cultures de printempshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/enquete-recolte-cultures-de-printemps/concernant les moissons de tournesol et de maïsAprès un très bon retour pour l’enquete récolte cultures d’hiver, nous lançons une enquete pour les cultures de printemps. Vous trouverez ci-dessous le lien vers le questionnaire à remplir concernant les moissons de tournesol et de maïs.

Nous vous remercions pour votre participation.

JE REPONDS AU QUESTIONNAIRE]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-118345Fri, 23 Sep 2022 11:04:00 +0200Influenza aviaire : Une indemnisation/avance de trésorerie pour les entreprises du maillon sélection accouvage (dont gibiers à plume) et éleveurs de cheptel reproducteur (dont gibiers à plume)https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-une-indemnisationavance-de-tresorerie-pour-les-entreprises-du-maillon-selection/Suite à l’épizootie d’influenza aviaire H5N1 2021-2022, des mesures sanitaires de dépeuplement, de vide sanitaire et de restrictions de mouvements ont été décidées dans des zones réglementées. En outre, des pays tiers ont adopté des mesures restreignant l’accès à leur marché à partir de la date de confirmation du premier cas. Les entreprises du maillon sélection-accouvage et les éleveurs de cheptel reproducteur de volailles (dont gibier à plumes) ont été impactés par ces mesures qui ont eu des conséquences diverses comme la baisse significative de production, la destruction d’œufs à couver, d’animaux d’un jour ou l’abattage anticipé de cheptel reproducteur parentaux et grands-parentaux.

Afin de compenser les conséquences économiques liées à l’influenza aviaire sur les entreprises du maillon sélection-accouvage de volailles (dont gibier à plumes) et les éleveurs de cheptel reproducteur de volailles (dont gibier à plumes), une indemnisation est mise en œuvre à destination de ces opérateurs.

Dans un premier temps, un dispositif d'avance est mis en œuvre par France Agrimer (décision N° INTV-GECRI-2022-42) .

La procédure de dépôt est disponible  sur le site de FranceAgrimer : https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/INFLUENZA-AVIAIRE/H5N1-Accouveurs-avances

Les demandes sont faites en ligne sur le téléservice PAD de FranceAgriMer jusqu'au 07/10/2022 14h : https://pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique/retrait-dispositif.xhtml?codeDispositif=IA_ACCOUV_H5N1_22_AV 

Aucun dossier papier ne sera pris en compte.

Protéger votre élevage

Le virus est présent dans l’environnement des élevages touchés : sol, air ambiant, faune sauvage locale... Le strict respect des mesures de biosécurité reste INDISPENSABLE pour protéger au maximum votre élevage :

Accès à l’élevage limité au strict nécessaire. Passage par le sas sanitaire et changement de tenue et bottes pour toutes les personnes accédant à l’élevage.

Attention au risque de contamination par les transports : appliquez et exigez de la part de vos fournisseurs le respect des règles de biosécurité pour les livraisons d’aliments, de poussins, la maintenance technique sur les bâtiments, le transport des animaux à l’abattoir etc.. Consulter les fiches Biosécurité  ITAVI.

Respect de l’obligation de mise à l’abri obligatoire de toutes les volailles en vigueur depuis le 5 novembre dernier 2021 toutes les volailles sans exception doivent être à l’abri. Le non-respect de ces dispositions prévues dans l’arrêté du 29 septembre 2021 expose à un refus de tout ou partie des indemnisations prévues en cas d’abattage pour cause d'influenza aviaire.

]]>
Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
news-118341Fri, 23 Sep 2022 10:51:59 +0200Des responsables du conseil agricole du Cameroun en formation à la Chambre d’agriculturehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/des-responsables-du-conseil-agricole-du-cameroun-en-formation-a-la-chambre-dagriculture/Dans le cadre du programme d’Amélioration de la Compétitivité des Exploitations Familiales Agropastorales, dix responsables du conseil agricole des différentes régions du Cameroun sont venus découvrir le réseau et les missions des Chambres départementales d’agriculture.Les dispositifs publics de conseil agricole du Cameroun ont pour objectif d'augmenter la production (substitution des importations) et de créer de la valeur ajoutée en modernisant l'appareil productif et en professionnalisant les organisations de producteurs.

Les défis auxquels est confronté le conseil agricole au Cameroun sont de répondre aux besoins et aux problématiques des producteurs en faisant une place particulière aux femmes et aux jeunes tout en contribuant à l'atteinte des objectifs de la politique gouvernementale (agricole, environnementale, sociale), d'assurer et renforcer la participation active de la profession dans l'évaluation et l'orientation des services de conseil agricole et de faire du conseil agricole un métier à part entière ;

C'est pour répondre à ces enjeux que les responsables camerounais sont venus échanger avec des responsables, des conseillères et conseillers de la Chambre d'agriculture.

Accompagnés du 29 août au 2 septembre par Dominique DURIS, en sa qualité d'expert indépendant, ils ont pu découvrir le réseau des chambres d'agriculture et leur fonctionnement, puis le conseil économique et social en installation transmission, le conseil en maraichage, en élevage et en agronomie. Ils ont aussi appris sur nos modes de conseils, individuel et collectif, sur nos engagements dans les démarches qualité…. Enfin, ils ont pu observer l'application de nos conseils en visitant des exploitations du nord du département.

La délégation a particulièrement apprécié son séjour et la qualité de nos interventions soulignant que même s'il ne s'agit pas de tout transposer dans leur pays, ils retiendront des postures et des principes de conseils.

Contact : Florence GUIBERTEAU Directrice Adjointe Chef du Service Territoires

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-118340Fri, 23 Sep 2022 10:44:22 +0200La FDGEDA réunie en assembléehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-fdgeda-reunie-en-assemblee/La Fédération départementale des groupes d'études et de développement agricole (FDGEDA) s’est réunie en assemblée générale le 7 septembre 2022 aux Ruralies. La dynamique des groupes avait été retenue comme thématique de la journée. Les échanges ont été nourris.Cinq groupes sur les sept que compte la Fédération départementale des groupes d'études et de développement agricole (FDGEDA) ont répondu présents le 7 septembre à l'assemblée générale qui s'est tenue aux Ruralies : Céréaliers de la Plaine de Niort, Jeune céréalier du Niortais, Productions végétales de la Boutonne, Céréalier du Nord Deux-Sèvres, et Sol Vivant.

La FDGEDA, créée en 1977, a pour objectif d'échanger entre pairs, notamment pour répondre aux nouveaux enjeux de l'agriculture. Comment faire pour que les actions des groupes répondent bien aux attentes des adhérents ? Comment en recruter de nouveaux ? Comment renforcer leur engagement dans la durée ? Comment entretenir une dynamique sans que cela soit trop exigeant pour les responsables de groupes ? La « dynamique des groupes » était au menu de la journée, avec des échanges animés par Thierry Pons, de l'association Trame.

Auparavant, il avait été souligné une activité ralentie lors des deux dernières années, en raison de la crise sanitaire. Le budget a toutefois permis d'accompagner les groupes dans des formations (dix-sept organisées par la Chambre d'agriculture en 2021) ou l'organisation d'événements ponctuels.

]]>
Charente-MaritimeDeux-SèvresGEDA
news-118326Fri, 23 Sep 2022 10:01:59 +0200Marché POP'Solidaire avec Panier de nos campagneshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/marche-popsolidaire-avec-panier-de-nos-campagnes/Le marché du jeudi 6 octobre se prépare !Une rencontre s'est déroulée jeudi dernier dans les locaux du marché pour mettre au point l'organisation du marché POP'Solidaire avec les produteurs locaux du magasin de La Rochelle.

Ils ont établi la présentation des produits et l'organisation pour le respect des normes sanitaires et la chaine du froid. 

C'était aussi l'occasion de tester le " vélo de livraison" qui va permettre au magasin Panier de nos campagnes de déposer les produits commandés directement chez les particuliers ou dans les entreprises.

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-118192Wed, 21 Sep 2022 14:35:36 +0200Charente-Maritime : le Comité interconsulaire a fait sa rentréehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/charente-maritime-le-comite-interconsulaire-a-fait-sa-rentree/Lors d’un point presse qui s’est tenu le 15 septembre en début d’après-midi à la CCI à La RochelleLe Comité interconsulaire de la Charente-Maritime a fait sa rentrée. Lors d’un point presse qui s’est tenu le 15 septembre en début d’après-midi à la CCI à La Rochelle, Cédric Tranquard, Thierry Hautier, et Sylvie Martin, présidents et présidente respectifs des trois chambres (Chambre d’agriculture, Chambre de commerce et d’industrie et Chambre des métiers et de l’artisanat) ont fait le point sur la situation de l’économie dans le département et dessiné les perspectives pour les mois à venir. Malgré l’augmentation inquiétante des coûts de l’énergie, les trois élus se sont montrés raisonnablement optimistes et ont souligné le dynamisme du marché de l’emploi en Charente-Maritime.

Le soir même, une table ronde était organisée à l’auditorium du Crédit Agricole, à Lagord, sur le thème du management des équipes. Pierre Venayre, directeur général du Stade Rochelais, a partagé sa vision de l’identité du club. Il n’était pas venu les mains vides : le trophée de la Coupe d’Europe de rugby trônait sur l’estrade. Le Stade Rochelais a en effet remporté la coupe le 28 mai dernier, en battant en finale l’équipe irlandaise du Leinster Rugby.

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-117503Thu, 15 Sep 2022 09:31:00 +0200Dérogation à l'obligation de levée des cultures dérobées déclarées en SIEhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/derogation-a-lobligation-de-levee-des-cultures-derobees-declarees-en-sie/La date d'implantation des cultures intermédiaires pièges à nitrates (ClPAN) dans les zones d'actions renforcées a été décalée de 15 jours, soit avant le 30 septembre 2022. Les CIPAN ainsi implantées devront être conservées pendant au moins deux mois et demi, à compter de la date de semis et ne pourront être détruites avant le 15 novembre 2022. L’épisode de sécheresse exceptionnel que traverse l'ensemble du département des Deux-Sèvres peut avoir des conséquences sur le respect du critère de verdissement relatif aux surfaces d’intérêt écologique (SIE), pour les agriculteurs qui ont prévu de respecter ce critère par la mise en place de cultures dérobées.

Pour faire face à cette situation, des dérogations à la levée des cultures dérobées semées peuvent être octroyées dans le cadre de la force majeure.

En effet, les niveaux de précipitations observés en août et en juillet 2022 sont largement déficitaires par rapport à la moyenne et l’indice d’humidité des sols fait apparaître des écarts à la normale de plus de 40 % sur l’ensemble du département. La totalité du département est concernée par cette possibilité de demande de dérogation.

Par conséquent, les agriculteurs du département ayant déclaré et semé une culture dérobée SIE peuvent solliciter une dérogation à la levée des SIE par demande écrite motivée au moyen d'un formulaire type disponible sur le site internet des services de l'Etat (www.deux-sevres.gouv.fr, bandeau actualités de la page d'accueil), et fourni en pièce jointe.

Ces demandes de dérogation, après validation par la DDT, permettront de conserver le caractère SIE à la culture dérobée en cas de contrôle sur place constatant l'absence de levée du couvert malgré le semis dans les délais réglementaires (au plus tard le 20 août dans le département).

Les demandes sont à adresser à la DDT de préférence par voie électronique (ddt-sat-admae@remove-this.deux-sevres.gouv.frou par voie postale à l’adresse suivante :

Direction départementale des territoires des Deux-Sèvres

Service Agriculture et territoires

39 avenue de Paris – BP 526

79022 Niort Cedex

]]>
Deux-Sèvres
news-117842Wed, 14 Sep 2022 11:57:34 +0200La Chambre d’agriculture de Charente-Maritime s’engage dans le nouveau programme Re-Sources 2022-2026 https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-de-charente-maritime-sengage-dans-le-nouveau-programme-re-sources-2022-202/sur le bassin versant de l’Arnoult et Lucérat.Le 7 septembre 2022 à Earl l’Eolienne, commune de Saint-Hippolyte

Environ 60 personnes (OPA, élus, financeurs et agriculteurs) étaient réunies sur l’exploitation en polyculture-elevage de la famille VECHAMBRE pour le lancement officiel de ce nouveau programme Re-Sources. La présence de Mme MARCILLY (Présidente du conseil départemental de la Charente-Maritime), de M. BASSELIER Nicolas (Préfet de la Charente-Maritime), de M. LABROUSSE Mathieu (Conseiller régional délégué de la Nouvelle Aquitaine) et de M. ILBERT Nicolas (Directeur régional Atlantique-Dordogne de l’Agence de l’eau Adour-Garonne) au sein d’une exploitation agricole du bassin a permis de repréciser toute l’importance des pratiques agricoles vis-à-vis de la reconquête de la qualité de l’eau.

Ainsi, par la signature de M. ROY Pierrick (Vice-Président), la Chambre d’agriculture de Charente-Maritime démontre son engagement dans la poursuite des efforts envers la profession au sein de ce 3ème contrat sur un territoire à enjeu fort (grandes cultures, élevage, maraichage et viticulture).

Pour rappel, la CA 17 s’est investie sur ce bassin depuis 2005-2010 sous la forme d’un partenariat fort avec le Syndicat des eaux de Charente-Maritime (maintenant EAU 17) pour la réalisation du diagnostic agricole du bassin versant et l’animation agricole du premier programme.

Pour ce troisième Programme d’action territorial, la Chambre d'agriculture, par ses volets institutionnel et technique, s’engage à nouveau et de façon volontaire dans le portage d’actions (individuelle et collective) sur les thématiques suivantes :

  • Raisonnement des pratiques et maitrise du désherbage mécanique en production céréalière, légumière et viticole,
  • Maintien de l’Elevage et des prairies,
  • Développement de l’installation/transmission,
  • Appui technique aux nouvelles filières (ex du Soja),
  • Promotion de la Couverture des sols,
  • Animation du dispositif MAEc Eau,
  • Identification des zones d’infiltration,
  • Aménagement des bassins versants (pour limiter les transferts).

Sur les 5 ans à venir, nous serons donc tout naturellement au côté d’EAU 17 et des OPA (sans oublier les partenaires financiers) pour mener à bien l’ensemble des actions identifiées afin de relever le défi de la reconquête de la qualité de l’eau (Nitrates mais aussi Pesticides), enjeux majeurs de notre société.

Contact CA 17 :
Responsable action Eau qualité : M. FAURIOT Jérôme / 06.48.37.83.96 / Service Eau et Environnement, pôle Eau qualité


M. VECHAMBRE Domionique (exploitant hôte)


Signature du contrat par M. ROY


M. ILBERT, M. LABROUSSE, Mme MARCILLY et M. BASSELIER

]]>
Charente-Maritime
news-117515Wed, 07 Sep 2022 15:10:58 +0200Marais charentais et poitevin : demandes d'exonération fiscalehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/marais-charentais-et-poitevin-demandes-dexoneration-fiscale/Les demandes pour bénéficier de l'exonération partielle de la TFNB, pour les parcelles situées en site NATURA 2000 et faisant l'objet d'un engagement au titre des MAEC, doivent être déposées avant le 31/12/2022 pour être applicables en 2023.Attention, les demandes faites en 2021 sur des engagements MAEC d'un an sont à refaire.

Les services des impôts travaillent uniquement avec les références cadastrales (section et numéro de plan) et c'est la donnée obligatoire à mentionner sur l'imprimé, même si le numéro d'ilot PAC peut aussi être mentionné.

Les imprimés sont disponibles en suivant ce lien

]]>
Charente-Maritime
news-117506Wed, 07 Sep 2022 14:37:00 +0200Influenza aviaire : IAHP Faune sauvage - Zone de contrôle temporairehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-iahp-faune-sauvage-zone-de-controle-temporaire/Suite à la confirmation par l'ANSES de la contamination par le virus hautement pathogène H5N1 de cygnes trouvés morts sur l'étang entre les communes de Cléré-sur-Layon et Passavant-sur-Layon dans le Maine-et-Loire, une zone de contrôle temporaire (ZCT) vient impacter le 79 dans les communes ci-dessous :
  • GENNETON : commune entière
  • VAL-EN-VIGNE : Nord de la commune délimitée au sud par la D31
  • Vous trouverez ci-joint l'arrêté AP2022-02343 déterminant une zone de contrôle temporaire suite à une infection de la faune sauvage par un virus influenza aviaire et les mesures applicables dans cette zone .

    Cet arrêté prévoit notamment l'application des mesures suivantes dans la ZCT :

    • le recensement des détenteurs de volailles (les non-professionnels possédant des basses-cours auprès de leur mairie ou sur internet et les professionnels, quelle que soit la taille de leur exploitation, auprès de la DDETSPP s'ils ne sont pas encore déclarés) ;
    • la mise à l'abri de tous les oiseaux (volailles et autres oiseaux captifs) détenus par des particuliers ou des professionnels et la protection des points d'abreuvement et d'alimentation afin de limiter autant que possible les contacts avec l'avifaune sauvage ;
    • la surveillance des volailles dans cette zone (déclaration obligatoire de toute mortalité anormale ou de tout signe clinique évocateur d'Influenza aviaire, visites vétérinaires dans les élevages) et une surveillance renforcée de l'avifaune sauvage par le réseau SAGIR ;
    • le renforcement des mesures de biosécurité dans les élevages ;
    • l'interdiction de mouvements de volailles et d'autres oiseaux captifs sauf dérogation (la mise en place de palmipèdes reste toutefois interdite) ;
    • l'interdiction de rassemblements d'oiseaux, de transport et d'introduction dans le milieu naturel de gibier à plumes, de transport et d'utilisation d'appelants.


    Nous appelons à nouveau tous les acteurs de la filière à la plus grande vigilance et au strict respect des mesures de biosécurité en élevage et dans les transports.

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-117512Wed, 07 Sep 2022 14:37:00 +0200Influenza aviaire : arrêté de mise sous surveillance renforcéehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-arrete-de-mise-sous-surveillance-renforcee/des communes de l'Ile d'Oléron et de l'Ile de Ré. Suite à la découverte d’un cadavre de goéland argenté contaminé par le virus influenza aviaire H5N1, les 5 communes de l’ile de Ré : Ars en Ré, Loix, Saint-Clément-des-Baleines, La Couarde sur Mer et Les Portes en Ré sont placés en ZCT (Zone de Contrôle Temporaire) à compter du 29 août 2022 et ce pour une durée minimale de 21 jours.

    Pour rappel, sont également concernées les communes de l’Ile de l’Oléron où l’arrêté de définition d’une ZCT est en vigueur depuis le 26 Août 2022, pour une durée minimale de 21 jours.

    La mise sous ZCT impose à tous les détenteurs de volailles et autres oiseaux captifs professionnels et/ou particuliers les mesures suivantes :

    • recensement des lieux de détention des volailles et autres oiseaux captifs. Les détenteurs non commerciaux de volailles (basse-cour) et autres oiseaux captifs élevés en extérieur doivent se faire connaitre auprès de leur mairie ou via le service de démarche en ligne https://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/demarches/particulier/effectuer-une-declaration-55/article/declarer-la-detention-de-volailles?id_rubrique=55 Les professionnels auprès de la DDPP17 au Service Vétérinaire Santé et Protection des Animaux (SV-SPA) : ddpp-sper@charente-maritime.gouv.fr
    • claustration des volailles selon les conditions de mises à l’abri définies par l’Arrêté du 29 septembre 2021 (Annexe 2) dans les exploitations commerciales. Claustration ou mise sous filet des volailles détenues dans les basses-cours.
    • renforcement des mesures de biosécurité pour tous les détenteurs d’oiseaux et intervenants en élevage y compris lors des mouvements d’oiseaux
    • Surveillance quotidienne de la mortalité et de l’apparition de signes cliniques évocateurs de la maladie et signalement sans délai au vétérinaire sanitaire.

    Surveillance des mortalités par autocontrôles dans les élevages commerciaux de palmipèdes et/ou de volailles plein-air, et/ou dans les élevages ne satisfaisant pas aux règles de biosécurité et  de plus de 250 oiseaux.

    Modalités de mises en œuvre de ces autocontrôles

    Echantillonnage

    Prélèvement

    Pool

    Fréquence

    Analyse

    Si analyse positive

    Par bâtiment, tous les cadavres ramassé le lundi matin dans la limite de  cadavres

    Ecouvillonnage cloacal

    Mélange par 5  des écouvillons

    Tous les lundis matin

    Gène M au sein d’un laboratoire agrée ou reconnu

    RT-PCR H5/H7 (si + sous typage au LNR)

    Ou pédichiffonnette du bâtiment si pas de cadavre ou  seul

    Environnement

    Aucun

    Nouveaux prélèvements par écouvillonnage trachéal et cloacal sur 20 animaux

    Pour les élevages autarciques, possibilité d’adapter le protocole en regroupant les mortalités de plusieurs bâtiments et/ou si pas de mortalité ou 1 animal trouvé mort de faire une pédichifonnette chaque lundi dans un bâtiment différent.

    Les laboratoires agrées ou reconnu : https://agriculture.gouv.fr/telecharger/93034

    • Contraintes liées aux mouvements
    1. Les rassemblements de volailles sont interdits (foires, marchés, expositions, concours ou diverses démonstrations publiques). Sous réserve d’autorisation préalable de la ddpp, les rassemblements sont possibles pour les espèces suivantes uniquement

    ORDRES

    ESPÈCES RÉPUTÉES ÉLEVÉES DE MANIÈRE SYSTÉMATIQUE EN VOLIÈRE
    et pouvant à ce titre bénéficier de dérogation vis-à-vis de l'interdiction des rassemblements

    Apodiformes

    Colibris.

    Columbiformes

    Toutes espèces (y compris par dérogation les pigeons voyageurs et pigeons de sport).

    Cuculiformes

    Toutes espèces.

    Galliformes

    Cailles peintes de Chine et cailles du Japon.

    Passériformes

    Toutes espèces.

    Piciformes

    Toucans.

    Psittaciformes

    Toutes espèces.

     

    2. La vente de démarrés est  possible sur les marchés SANS contact direct ou indirect avec l’avifaune sauvage

    3. Les envois de palmipèdes des élevages commerciaux vers les abattoirs sont soumis à un dépistage influenza aviaire  et conditionnés à un résultat favorable. Le dépistage se fait par par écouvillonnage cloacal (incluant les 5 derniers animaux trouvés morts et prélevables) sur 20 animaux du lot concerné par le départ. Le résultat est à joindre à la fiche ICA.

    1. Les mouvements entres élevages commerciaux quelle que soit l’espèce sont autorisés et soumis à un dépistage influenza aviaire avec résultat 48h avant mouvement. Le prélèvement se fait par écouvillonnage cloacal (incluant les 5 derniers animaux trouvés morts et prélevables) sur 20 animaux du lot concerné par le départ. Dans le cas des exploitations de volailles démarrées, réalisation d’autocontrôles hebdomadaires.
    2. La sortie des œufs à couver et poussins est soumise à conditions.
    3. La sortie des œufs de consommation  des exploitations en ZCT est possible s’ils sont emballés dans un emballage jetable ou composés de matériaux nettoyables et désinfectables, que la traçabilité des œufs est assurée et les mesures de biosécurité appliquées
    4. La sortie des viandes de volailles détenues en ZCT est autorisée.
    • Gestion des cadavres et des autres sous-produits

    Conservation des cadavres d’animaux trouvés morts dans des enceintes étanches et au froid avant collecte par un équarisseur.

    Transport et épandage des effluents (fumier, lisier…) autorisés si transport dans contenants clos et étanches et épandage sans création d’aérosols avec enfouissement immédiats si effluents ne sont pas assainis. Lisier peut être envoyé en compostage ou en méthanisation agrée avec transformation des matières (70°C/1h).

    Coquilles et plumes interdits à l’épandage, doivent être pris en charge dans un établissement de traitement agrée.

     

    • Surveillance dans la faune sauvage

    Si vous trouvez un oiseau mort, surtout ne pas le toucher ! Noter le lieu de la découverte, géolocalisez le si possible et téléphoner au  05.46.74.95.20 ( Services de L’OFB ) ou au 05.46.59.14.89 (FDC17).

    • Gestion de la chasse

    1.Le transport et les lâchers de gibiers à plumes sont autorisés si un dépistage influenza  aviaire avec résultat favorable a été réalisé de manière hebdomadaire par l’élevage d’origine.

    2.Le transport et l’utilisation des appelants est autorisé pour les propriétaires et détenteurs de catégorie 1  dans la limite de 30 appelants. L’utilisation des appelants dits résidents est autorisée pour les propriétaires ou détecteurs des catégories 2 et 3. Sont présents en simultanée sur site, les appelants «  nomade » d’1 unique propriétaire ou détenteur.

     

    Cf lien pour les  2 arrêtés

    Ile de Ré https://www.charentemaritime.gouv.fr/content/download/62695/372317/file/AP%20ZCT%20Ile%20de%20R%C3%A9%20sign%C3%A9.pdf

    Oléron  https://www.charente-maritime.gouv.fr/content/download/62680/372224/file/AP%202022-02262.pdf

    ]]>
    Productions animalesVolailleCharente-Maritime
    news-117510Wed, 07 Sep 2022 14:37:00 +0200Influenza aviaire : mise en place d'une ZCT sur Oléron et Ile de Réhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-mise-en-place-dune-zct-sur-oleron-et-ile-de-re/Suite à la découverte de cadavres d'oiseaux marins contaminés par le virus influenza aviaire, les communes de l'ile d'Oléron puis de l'Ile de Ré ont été mises sous ZCT (zone de contrôle temporaire). L'entrée en vigueur de ces arrêtés entraine la mise en place de mesures de restrictions parmi lesquelles le renforcement des mesures de biosécurité, la claustration des volailles, le renforcement de la surveillance par la mise en place de dépistages influenza aviaire lors des mouvements de volailles. Ces mesures pourront être levées dans un délai de 21 jours si aucun nouveau cas n'est recensé. ( plus d'infos voir site)

    Pour les éleveurs de volailles des communes de Courçon, La Grève sur Mignon, Marans, La Ronde, Saint-Cyr du Doret, Saint Jean de Liversay et Taugon et impactés par les restrictions sanitaires liées à l'épisode influenza aviaire 2021/2022, le service France Agrimer de dépot de demande d'avance est ouvert jusqu'au 09 septembre 14H. N'oubliez pas de faire votre demande en déclarant votre perte de marge brute via le lien suivant https://pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique/retrait-dispositif.xhtml?codeDispositif=IA_AM_H5N1_22_AV_2

    ]]>
    Productions animalesVolailleCharente-Maritime
    news-117492Wed, 07 Sep 2022 11:13:00 +0200Fonds d'urgence grêlehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/fonds-durgence-grele/Suite aux épisodes d’orages violents accompagnés de grêle qui ont traversé le territoire (le 4 juin dernier en Deux-Sèvres), le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire a mis en œuvre un fonds d’urgence.Ce fonds est destiné à financer la mise en place d’une aide de trésorerie exceptionnelle, de nature forfaitaire, réservée aux exploitations agricoles en grandes difficultés en raison de l’impact particulièrement fort des orages de grêle du 4 juin 2022.

    Pour bénéficier de cette aide forfaitaire plafonnée à 5 000 €, les exploitants doivent déposer le formulaire, avant le 25 septembre 2022, à la Direction Départementale des Territoires (service Agriculture et Territoires) des Deux-Sèvres.

    formulaire fonds d'urgence grêle juin 2022

    formulaire aides "de minimis"

    Une note explicative précise le cadre de la mesure, les critères d’éligibilité, et les modalités de dépôt des demandes.

    notice explicative

    Les exploitants les plus en difficulté peuvent se rapprocher également de la cellule d’accompagnement des agriculteurs en difficulté de la DDT (05 49 06 89 90) qui pourra leur proposer des solutions complémentaires pour accompagner leur situation.

    Tous les détails

    ]]>
    Deux-Sèvres
    news-117275Wed, 31 Aug 2022 15:33:04 +0200Retour sur la fête de la terrehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/retour-sur-la-fete-de-la-terre/Les Jeunes agriculteurs organisaient la fête de la terre ce week-end à AigrefeuilleLa Chambre d'agriculture de Charente-Maritime était présente le 27 at 28 Aout à la fête de la terre, organisée par les Jeunes Agriculteurs à Aigrefeuille. Après deux ans d'absence, en raison de la situation sanitaire, les professionnels et visiteurs étaient au rendez-vous pour découvrir animaux et matériels agricoles.

    L'occasion pour la Chambre d'agriculture de présenter et d'échanger sur le programme départemental d'accompagnement à la plantation, entretien et gestion de l'arbre champêtre : EVA 17. Protection des cultures et des animaux, préservation des sols, valorisation du bois issus des haies et qualité des paysages étaient au menu des échanges.

    ]]>
    Charente-Maritime
    news-117246Tue, 30 Aug 2022 16:15:25 +0200Automne à la ferme, à la rencontre de nos agriculteurshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/automne-a-la-ferme-a-la-rencontre-de-nos-agriculteurs/Depuis 32 ans et au fil des saisons, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la ferme en Nouvelle-Aquitaine vous ouvrent les portes de leurs fermes, ou vous donne rendez-vous sur des événements pour partager un moment convivial autour des saveurs locales et fermières.PRENDRE LA RENTRÉE DU BON COTÉ

    Voici une bonne nouvelle pour cette rentrée : Bienvenue à la ferme lance sa nouvelle saison « Automne à la ferme » !

    A l’automne, les agriculteurs et agricultrices du réseau Bienvenue à la ferme mettent en place une programmation spéciale et vous ouvrent leur porte ou vous donne rendezvous sur des événements et marchés pour faire découvrir leur
    métier et leurs produits. Au cours d’échanges chaleureux lors de repas et de rencontres passionnantes, mais aussi des rendez-vous insolites (cueillettes, portes-ouvertes, ateliers pour enfants…), les agriculteurs feront découvrir aux plus
    curieux et gourmands, leurs produits de saison et la passion de leur métier. Une expérience unique au coeur des fermes !

    Lire le communiqué de presse

    Lien vers le site Bienvenue à la ferme

    Lien vers Facebook Bienvenue à la ferme

     

     

    ]]>
    Deux-Sèvres
    news-117244Tue, 30 Aug 2022 15:45:20 +0200Agriculteurs, devenez commissaires de l'expo "tous au musée !"https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/agriculteurs-devenez-commissaires-de-lexpo-tous-au-musee/Niort Agglo lance un nouvel évènement, « Tous au musée ! », avec pour objectif d'associer les acteurs locaux et les communes invités à faire découvrir aux habitants la richesse et la diversité de ses musées.Pour cette première expérience, l'équipe du musée Bernard d'Agesci donne carte blanche à 8 agriculteurs du territoire de l'agglomération qui participeront à l'élaboration d'une exposition sur un thème qu'ils auront choisi.

    Ils seront chargés de sélectionner les oeuvres et de réfléchir à leur présentation, en lien avec l'équipe du musée. Ce projet permettra de mettre en lumière des paysages, portraits, objets d’art, d’artisanat, des instruments scientifiques, des animaux naturalisés méconnus et conservés dans les réserves, au gré des envies et des émotions.

    • L'exposition sera ouverte au public du jeudi 1er décembre 2022 au dimanche 26 février 2023 au musée Bernard d'Agesci.

    Vous êtes agriculteur dans l'une des 40 communes de Niort Agglo et vous souhaitez devenir commissaire de l'exposition « Tous au musée ! », faites-vous connaître auprès du musée Bernard d'Agesci.

    Des rencontres adaptées aux emplois du temps de chacun seront proposées à partir de septembre pour monter ce projet qui s'inscrit pleinement dans la politique culturelle de Niort Agglo visant à faciliter l’accès aux musées.

    • dans un premier temps, les volontaires partiront à la découverte du musée et de ses collections, du 5 au 9 septembre.
    • ils rencontreront les différents professionnels du musée et apprendront les secrets de fabrication d'une exposition, du 26 au 30 septembre.
    • ils participeront, pour celles et ceux qui le pourront, au montage de l'exposition (accrochage, mise sur support, mise en vitrine), le 28 novembre.
    • ils feront découvrir l'exposition au public le jour de l'inauguration le 1er décembre et pourront, s'ils le désirent, guider le public ce soir-là.

    Pour tous renseignements : musée Bernard d'Agesci, Marie Griffon, service médiation mediation-musees@remove-this.agglo-niort.fr  05 49 78 72 15

    En savoir +

    ]]>
    Deux-Sèvres
    news-117239Tue, 30 Aug 2022 15:35:00 +0200Influenza aviaire : tout le département des Deux-Sèvres est à ce jour en zone indemnehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-tout-le-departement-des-deux-sevres-est-a-ce-jour-en-zone-indemne/L'arrêté du 29 août 2022 lève toutes les dernières zones du 79 l'arrêté du 29 août 2022 lève toutes les dernières zones du 79. Tout le département est à ce jour en zone indemne. Les seules conditions restant à l'heure actuelle concernent le repeuplement des anciens foyers : les AFDI seront remplacés par des APMS de repeuplement 21 jours après le MD2. Il est nécessaire alors de tenir informé la DDETSPP des dates de remise en place de façon à prévoir les inspections biosécurité, ainsi que ensuite la levée de ces APMS (surtout en cas de remises en place fractionnées).

    Par ailleurs nous vous rappelons l'évidente nécessité de respecter ou de mettre en place toutes les mesures nécessaires pour essayer de ne pas réintroduire le virus.  Tout transport doit faire l'objet de précautions surtout en provenance de zones réglementées (Bretagne en particulier, qui a de nouvelles suspicions en ce moment). Il en va de la responsabilité de chacun.

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-116974Tue, 30 Aug 2022 09:48:00 +0200Indice fermage 2022-2023https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/indice-fermage-2022-2023/L'indice national des fermages pour 2022 s'établit à 110,26 soit + 3,55 % par rapport au fermage 2021/2022L'indice national des fermages pour 2022 s'établit à 110,26

    il était de 106,48 en 2021, 105,33 en 2020; 104,76 en 2019; 103,05 en 2018 ;106,28 en 2017 ; 109,59 en 2016 ; 110,05 en 2015 ; 108,30 en 2014.

    Sa variation par rapport à l'année 2021 est donc de + 3,55 % ( +1,09 % en 2021, +0,55 en 2020).

    Cet indice est calculé à partir de

    • L'indice du revenu brut d'entreprise agricole national à l'hectare retenu pour 2022 qui est de 107,89 (indice base 100 en 2009).
    • L'indice du prix du produit intérieur brut retenu pour 2022 qui est de 113,89 (indice base 100 en 2009).

     

    >> Voir l'arrêté national du 13 juillet 2022 constatant l'indice du fermage pour 2022

    ]]>
    Gestion de l'entrepriseCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-117111Fri, 26 Aug 2022 09:56:38 +0200Fonds d'urgence grêlehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/fonds-durgence-grele-1/A la suite des épisodes de grêle survenus au mois de juin 2022 venant s’ajouter aux dégâts induits par le gel d’avril 2022 et de la mission flash de juin 2022, le Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire a mis en place un fonds d’urgence permettant de soutenir les exploitations agricoles les plus fragiles économiquement et ayant été touchés, successivement, par ces deux aléas climatiques.NOUVELLE DATE LIMITE DE DEPOT DES DOSSIERS : 25 septembre 2022

    Pour bénéficier de cette aide forfaitaire plafonnée à 5 000 €, les exploitants doivent déposer le formulaire joint, avant le 15 septembre 2022, à la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (service Agriculture Durable et Soutien aux Territoires) de La Rochelle.

    Pour bénéficier de cette aide, l’exploitant devra démontrer :

    • Avoir subi des pertes de récolte suite aux épisodes de grêle de juin 2022 en fournissant tout document établissant explicitement les dégâts induits par la grêle
    • que ces dommages, pourraient fragiliser économiquement son exploitation en transmettant les critères économiques 2021 et 2022 attestés par son centre comptable

    En complément, les exploitants les plus en difficulté peuvent se rapprocher également de la cellule d’accompagnement des agriculteurs en difficulté qui pourra leur proposer des solutions concrètes permettant d’améliorer leur situation.

    Formulaire à compléter

    Notre page spéciale

    ]]>
    Charente-Maritime
    news-117094Thu, 25 Aug 2022 15:56:53 +0200Retour sur le marché de Villedouxhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/retour-sur-le-marche-de-villedoux/Le mercredi 24 août à Villedoux s'est tenu le marché fermier organisé par la Chambre d'agriculture. Environ 300 repas ont été distribués par les 10 producteurs présents.Pour l'entrée, monsieur DUCAIX proposait des huîtres accompagnées du beurre aromatisé aux algues de son marais. MAMADIZA a permis aux végétariens de se régaler avec un repas en sauce sans viande grâce à ses fameuses gabirottes (fromage de vache à pâte cuite) parfumées au curry coco ou à la tomate selon les goûts. Pour les amateurs de viande, Gérard THAUNAY de la Ferme du Grand Gatérat, Pascal DESSE, et L'autruche de Laurette étaient au rendez-vous pour proposer respectivement des plats en sauce à base de lapin, de chevreau et d'autruche. Enfin l'EARL De la Geres, la ferme glacée proposait en guise de dessert une glace au lait de vache de leur ferme et l'apicultrice Estelle FLEURET (Miel d'Elle) ses bonbons au miel et les miels de ses ruches. Le tout fut accompagné par le viticulteur Pascal CLAIR pour les amateurs des produits de la vigne et par la ferme du bois du treuil pour le pain. 

    Le marché festif a été accompagné en musique par la fanfare de jazz de rue festif Zeus opus compagny (originaire de Nieul les Saintes), de l'ouverture du marché dès 18h jusqu'à 23 heures. 

    Pour les plus impatients, le prochain marché festif se tiendra à Saujon le samedi 10 septembre de 10h à 19h à l'occasion de la remontée de la Seudre, on vous attend nombreux ! 

     

    ]]>
    Charente-Maritime
    news-116930Mon, 22 Aug 2022 17:31:33 +0200Une aide de la Région Nouvelle-Aquitaine pour les cultures fourragères touchées par la grêle https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/une-aide-de-la-region-nouvelle-aquitaine-pour-les-cultures-fourrageres-touchees-par-la-grele/La Région Nouvelle-Aquitaine, a mis en place un dispositif d'aide destiné aux éleveurs situés dans les territoires touchés par l'épisode de grêle de juin 2022 impactant notamment les prairies et les cultures. La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 30 septembre 2022.Objectifs
    • soutenir financièrement les éleveurs situés dans les territoires touchés par les épisodes de grêle de juin 2022 impactant notamment les prairies et les cultures.
    • au moyen d'une aide forfaitaire à l'hectare, contribuer à la prise en charge du surcoût engendré par la mise en place de prairies et de cultures fourragères visant à pallier les pertes subies.

    Calendrier

    Date limite dépôt de dossier : 30 septembre 2022

    Bénéficiaires

    Les exploitants agricoles qui exercent une activité agricole au sens de l’article L.311-1 du Code Rural et de la Pêche Maritime :

    • Exploitants agricoles personnes physiques (exerçant à titre individuel) âgés d’au moins 18 ans et n’ayant pas atteint l’âge prévu à l’article D.161-2-1-9 du Code de la Sécurité sociale,
    • Exploitants agricoles personnes morales (exerçant dans un cadre sociétaire ou en association) dont l’objet est agricole,
    • Etablissements de développement agricole et de recherche, sous réserve qu’ils détiennent une exploitation agricole et exercent une activité agricole.

    Les groupements d’agriculteurs

    • Structures collectives (dont les GIEE et les associations - hors GAEC), dont 100% des parts sociales sont détenues par des exploitants agricoles (au sens indiqué ci-dessus) ou qui sont composées exclusivement par des exploitants agricoles (au sens indiqué ci-dessus).

    Les bénéficiaires doivent :

    • être éleveurs d’herbivores (titulaires d’un numéro de cheptel),
    • avoir le siège social implanté dans une zone touchée par les épisodes de grêle.

    Montant

    une aide forfaitaire de 50 €/ha à 75€/ha maximum sera attribuée au bénéficiaire pour couvrir le surcoût engendré par la mise en place de cultures estivales.
     

    Critères de sélection

    • Les surfaces déclarées sont au minimum de 2 ha et au maximum de 10 ha, 
    • Les dates d’implantation doivent être comprises entre le 06/06/2022 et le 31/08/2022,
    • Les dates d’achat des semences doivent être comprises entre le 06/06/2022 et le 31/08/2022,
    • Les factures doivent être acquittées au moment du dépôt du dossier.

    Comment faire ma demande ?

    • Dépôt des dossiers avant le 30 septembre 2022 (cachet de la poste faisant foi) auprès de la Chambre d’Agriculture de votre département.

    • Le dossier de candidature doit comporter a minima le formulaire de demande dûment complété et l’annexe 1 ''déclaration de minimis''  ainsi que les factures acquittées.

    ► Télécharger le formulaire de demande d'aide

    ► Déclaration de minimis

    ]]>
    Productions animalesProductions végétalesCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-116928Mon, 22 Aug 2022 16:41:08 +0200Influenza aviaire : La ZSA 6 en zone Indemnehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-la-zsa-6-en-zone-indemne/Les territoires en zone de surveillance avec assainissement 6 sont désormais en zone indemne. Cela concerne les communes de CHANTELOUP, L'ABSIE, LA CHAPELLE-SAINT-LAURENT, LARGEASSE, NEUVY-BOUIN, SCILLE, TRAYES, VERNOUX-EN-GATINE. Dans le cadre de la levée progressive du périmètre réglementé défini dans les Deux-Sèvres, l'arrêté DDETSPP79 N° 2022-02247 détermine une nouvelle zone réglementée après la lévée de surveillance de la zone 6 

    ► Lire l'arrété du 19 août 2022

    ► Voir la liste des communes en ZSA.

    Dans tous les territoires en zone de surveillance avec assainissement  les mises en place sont possibles dans les élevages dans le respect des conditions fixées dans l'instruction technique 2022-435.
    Dans toutes les ZSA des Deux-Sèvres la mise en place des palmipèdes est  autorisée
    exceptées dans les commune de Saint Maurice Etusson et Genneton (ZCT), selon les conditions de l'IT 2022-435.



     

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-116863Fri, 19 Aug 2022 14:05:09 +0200Ile d'Oléron et île de Ré, limitation provisoire des usages de l'eauhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/ile-doleron-et-ile-de-re-limitation-provisoire-des-usages-de-leau/Arrêté préfectoral n°22EB793 du 18 août 2022voir le détail de l'arrêté préfectoral n°22EB793 du 18 août 2022]]>Charente-Maritimenews-116805Thu, 18 Aug 2022 15:16:00 +0200La Chambre d'agriculture recrutehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-recrute/UN(E) CONSEILLER(E) AGROENVIRONNEMENT (F/H)Dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) à adresser, avant le 16/09/2022 à Monsieur le Président de la Chambre d’agriculture des Deux-Sèvres, Maison de l’agriculture – CS 80004 – 79231 PRAHECQ Cedex
    par mail : recrutement@remove-this.na.chambagri.fr sous la référence “CA79_Conseiller agro-environnement_092022”]]>
    EmploiCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-116808Thu, 18 Aug 2022 15:02:11 +0200Inflation des factures d’électricité, la vigilance s’impose, des solutions existent aussi minimes soient-elles.https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/inflation-des-factures-delectricite-la-vigilance-simpose-des-solutions-existent-aussi-minimes-so/Face à l’inflation de l’électricité, les exploitants agricoles doivent regarder de près leurs factures mais aussi les contrats et les conditions tarifaires qui sont différentes selon les puissances contractualisées. Pour atténuer la charge, la production d’une partie de l’électricité consommée peut être envisagée. L’inflation actuelle du coût des énergies fossiles liée à la conjoncture géopolitique, se répercute sur le prix de l’électricité. En effet le prix Spot du marché de gros d’électricité reflète le coût de production du dernier moyen de production appelé à assurer l’équilibre de l’offre et la demande, c’est-à-dire le plus couteux (gaz, pétrole, charbon). De plus la production d’électricité française est à un niveau historiquement bas du fait de l’arrêt technique de certaines centrales nucléaires.

    De ce fait le prix de l’électricité sur les marchés de gros explose. De 50 €/Mwh début 2021, il oscille   de manière très volatile  de 100 à 450€ ces derniers mois >> Voir graphique sur site selectra.info

    Cette hausse va-t-elle durer ?

    Les analystes pensent que cela va continuer jusqu’à fin 2022. Vera- ton une baisse en 2023 ? En tout cas la France a demandé une révision du mode de calcul du prix, il sera examiné au Conseil Européen du mois d’octobre 2022 (découplage du prix de gaz de celui de l’électricité).

    Néanmoins il existe des mécanismes de régulation qui amortissent plus ou moins les hausses sur la facture du consommateur : le « bouclier tarifaire » qui concerne les clients au tarif réglementé et le dispositif de l’ARENH.

    Le bouclier tarifaire est une décision gouvernementale de bloquer les tarifs réglementés en jouant notamment sur la fiscalité.

    L’explosion des prix du marché de gros a un impact très variable sur l’augmentation de la facture électrique selon le contrat.
    • Pour les contrats de moins de 36kVA (ex tarifs bleus) 

    Si vous êtes un particulier, ou une entreprise dérogataire, vous êtes au tarif réglementé ou avez la possibilité d’y revenir au besoin, ce qui limite la casse actuellement. 

    Rappel : Une entreprise peut bénéficier de la dérogation si elle a moins de 10 salariés (ETP) et dégage moins de 2 millions d’euro de chiffre d’affaires.
    Vous pouvez aussi comparer les offres des fournisseurs dans votre cas particulier sur le site https://comparateur-offres.energie-info.fr/compte/profil

    • Pour les contrats de plus de 36kVA (ex tarifs vert ou jaune), vous avez nécessairement un contrat d’un fournisseur du marché.
       

    ► Dans tous les cas, la vigilance s’impose. Il est opportun de se pencher sur le contrat électrique pour vérifier les conditions tarifaires, la date d’échéance, les clauses de résiliations et l’ampleur de la hausse des factures. Généralement pour les contrats <36KVA, le client peut résilier à tout moment, ce qui n’est pas forcément le cas pour les contrats >36KVA, d’où l’importance de surveiller la date d’échéance.

    Que faire pour atténuer la hausse des factures ?

    Si cela est possible il faut essayer de négocier le prix avec son fournisseur pour atténuer la hausse. Il est envisageable de se regrouper à plusieurs exploitants gros consommateurs pour négocier un tarif plus avantageux, soit avec un volume de plus d’1 MégaWh en général. On peut aussi mettre en place des dispositifs d’économie d’électricité quand cela est possible sur l’exploitation. Une partie de l’électricité consommée peut être produite sur l’exploitation en autoconsommation. 

    Produire son électricité, comment faire avec du photovoltaïque ?

    Pour produire de l’électricité autoconsommée deux cas sont possibles quand j'installe des panneaux photovoltaïques, c'est avec ou sans revente à un fournisseur d’électricité (EDF)

    • Je ne revends pas (j’autoconsomme tout ce que je produis) : La puissance de la centrale installée doit être en adéquation avec votre consommation. Les kWh sont produits dans la journée, quels sont mes besoins en journée ? Puis-je modifier le moment journalier de fonctionnement de certains appareils pour exploiter au maximum la production photovoltaïque ? Une étude est nécessaire pour cela.

    Les panneaux peuvent être installés en toiture – Est – Sud Est – Sud – Sud Ouest et Ouest – plusieurs orients sont possible pour produire le maximun d’électricité, un traker sur pied peut aussi être installé.  
    Cette solution peut être assez rapide car il n’y a pas besoin de faire de demande de raccordement à ENEDIS.

    • Je revends de l’électricité, 2 contrats selon la puissance installée :
      • De 9 à 100 kWc de puissance installée : contrat d’autoconsommation avec vente du surplus non autoconsommé
      • De 100 à 500 kWc : vente totale avec autoconsommation possible. 
        Dans ce cas une demande de raccordement est nécessaire avant de faire l’installation
        (temps plus long).

    Qu’est que l’ARNEH ?

    L’ARENH est l’Accès Régulé à l’électricité Nucléaire Historique.

    Il permet à tous les fournisseurs de s’approvisionner en électricité pour certaines tranches horaires auprès d’EDF, dans des conditions fixées par les pouvoirs publics, au prix actuel de 42€/MWh. Cela représente souvent entre 70 et 80% de l’électricité dans les contrats. Le volume d’ARENH annuel est limité à 100TWh pour l’ensemble des fournisseurs. Quand ce volume est dépassé (ce qui est le cas actuellement) chaque fournisseur voit sa part d’ARENH écrêtée et doit acheter le complément sur le marché, à un prix très élevé en ce moment.

    Pour plus d’info sur l’ARENH : www.edf.fr/entreprises/electricite-gaz/le-benefice-arenh

     

     

     

     

     

    ]]>
    EnergieEnvironnementCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-116617Thu, 11 Aug 2022 16:16:04 +0200Création de la Chambre d'agriculture interdépartementale 1779https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/creation-de-la-chambre-dagriculture-interdepartementale-1779/Le décret du 4 août 2022 permet de concrétiser la création de la Chambre d'agriculture Interdépartementale de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres. Suite à la publication du décret au journal officiel du 4 août 2022, le Président de la Chambre d’agriculture de la Charente-Maritime Cédric Tranquard et le Président de la Chambre d’agriculture des Deux-Sèvres Jean-Marc Renaudeau se félicitent de la création effective de la Chambre interdépartementale de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres au 1er octobre prochain.

    >> Voir le communiqué de presse

    ]]>
    Communication institutionnelleCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-116590Thu, 11 Aug 2022 10:43:07 +0200Risques d'incendies et travaux des champshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/risques-dincendies-et-travaux-des-champs/En cette période de nouvelle canicule, les mesures de prévention contre les incendies sont essentielles mais peuvent être renforcer en reportant, si possible, les travaux de taille des haies, de débroussaillage, de déchaumage,.. pour limiter les risques et dans tous les cas d'éviter d'intervenir aux heures les plus chaudes.La campagne de prévention du Ministère de l'agriculture et de l'alimentation contre les feux de forête et de végétation rappelle :

    "Un mégot de cigarette jeté, un barbecue, des combustibles stockés trop près des habitations, des outils sources d’étincelles manipulés près d’espaces naturels : ces gestes en apparence anodins peuvent provoquer des départs de feux de végétation, en forêt ou près de zones naturelles...

    En France, 9 feux sur 10 sont d’origine humaine : en cas de sécheresse, de canicule ou de vent fort, un mégot mal éteint jeté depuis une fenêtre de voiture ou en bord de route, une étincelle dans un champ ou un jardin peut suffire à dévaster des hectares de végétation en quelques minutes seulement.
    Un simple geste qui peut avoir de graves conséquences sur la nature, détruire des habitations, des entreprises et des campings, tuer des animaux et même menacer des vies humaines.

    Extrait de la page du Ministère
    Feux : comment les prévenir et s'en protéger ?

    Pour se protéger des incendies et préserver la végétation, voici quelques bons réflexes à adopter :

    • Prévenir les départs de feux :
      • Organiser les barbecues loin de la végétation, qui peut s'enflammer ;
      • Jeter ses mégots dans un cendrier (et non au sol ou par la fenêtre de sa voiture) ;
      • Réaliser ses travaux loin de la végétaion et prévoir un extincteur à portée de main.
    • Se protéger des feux :
      • Donner l'alerte en appelant le 112, le 18 ou le 114 (personnes malentendantes) et tenter de localiser le feu avec précision ;
      • S'abriter dans un bâtiment. La voiture n'est pas un lieu sûr car facilement inflammable ;
      • Rester informé de la situation et écouter les consignes des secours et/ou de la mairie.
    >> Voir aussi tous les conseils de prévention des incendies sur la page du site de la Chambre d'agriculture 
    ]]>
    Gestion de l'entrepriseCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-116580Thu, 11 Aug 2022 09:56:47 +0200Influenza aviaire : La zone 5 passe en zone indemnehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-la-zone-5-passe-en-zone-indemne/Les territoires en zone de surveillance avec assainissement 5 sont désormais en zone indemne. Cela concerne les communes de Allonne, Azay-sur-Thouet, Le Tallud, Saint-Pardoux-Soutiers. Dans le cadre de la levée progressive du périmètre réglementé défini dans les Deux-Sèvres, l'arrêté DDETSPP79 N° 2022-02188 modifiant l'arrêté N°2022-01640 détermine une nouvelle zone réglementée suite à déclaration d'infection d’influenza aviaire hautement pathogène avec la zone 5 en zone indemne. 

    Seules persistent des zones de surveillance avec assainissement (ZSA) dans la zone réglementée.

    ► Lire l'arrêté de levée du périmêtre réglementé du 9 août 2022

    ► Voir la liste des communes incluses dans ces ZSA  au 9 août 2022

    Dans tous les territoires en zone de surveillance avec assainissement  les mises en place sont possibles dans les élevages dans le respect des conditions fixées dans l'instruction technique 2022-435 qui abroge l'IT 2022-411.
    Dans toutes les ZSA du 79 la mise en place des palmipèdes est  autorisée
    exceptées dans les commune de Saint Maurice Etusson et Genneton, selon les conditions de l'IT 2022-435.

    Désormais, les anciens foyers de "galliformes"ne sont plus soumis à la période d'assainissement de 4 semaines et peuvent donc remettre en place des galliformes dès bascule de leur commune en ZSA (sous réserve de la levée de leur APDI : 21 jours après la fin des opérations ND2 - avec contrôle DDETSPP favorable).

    Les demandes de mises en place en zones de surveillance (ZSA) dans le département des Deux-Sèvres sont à déposer sur le site démarches simplifiées à l'adresse suivante: https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/79-iahp-declaration-mise-en-place


    Rappel : il persiste en, Deux-Sèvres une zone de contrôle temporaire de 5 km de diamètre dans laquelle les restrictions supplémentaires sur les communes de Saint Maurice Etusson et Genneton sont toujours en vigueur.


    >> Voir l'actualité concernant cet arrêté. 

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-116546Tue, 09 Aug 2022 17:25:49 +0200Influenza aviaire : Les demandes d'avance d'indemnisation pour perte sont ouverteshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-les-demandes-davance-dindemnisation-pour-perte-sont-ouvertes/Pour les éleveurs ou pour les entreprises touchées par la non production suite aux mesures d'interdiction de mise en place de volailles, la demande d'avance d'indemnisation est possible dès aujourd'hui et jusqu'au 9 septembre sur le site France Agrimer.Suite à l’épizootie d’influenza aviaire 2021-2022, des mesures d’interdiction de mise en place de volailles (palmipèdes et gallinacées) et de dépeuplement ont été décidées dans des zones réglementées.

    Le gouvernement met en œuvre deux dispositifs pour soutenir les éleveurs et opérateurs impactés.

    1 - Une avance sur l'indemnisation des pertes de non production est ouverte pour les éleveurs de volailles implantés au sein des zones réglementées ayant subi un vide sanitaire à partir du second pic épidémiologique (dont les zones réglementées dans le département des Deux-Sèvres et la Charente-Maritime). 
    ​​​​​​​Pour toute demande d’avance réalisée sur ce dispositif, une demande d’aide ultérieure devra obligatoirement être déposée en fin d’année 2022 pour régulariser cette avance (dans le cadre d'un dispositif de "solde").

    ► Listes des communes qui ont été concernées par la Zone Réglementée (ZR) en 17 et 79​​​​​​​

    2 - Les entreprises ayant une activité significative d’abattage, de transformation, de conditionnement d’œufs ou de services à la filière touchés par la diminution de production résultant des mesures prises pour lutter contre cette crise peuvent demander une avance de trésorerie remboursable.
     

    Dans les deux cas, les demandes d'aide peuvent être déposées dès à présent et au plus tard le 9 septembre 2022 à 14h via la plateforme de FranceAgriMer.

    Les informations sur ces deux dispositifs sont disponibles sur le site France agrimer

    ► https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/INFLUENZA-AVIAIRE

     

    Pour tout questionnement vous pouvez écrire par mail à ddt-soutien-agriculture@remove-this.deux-sevres.gouv.fr

    ]]>
    Productions animalesVolailleCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-116426Thu, 04 Aug 2022 14:31:07 +0200Bilan 2022 des Mesures agroenvironnementales et climatiques sur le Bassin d’Alimentation des Captages de Coulonge et Saint-Hippolytehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/bilan-2022-des-mesures-agroenvironnementales-et-climatiques-sur-le-bassin-dalimentation-des-captage/Le bilan des MAEC réalisées en 2022 sur le Bassin d’Alimentation des Captages de Coulonge et Saint-Hippolyte a été présenté en juillet dernier à la presse par l'ETPB Charente. En 2022, l’animation a été assurée, en partenariat, par la Chambre d’Agriculture de Charente-Maritime, la Chambre d’Agriculture de Charente, la coopérative agricole de Chérac / Segonzac, NACA et les entreprises de négoces locales ainsi que les structures de développements de la Bio (GAB 17/ MAB 16).
    • 90 Agriculteurs sont engagés dans une MAEC « Vigne 0 Herbicide » sur 1 000 ha
    • 15 Agriculteurs engagés dans une MAEC « Création de prairie » pour 165 ha 

    >> Lire le dossier de presse complet 

    ]]>
    EnvironnementCharente-Maritime
    news-116424Thu, 04 Aug 2022 14:17:18 +0200Vente directe : Choisir un médiateur de la consommationhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/vente-directe-choisir-un-mediateur-de-la-consommation/Depuis le 1er janvier 2016, la désignation d’un médiateur de la consommation est obligatoire pour tous les professionnels ayant des activités de vente directe auprès des consommateurs. C’est le Code de la consommation qui encadre le dispositif, notamment les articles L.611 à L.616 et R.612 à R.616. Un contrat de médiation est établi englobant toutes les activités de vente directe de l’agriculteur. Il s’agit d’un dispositif de règlement à l'amiable en cas de litige. Le consommateur de saisit un médiateur en cas de problème avec le produit acheté ou bien avec un fournisseur. L’objectif étant de parvenir à trouver un accord amiable pour éviter d'entrer dans une procédure en justice.

    En cas de contrôle et d’absence de médiateur, l'agriculteur est passible d’une amende administrative allant jusqu’à 3 000€ pour une personne physique et 15 000€ pour une personne morale.  

    Le dispositif de médiation ne concerne pas la vente entre professionnels.

    Qui est concerné ? cette obligation concerne chaque agriculteur avec une activité de vente directe aux consommateurs, mais également les structures collectives ayant un statut juridique et une responsabilité morale comme les points de vente collectifs, les coopératives, les drive fermiers…

    Comment choisir son médiateur ? les médiateurs doivent être choisis sur une liste de médiateurs référencés par la Commission d’évaluation et de contrôle de la médiation de la consommation (CECMC). Le coût de l'adhésion est annuel, mais les frais de traitement d'un litige ne sont pas inclus dans le forfait annuel.

    Quand le médiateur est choisi, l'agriculteur doit permettre au consommateur un accès aisé à la médiation en lui communiquant toutes les informations pour recourir à une médiation : mention du médiateur sur le ticket de caisse, sur le site internet, sur vos conditions générales de vente ou de service, sur le(s) point(s) de vente…

    Selon la liste des médiateurs référencés, les Chambres d’agriculture, recommandent de faire appel aux prestataires ci-dessous, au regard de leur spécialté et de leurs tarifs notamment :

     

    Médiateurs référencés

    Descriptif

    Coût de l’adhésion

    Coût du litige

    MEDIAVET

    Médiateur spécialisé dans le domaine animal et agricole : élevage, fabrication et vente de produits alimentaires, activités de services et de loisirs associées.

    25€ HT/an, soit 90€ TTC

    140€ HT par dossier

    Pour la période de 3 années couverte par la convention.

    La gestion des litiges s’effectue à distance

    AME

    Association regroupant des médiateurs conventionnels et juridictionnels), issus de la profession d'avocat, de juriste et toute autre profession.

    50€/an, soit 150€ TTC

    En fonction du montant du litige :

    <200€ : 60€ TTC

    Pour la période de 3 années couverte par la convention.

    200€-1000€ : 150€ TTC

    1000€-5000€ : 300€ TTC

    >5000€ : 500€ TTC

    CM2C

    Association disposant d’un réseau de médiateurs spécialisé dans le règlement des conflits dans le secteur de la consommation.

    40€ HT / 3 ans : entreprise <10 salariés

    30€ HT pour une gestion par téléphone

    120€ HT/ 3 ans : entreprise de 11 à 50 salariés

    70€ HT pour une gestion en présentiel

     

    Important : pour les adhérents du réseau Bienvenue à la ferme, un partenariat commercial à l’échelle nationale est en cours de négociation pour accéder à des tarifs plus avantageux.

    Plus d’infos auprès des conseillers du Pôle Economie de proximité et alimentation locale de la Chambre d'agriculture. 

    ]]>
    Agritourisme et vente directeCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-116433Thu, 04 Aug 2022 12:39:14 +0200Offre d'emploi : Technicien(ne) en Agro Equipementhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/offre-demploi-technicienne-en-agro-equipement/Les Chambres d'Agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres recrutent - Un(e) Technicien(ne) Agro-Equipement en CDI >> Voir l'offre d'emploi]]>EmploiCharente-MaritimeDeux-Sèvresnews-116423Thu, 04 Aug 2022 12:39:14 +0200Offre d'emploi : Conseiller(ère) d'entreprise Transmissionhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/offre-demploi-conseillerere-dentreprise-transmission/Les Chambres d'Agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres recrutent - Un(e) Conseiller(ère) d’entreprise Transmission en CDD >> Voir l'offre d'emploi]]>EmploiCharente-MaritimeDeux-Sèvresnews-116419Thu, 04 Aug 2022 12:19:17 +0200Influenza aviaire : Présence du virus H5N1HP sur cygne et héron à Saint Maurice Etussonhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-presence-du-virus-h5n1hp-sur-cygne-et-heron-a-saint-maurice-etusson/L'ANSES a mis en évidence la présence du virus influenza aviaire H5N1HP sur de la faune sauvage (cygne et héron) sur l'étang de la Verdrie à SAINT MAURICE ETUSSON. En conséquence une zone de contrôle temporaire de 5 km de diamètre est définie par arrêté préfectoral joint qui définit de nouvelles restrictions supplémentaires sur les communes de Saint Maurice Etusson et Genneton.Dans les communes de Maurice Etusson et Genneton 
    - la mise en place de palmipèdes est interdite
    - le confinement des oiseaux est obligatoire
    - le transport et l'utilisation des appelants est interdit

    Les professionnels sont invités à la plus grande prudence, à signaler tout signe suspect dans leurs élevages et à éviter, si possible, les mises en place dans cette zone.


    >> Voir l'Arrêté préfectoral n° 2022 02135 du 3 août 2022 concernant cette zone]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-116418Thu, 04 Aug 2022 11:48:20 +0200Influenza aviaire : La zone 4 devient indemnehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-la-zone-4-devient-indemne/Les territoires en zone de surveillance avec assainissement 4 sont désormais en zone indemne. Sont concernées les communes de Amailloux, Boussais, Glenay, Gourgé, Lageon, Loin, Maisontiers, Saint Loup Lamairé et Tessonière.Dans le cadre de la levée progressive du périmètre réglementé défini dans les Deux-Sèvres, la zone 4 devient indemne,Seules persistent des zones de surveillance avec assainissement (ZSA) dans la zone réglementée.
     

    ►Voir l'arrêté DDETSPP79 N° 2022-02137 du 3 août 2022

    ►La liste des communes incluses dans ces ZSA au 3 août 2022


    Dans tous les territoires en zone de surveillance avec assainissement  les mises en place sont possibles dans les élevages dans le respect des conditions fixées dans l'instruction technique 2022-435 qui abroge l'IT 2022-411.
    Dans les ZSA 7 et 8 la mise en place des palmipèdes est désormais autorisée
    exceptées dans les commune de Saint Maurice Etusson et Genneton, selon les conditions de l'IT 2022-435.
     
    Désormais, les anciens foyers de "galliformes"ne sont plus soumis à la période d'assainissement de 4 semaines et peuvent donc remettre en place des galliformes dès bascule de leur commune en ZSA (sous réserve de la levée de leur APDI : 21 jours après la fin des opérations ND2 - avec contrôle DDETSPP favorable).


    Les demandes de mises en place en zones de surveillance (ZSA) dans le département des Deux-Sèvres sont à déposer sur le site démarches simplifiées à l'adresse suivante: https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/79-iahp-declaration-mise-en-place

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-116170Thu, 28 Jul 2022 10:41:53 +0200Sondage consommateurs sur leur intérêt pour un distributeur automatique de produits fermiershttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/sondage-consommateurs-sur-leur-interet-pour-un-distributeur-automatique-de-produits-fermiers/La Chambre d'agriculture et la Communauté de communes Aunis Atlantique propose un sondage vers les consommateurs de produits locaux qui pourraient être intéressés par un projet d'implantation de casiers fermiers (distributeurs automatiques) sur la commune de La Laigne, sur la route nationale qui relie Niort à La Rochelle. Ce sondage a pour objectif de recueillir l’intérêt des consommateurs pour l'achat de produits fermiers dans des distributeurs automatiques sur la commune de La Laigne (17) entre Niort et La Rochelle.


    Les casiers fermiers sont des distributeurs automatiques ouverts généralement 24h/24 qui proposent des produits fermiers vendus par lots.

    Dans certains cas, il est possible de pré-commander ses produits sur internet. L'achat peut s'effectuer en direct avec les produits disponibles en temps réel dans les casiers.

    Merci  de prendre 5 mn de votre temps pour participer à ce sondage.en cliquant ci-dessous 

    Participer au sondage 

     

     

    ]]>
    TerritoireCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-116122Tue, 26 Jul 2022 17:23:24 +0200Influenza aviaire : Les zones 1, 2 et 3 sont désormais en zone indemne https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-les-zones-1-2-et-3-sont-desormais-en-zone-indemne/Un arrêté du 26 juillet déclare indemne de grippe aviaire les zones 1, 2 et 3 du département des Deux-Sèvres. Seules persistent des zones de surveillance avec assainissement (ZSA) dans la zone réglementée. 

    ► Voir l'arrêté du 26 juillet 2022

    ► Liste des communes en zone de surveillance avec assainissement (ZSA) au 26 juillet 2022

    Les territoires en zone de surveillance avec assainissement 1, 2 et 3 sont désormais en zone indemne

    il s'agit des communes de Ardin, Availles-Thouarsais, Coulonges-sur-l'Autize, Doux, Saint Généroux, Saint-Pompain, Thenezay, Villiers en Plaine).

    Dans tous les territoires en zone de surveillance avec assainissement  les mises en place de galliformes sont possibles dans les élevages dans le respect des conditions fixées dans l'instruction technique 2022-435 qui abroge l'IT 2022-411 .
    Dans la ZSA 6 la mise en place des palmipèdes est autorisée dès à présent et dès le 1/08/2022 pour les ZSA 7 et 8 selon les conditions de l'IT 2022-435.

    Les demandes de mises en place en zones de surveillance (ZSA) dans le département des Deux-Sèvres sont à déposer sur le site démarches simplifiées à l'adresse suivante: https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/79-iahp-declaration-mise-en-place



     

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-115814Tue, 19 Jul 2022 16:41:45 +0200Plan de résilience : Aide aux structures consommatrices de gaz et d'électricité, les entreprises agricoles et agroalimentaires éligibleshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/plan-de-resilience-aide-aux-structures-consommatrices-de-gaz-et-delectricite-les-entreprises-agr/Toutes les entreprises très consommatrices d'énergie peuvent bénéficier d'une aide d'Etat, afin de compenser leurs pertes consécutives à l’augmentation des cours de l’énergie liée au conflit Ukrainien. C’est une mesure d’urgence temporaire sous forme de subventions. Peuvent être concernées, les serres chauffées (fruits, horticulture florale, production de plans sous serre, etc.), les producteurs d'œufs, les éleveurs naisseurs de porcs, les producteurs de maïs (séchage). Entreprises éligibles :
    • les entreprises dont les achats de gaz et/ou d’électricité atteignent au moins 3% de leur chiffre d’affaires 2021 ;
    • et qui ont subi un doublement du prix du gaz et/ou de l'électricité sur la période éligible (mars à août 2022), par rapport à leur moyenne de prix sur l’année 2021.

    La notion d'entreprise est indépendante de la forme juridique et peut donc être élargie aux associations d'irrigants, groupements, coopératives.


    Montant de l'aide

    Le montant de l'aide sera égal à une fraction du surcoût des achats d'énergie et plafonné dans la limite de 25 M€ par entreprise, pour réduire les pertes dans la limite de 80 %. Elle sera rétroactive à partir du mois de mars jusqu’en décembre 2022.

    Selon la situation de l’entreprise agricole ou agroalimentaire, elle est égale à :

    • 30% des coûts éligibles, plafonnée à 2 millions d’euros, pour les entreprises subissant une baisse d’excédent brut d’exploitation (EBE) de 30% par rapport à 2021 ou ayant des pertes d’exploitation (condition vérifiée à la maille trimestrielle).
    • 50% des coûts éligibles, plafonnée à 25 millions d’euros, pour les entreprises subissant des pertes d'exploitation et dont le montant des pertes est au plus égal à deux fois les coûts éligibles. L’aide est limitée à 80% du montant des pertes d’exploitation.

    Pour les entreprises qui font partie d’un groupe, le montant des plafonds d’aide est évalué à l’échelle du groupe.

    Attention le respect des critères d’éligibilité devra être attesté par un tiers de confiance (expert-comptable ou commissaire aux comptes).

    La demande d’aide est à déposer :

    • Par le biais d’un formulaire dans l’espace professionnel de la messagerie sécurisée de l’entreprise, depuis le site https://www.impots.gouv.fr/,
    • Dans un délai de 45 jours à compter du 4 juillet 2022 pour la 1ère période éligible (mars à mai 2022),
    • Dans un délai de 45 jours à compter du 15 septembre 2022 pour la 2ème période éligible (juin à août 2022).

     

     Elle doit être accompagnée des pièces justificatives suivantes :

    • une déclaration sur l’honneur de l’entreprise 
    • une attestation d’un tiers de confiance expert-comptable ou commissaire aux comptes ;
    • des balances générales (quand disponibles) ;
    • des factures d’énergie ;
    • des fiches de calcul de l’excédent brut d’exploitation (quand disponibles) et de l’aide;
    • d’un relevé d’identité bancaire.

    Prise en compte des spécificités comptables des agriculteurs :

    Les tiers de confiance experts comptables ou commissaires aux comptes pourront appuyer en tant que de besoin les entreprises agricoles pour reconstituer si nécessaire la baisse d’excédent brut d’exploitation (EBE) ou des pertes d’exploitation à la maille trimestrielle, afin de prendre en compte les spécificités des entreprises agricoles.

     

     

    ]]>
    Productions animalesProductions végétalesCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-115812Tue, 19 Jul 2022 16:12:54 +0200Fourrages 2022 : Des repères de prixhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/fourrages-2022-des-reperes-de-prix/Pour vous guider dans les achats ou ventes de fourrages, herbe sur pied, foin, ensilage enrubannage, paille fumier, où il n'existe pas de cotation, la chambre d'agriculture propose des repères de prix actualisés en 2022 pour guider vos transactions.Retrouvez également, les outils pour évaluer les tas d'ensilage, pratiquer un échange paille/fumier

    sur la page Repères de prix des fourrages 

    ]]>
    Productions animalesProductions végétalesPlante fourragèreCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-115724Mon, 18 Jul 2022 10:01:20 +0200Influenza aviaire : Seules persistent des zones de surveillance avec assainissement dans les Deux-Sèvres https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-seules-persistent-des-zones-de-surveillance-avec-assainissement-dans-les-deux-se/Les territoires en zone de surveillance contigüe à la zone de surveillance avec assainissement 8 sont désormais en zone indemne. il s'agit des communes de Boisme, Chiché, Faye-l'Abesse, Loretz d'Argenton, Luzay, Pierrefite, Saint Jacques de Thouars, Saint Jean de Thouars, Saint Varent, Sainte Gemme, Thouars. >> Voir l'arrété du 13 juillet 2022

    >> Liste des communes en zone de surveillance avec assainissement (ZSA) au 13 juillet 2022

    Dans tous les territoires en zone de surveillance avec assainissement  les mises en place de galliformes sont possibles dans les élevages dans le respect des conditions fixées dans l'instruction technique 2022-435.


    Dans les ZSA 1, 2, 3, 4 et 5 la mise en place des palmipèdes est autorisée selon les conditions de l'IT 2022-435.
     

    Désormais, les anciens foyers de "galliformes"ne sont plus soumis à la période d'assainissement de 4 semaines et peuvent donc remettre en place des galliformes dès bascule de leur commune en ZSA (sous réserve de la levée de leur APDI : 21 jours après la fin des opérations ND2 - avec contrôle DDETSPP favorable).


    Les demandes de mises en place en zones de surveillance (ZSA) dans le département des Deux-Sèvres sont à déposer sur le site démarches simplifiées à l'adresse suivante: https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/79-iahp-declaration-mise-en-place



     

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-115655Tue, 12 Jul 2022 17:21:36 +0200Etude socio-économique sur l'agriculture irriguée du bassin Adour-Garonnehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/etude-socio-economique-sur-lagriculture-irriguee-du-bassin-adour-garonne/Pilotée par les Chambres régionales d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine et d’Occitanie en 2020 et 2021, cette étude s’est attachée à caractériser et à quantifier l'enjeu socioéconomique que représente l'agriculture irriguée dans le bassin Adour-Garonne. Cela dans le but d’améliorer la connaissance et la compréhension de l’agriculture irriguée du bassin et d’alimenter les réflexions en matière de politiques publiques.Découvrez le rapport complet, les résultats clés illustrés et l'étude en bref sur le site des chambres d'agriculture d'Occitanie]]>IrrigationEnvironnementGestion de l'eauDeux-Sèvresnews-115653Tue, 12 Jul 2022 16:33:45 +0200Influenza aviaire : Les aides du Département 79https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-les-aides-du-departement-79/Le Conseil départemental des Deux-Sèvres 79 propose des aides pour les éleveurs impactés par la grippe aviaire telles que la prise en charge des analyses libératoires et les demandes de RSA dérogatoire. Pour voir toutes les modalités et accéder aux formulaires concernant 

    La prise en charge des analyses 

    La demande de RSA dérogatoire 

    cliquez sur ces liens

     

     

    ]]>
    Productions animalesVolaille
    news-115592Tue, 12 Jul 2022 12:04:34 +0200Charte riverains : participez à la consultation !https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/charte-riverains-participez-a-la-consultation/La consultation du public sur le projet de charte d'engagement des utilisateurs de produits phytopharmaceutiques est en cours du 11 juillet au 1er août 2022 inclus.En tant qu'agriculteurs, vous êtes pleinement concernés par les dispositions figurant sur ce projet de charte riverains.

    Participez à la consultation et donnez votre avis !]]>
    Charente-Maritime
    news-115594Tue, 12 Jul 2022 12:04:34 +0200Charte de protection des riverains : participez à la consultation !https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/charte-de-protection-des-riverains-participez-a-la-consultation/La consultation du public sur le projet de charte d'engagement des utilisateurs de produits phytopharmaceutiques est en cours du mardi 12 juillet au lundi 1er août 2022 inclus.En tant qu'agriculteurs, vous êtes pleinement concernés par les dispositions figurant sur ce projet de charte de proctection des riverains.

    Participez à la consultation et donnez votre avis !]]>
    Deux-Sèvres
    news-115577Tue, 12 Jul 2022 09:50:03 +0200Retour sur le marché fermier d'Aulnay (17)https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/retour-sur-le-marche-fermier-daulnay-17/Le samedi 9 juillet à Aulnay s'est tenu le 1er marché fermier de la saison, organisé par la Chambre d'agriculture. Près de 300 repas ont été distribués par les 10 producteurs présents.Pour l'entrée, le marais de Salamine ainsi que l'EARL SAINT JUST LUZAC tenue par Frédéric DECAIX proposaient des huîtres accompagnées du beurre aux algues du marais. Madame COUTURIER proposait également en entrée de savoureuses tartines avec les mélanges de légumineuses de son exploitation. L'abeille villadéenne a proposé ses fameux pains d'épices, miels et bonbons. Mamadiza a permis aux végétariens un repas en sauce sans viande grâce à ses fameuses gabirottes parfumées au curry coco ou à la tomate selon les goûts. Pour les amateurs de viande, Gérard Thaunay de la Ferme du Grand Gatérat et Pascal Desse étaient au rendez-vous pour proposer respectivement des plats en sauce à base de lapin et de chevreau. Enfin La chèvrerie de Loujeanne et la bergerie du Kolibri ont proposé en guise de dessert leurs fromages et yaourts fermiers. Le tout fut accompagné par le domaine du grand lopin pour les amateurs des produits de la vigne et par monsieur Lafitte des Vergers d'Antan pour les jus de fruits et confitures. Le marché festif a été accompagné en musique par la fanfare ZEUS OPUS COMPAGNY, de l'ouverture du marché dès 18h jusqu'à 23 heures. 

    La satisfaction du maire, des producteurs et des consommateurs promet une probable réédition pour 2023, 

    A vos calendriers !

    Pour les plus impatients, le prochain marché festif se tiendra à Chaniers le jeudi 21 juillet de 18h à 23 heures, on vous attend nombreux ! 

    ]]>
    Charente-Maritime
    news-115563Mon, 11 Jul 2022 16:27:45 +0200Enquête Récolte 2022https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/enquete-recolte-2022/Les récoltes 2022 pour les cultures d'hiver sont bien entamées, voire terminées selon les secteurs dans les départements de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres. Afin d'avoir une vision sur nos territoires des rendements par culture et par variété et une évaluation des impacts des aléas climatiques (grêle), nous vous remercions de prendre un peu de temps pour répondre au questionnaire ci-dessous.Nous publierons les résultats de cette enquête sur cette news et lors les réunions de bilan de campagne avec les groupes d'agriculteurs.

    Merci pour votre participation

    Répondre à l'enquête Récolte 2022 en quelques clics

    ]]>
    Entreprise agricoleProductions végétalesCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-115518Mon, 11 Jul 2022 11:02:49 +0200Comment faciliter les relevages ?https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/comment-faciliter-les-relevages/Retour sur la journée technique viticulture organisée dans le cadre du plan EcophytoJeudi 30 juin, près de 100 viticulteurs et viticultrices se sont réunis sur l’exploitation de Laurent LABLANCHE à Chadenac. Cette journée, inscrite dans le cadre du plan Ecophyto, s’est déroulée sous un hangar avec des présentations successives pour vous faciliter les relevages et dans les vignes pour présenter différentes releveuses mécaniques.

    Réseau DEPHY, étude sur les conditions de travail et sollicitation physique des travailleurs au cours des relevages, témoignages de viticulteurs qui ne palissent pas ou plus, filets paragrêles ont été développés puis les viticulteurs ont parlé de leurs expériences du relevage mécanique : ERO 500, DMP Concept, Provitis et Pellenc

    Très prochainement, une synthèse complète pour chacune des machines sera mise en ligne sur le site de la CA 17, mais vous pouvez déjà visionner la vidéo.

    Laetitia CAILLAUD, conseillère en viticulture, ingénieure réseau DEPHY Ecophyto

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-115451Fri, 08 Jul 2022 10:02:24 +0200L’index égalité femmes/hommes de la Chambre d’agriculture de la Charente Maritimehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/lindex-egalite-femmeshommes-de-la-chambre-dagriculture-de-la-charente-maritime/L’index de l’égalité professionnelle a été instauré par la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnelIl permet aux entreprises concernées d’évaluer sur 100 points le niveau d’égalité entre les hommes et les femmes en s’appuyant sur les critères suivants :
    • Ecart de rémunération femmes / hommes
    • Ecart de taux d’augmentation individuelles
    • Nombre de salaries augmentées à la suite de leur congé maternité
    • Parité parmi les 10 plus hautes rémunération
    • Ecart de taux de promotions (seulement pour les entreprises de plus de 250 salariés)

    ]]>
    Charente-Maritime
    news-115441Thu, 07 Jul 2022 21:48:21 +0200Influenza aviaire : Point de situation au 6 juillet 2022https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-point-de-situation-au-6-juillet-2022/La Chambre d'agriculture fait le point sur la situation sanitaire avec 8 zones en repeuplement au 6 juillet 2022. Les indemnisations sanitaires pour les foyers de grippe aviaire atteignent 2,9 millions d'euros au 5 juillet sont en cours. le dispositif France Agrimer devrait ouvrir en juillet pour les indemnisations des élevages dépeuplés. Des aides du département et de la MSA sont également octroyées. >> Voir le détail de la situation de la crise sanitaire liée à l'Influenza aviaire au 6 juillet 2022

    et sur la page spéciale Influenza aviaire

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-115331Tue, 05 Jul 2022 16:18:27 +0200Face aux coups de chaleur, quelles solutions pour mon élevage ?https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/face-aux-coups-de-chaleur-quelles-solutions-pour-mon-elevage/Quelque soit le type d'élevage, le site ClimatBat propose des pistes de solutions pour faire face aux coups de chaleur instantanés ou qui s'installe dans la durée. L’été, que la hausse des températures soit soudaine ou s’installe dans la durée, le coup de chaleur n’est pas sans conséquence pour les élevages. Connaître les mesures de prévention et les équipements permettant de gérer l’ambiance en bâtiment, permet de mieux s’y préparer et de limiter l’impact de cet événement sur les résultats techniques. Chaque filière d’élevage dispose de différents leviers, tant au niveau des bâtiments et du matériel, que de la conduite à tenir en amont et au moment du coup de chaleur.

    Que vous soyez éleveurs de volailles de chair, de porcs ou de vaches laitières,

    vous trouverez sur ClimatBat toutes les informations et solutions pour prévenir et gérer le stress thermique en élevage.

    ]]>
    Productions animalesCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-115329Tue, 05 Jul 2022 16:04:39 +0200​​​​​​​Réglementation applicable en matière de taille des haies et des arbreshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/reglementation-applicable-en-matiere-de-taille-des-haies-et-des-arbres/La taille des arbres et haies est réglementée dans le cadre de La Pac et doit respecter la conditionnalité des bonnes conditions agricoles et environnementales (BCAE) qui prévoit que la taille des haies et des arbres n'est pas autorisée entre le 1er avril et le 31 juillet sauf pour quelques conditions particulières. Une recrudescence des tailles et arrachages d’arbre et de haies (unité linéaire de végétation ligneuse, de longueur et de hauteur variables, de largeur inférieure à 10 mètres) a été constatée ces dernières semaines au niveau national. Cette impatience de la part des exploitants agricole s’explique principalement par des récoltes précoces cette année.

    Pour rappel, à partir de la mi- mars, la saison de nidification commence. En plus de permettre d’héberger de nombreuses espèces protégées, les arbres et haies ont un rôle important dans la prévention des risques naturels et jouent le rôle de brises vent.

    A ce titre, elles sont protégées dans le cadre de la PAC via les Bonnes Conditions Agricoles et Environnementales (BCAE) et tous les exploitants agricoles sont concernés par le respect de cette règlementation.

    Deux points de contrôles seront vérifiés lors d’un éventuel contrôle PAC et BCAE.

    Le premier porte sur le maintien des particularités topographiques (interdiction d’arrachage sans compensation des haies, maintien des arbres, bosquets et des mares).

    Le second porte sur la taille des haies et des arbres.

    Ainsi, Il est vérifié l’absence de taille des haies et des arbres entre le 1er avril et le 31 juillet inclus. Il est cependant précisé, s’agissant des modalités de mise en œuvre de l’interdiction de taille des haies et des arbres entre le 1er avril et le 31juillet, que :

    • il n’y a pas de sanction si la taille intervient pour des raisons de sécurité imposées par une autorité extérieure (toujours avoir une trace écrite),

    • l’entretien reste possible au pied des haies pour éviter le désherbage chimique, sans tailler les branches,

    • la taille d’une branche reste possible en présence d’un problème particulier (branche qui touche une clôture électrique par exemple).

    Le non-respect de l’interdiction de taille des haies et des arbres entre le 1er avril et le 31 juillet entraine une réduction de 3% sur le montant des aides PAC.

    La police de l’environnement (les agents de la DDT et de l’Office Français de la Biodiversité) est en charge de la constatation des infractions de ce type. Les contrevenants sont également passibles d’une peine pouvant aller jusqu’à 3 ans d’emprisonnement et 150 000 € d’amende pour atteinte à la conservation d’espèces animales non domestiques et pour destruction de leur habitat.

    Nous vous invitons donc à être vigilant et à reporter vos tailles de haies après le 31 juillet !

    FNSEA 79 et Chambre d'agriculture

     

     

    ]]>
    EnvironnementCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-115318Tue, 05 Jul 2022 15:22:16 +0200Influenza aviaire : La zone 7 et la zone 8 passent en zone de surveillance https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-la-zone-7-et-la-zone-8-passent-en-zone-de-surveillance/Les territoires en zone de surveillance contigüe à la zone de surveillance avec assainissement 6 sont désormais en zone indemne il s'agit des communes de Beugnon-Thireuil, Clessé, Le Busseau, Pougne-Herisson, Secondigny. Les palmipèdes sont autorisés en zone 4.DERNIERE MINUTE : LE POINT DE SITUATION AU 6 JUILLET 2022

    Dans le cadre de la crise IAHP  et de la levée progressive du périmètre réglementé défini dans les Deux-Sèvres, l'arrêté du 4 juillet 2022 chaneg le statut des zones régelemntées 7 et 8

    ► Voir l'arrété DDETSPP79 N° 2022-018°6 


    La liste des communes incluses dans la zone réglementée avec leur statut au sein de cette zone (ZP / ZS / ZSA / ZS contiguë à une ZSA) figure en annexe de cet arrêté.


    ►Voir la liste des communes au 4 juillet 2022

    Les territoires en zone de surveillance contigüe à la zone de surveillance avec assainissement 6 sont désormais en zone indemne (Beugnon-Thireuil, Clessé, Le Busseau, Pougne-Herisson, Secondigny))

    Dans les territoires en zone de surveillance avec assainissement et dans les territoires en zone de surveillance contiguë à une zone de surveillance avec assainissement, les mises en place de galliformes sont possibles dans les élevages dans le respect des conditions fixées dans l'instruction technique 2022-435 qui abroge l'IT 2022-411.

    Désormais, les anciens foyers de "galliformes"ne sont plus soumis à la période d'assainissement de 4 semaines et peuvent donc remettre en place des galliformes dès bascule de leur commune en ZSA (sous réserve de la levée de leur APDI : 21 jours après la fin des opérations ND2 - avec contrôle DDETSPP favorable).

    Dans la ZSA 4 la mise en place des palmipèdes sera autorisée selon les conditions de l'IT 2022-435 à partir du 8/07/22.


    Les demandes de mises en place en zones de surveillance (ZSA et ZS contigüe à une ZSA) dans le département des Deux-Sèvres sont à déposer sur le site démarches simplifiées à l'adresse suivante: https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/79-iahp-declaration-mise-en-place



     

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-115176Thu, 30 Jun 2022 16:11:04 +0200Le Référentiel de conception et de coût de bâtiments caprins en 17 et 79 a été mis à jour https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/le-referentiel-de-conception-et-de-cout-de-batiments-caprins-en-17-et-79-a-ete-mis-a-jour/De la Chèvrerie 200 places avec un couloir d'affouragement à la chèvrerie 1000 places avec tapis, en passant par les blocs traite, la fromagerie, le stockage ou la gestion des effluents et les économies d'énergie, ce document de 32 pages balaie tous les plans et coûts observés dans les élevages caprins de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres. La mise à jour 2020 vient d'être publiée.Entreprise agricoleBâtimentProductions animalesCaprinCharente-MaritimeDeux-Sèvresnews-115174Thu, 30 Jun 2022 16:02:20 +0200Ma sécurité : Une application pour venir en aide et proposer des solutionshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/ma-securite-une-application-pour-venir-en-aide-et-proposer-des-solutions/L'application "MA SÉCURITÉ", vous connaissez ? c'est une application gratuite destinée à la population, aux commerçants et artisans, au monde agricole et celui de l'entreprise. Vous êtes victime de violence, d’un vol, d’une escroquerie ? Vous vous posez des questions sur votre sécurité ? Vous recherchez des conseils ? La nouvelle application Ma Sécurité vous vient en aide et vous propose la solution la plus adaptée à votre problème.

    Un gendarme ou un policier vous accompagne 24h/24 et 7j/7

    L’objectif de ce nouvel outil est de répondre le plus rapidement possible à vos différentes interrogations et demandes, tout en simplifiant vos échanges avec la Police et la Gendarmerie.

    Les services proposés par l’application Ma Sécurité vous offrent une réponse instantanée et personnalisée. En effet, un tchat disponible 24h/24 et 7j/7 vous permet de communiquer de manière instantanée avec la gendarmerie ou la police la plus proche de chez vous. Celui-ci répond à vos questions, vous accompagne et vous guide vers la solution la mieux adaptée.

    En cas d'urgence, l'appel au 17 reste impératif.

    ► Pour en savoir plus


    Application smartphone téléchargeable gratuitement sur les magasins d'applications App Store et Play Store.

    ]]>
    Gestion de l'entrepriseCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-115147Thu, 30 Jun 2022 11:48:40 +0200Crise en Ukraine : Mesures de soutien aux employeurs et exploitants agricoleshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/crise-en-ukraine-mesures-de-soutien-aux-employeurs-et-exploitants-agricoles/La guerre en Ukraine perturbe fortement l’équilibre économique de nombreux secteurs de l’agricultureElle entraîne une hausse importante de certains postes de dépenses (carburant, énergie, engrais, alimentation animale, emballages…).

    En conséquence, le Gouvernement a mis en place un dispositif exceptionnel de prise en charge des cotisations (Pec) sociales dénommé "Pec résilience".

    Les formulaires pour les demandes de PEC de cotisations MSA en lien avec la crise ukrainienne sont en ligne sur le site MSA. Dossiers à remplir avant le 1er octobre.

    https://www.msa.fr/lfp/crise-ukraine-mesures-soutien

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-115139Thu, 30 Jun 2022 10:48:25 +0200Francocéan : un village éco-citoyen et musicalhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/francocean-un-village-eco-citoyen-et-musical/Les acteurs du Projet Alimentaire de Territoire La Rochelle Aunis Ré et le Département de la Charente-Maritime rejoignent le village FRANCOCEAN du 13 au 17 juillet Square Bobinec à la RochelleDans ce village dédié au développement durable, ils proposeront les clefs d'une assiette durable , plus locale et végétale.

    Autour de la marque départementale "+de17 dans nos assiettes", accompagné d'un cuisinier, ils animeront en continu leur stand commun en alternant des jeux sur les saisons et les légumineuses  et des dégustations. En plus  , il sera proposé des mini-ateliers gratuits de 50 minutes avec un cuisinier et une agricultrice pour réaliser des assiettes gourmandes, colorées et végétales. Il est possible de s'inscrire en cliquant sur les titres des ateliers dans le programme ci-joint

    ]]>
    Charente-Maritime
    news-115138Thu, 30 Jun 2022 10:33:48 +0200Influenza aviaire: De nouvelles communes indemnes et les palmipèdes autorisés dans les zones 1,2 et 3https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-de-nouvelles-communes-indemnes-et-les-palmipedes-autorises-dans-les-zones-12-et/Les territoires en zone de surveillance contigüe à la zone de surveillance avec assainissement 5 sont désormais en zone indemne Dans les zones 1, 2 et 3, la mise en place des palmipèdes est autorisée selon les conditions de l'instruction technique 2022-435.Dans le cadre de la crise IAHP  et de la levée progressive du périmètre réglementé défini dans les Deux-Sèvres, l'arrêté DDETSPP79 N° 2022-01750 définit de nouvelles zones indemnes sur les communes de :

    Beaulieu-sous-Parthenay, Chatillon-sur-Thouet, Fénery, la Boissière-en-Gâtine, la Chapelle-Bertrand, le Retail, les Groseillers, Mazières-en-Gâtine, Parthenay, Pompaire, Saint-Aubin-le-cloud, Saint-Marc-la-lande, Soutiers, Verruyes, Vouhé.

    ►Voir l'arrété du 29 juin 2022
     

    ►Voir la liste des communes selon les zones, ZP, ZS, ZSA et indemnes au29 juin

    Dans les territoires en zone de surveillance avec assainissement et dans les territoires en zone de surveillance contiguë à une zone de surveillance avec assainissement, les mises en place de galliformes sont possibles dans les élevages dans le respect des conditions fixées dans l'instruction technique 2022-435 


    Désormais, les anciens foyers de "galliformes"ne sont plus soumis à la période d'assainissement de 4 semaines et peuvent donc remettre en place des galliformes dès bascule de leur commune en ZSA (sous réserve de la levée de leur APDI : 21 jours après la fin des opérations ND2 - avec contrôle DDETSPP favorable).
     

    Dans les ZSA 1, 2 et 3 la mise en place des palmipèdes est autorisée selon les conditions de l'IT 2022-435.

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-115127Thu, 30 Jun 2022 08:52:44 +0200L'agriculture, des métiers d'avenir !https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/lagriculture-des-metiers-davenir/Vous aimez la nature et le travail en plein air mais vous hésitez sur votre orientation : Le mini-stage de découverte professionnelle est la solution !Pour vous aider à faire le bon choix des mini-stages en entreprise sont possibles pour explorer un métier et ainsi construire votre projet professionnel.

    Le mini stage, c'est l'opportunité de :

    • Découvrir l'entreprise, ses activités et ses différents métiers,
    • Choisir sa filière et concrétiser son projet professionnel,
    • Se familiariser et vivre au quotidien la réalité des chefs d’exploitation et de leurs salariés,
    • Se faire connaître d'un futur employeur pour éventuellement signer un contrat d'apprentissage par la suite.

    Pour qui : Les collégiens et les collégiennes (4e et 3e) et les lycéens et les lycéennes.

    Quand : Pendant les vacances scolaires y compris les grandes vacances.

    Quelle durée : 1 à 5 jours maximum en entreprise par stage

    Ces mini-stages sont l’occasion pour vous de construire votre parcours de formation et votre projet professionnel dans une branche qui recrute. Avec un taux d’insertion professionnelle de 87 % pour les détenteurs d’un baccalauréat professionnel et de 89 % pour ceux d’un BTS agricole, vous avez toutes vos chances !

    Qui contacter : Votre Chambre d'agriculture départementale est l'interlocutrice pour mettre en œuvre la procédure Pass Métiers, sur une exploitation ou une entreprise agricole, pendant les vacances scolaires.

    Contacts:
    Céline SOURISSEAU
    Brigitte BLAUD
    Rachel PONS

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-114907Mon, 27 Jun 2022 10:41:47 +0200Influenza aviaire : la Zone de protection 6 devient zone de surveillance avec assainissementhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-la-zone-de-protection-6-devient-zone-de-surveillance-avec-assainissement/Depuis le 24 juin également, les territoires en zone de surveillance, contiguës à la zone de surveillance avec assainissement 4, sont en zone indemne, soit les communes de Adilly, Airvault, Assais-les-Jumeaux, Aubigny, La Peyratte, Le Chillou, Lhoumois, Pressigny, Saint-Germain-de-Longue-Chaume, Viennay.Dans le cadre de la crise IAHP  et de la levée progressive du périmètre réglementé défini dans les Deux-Sèvres,

    ►  l'arrêté DDETSPP79 N° 2022-01713 modifie l'arrêté N°2022-01640 déterminant une zone réglementée suite à déclaration d'infection d’influenza aviaire hautement pathogène, ainsi que la carte associée.

    La zone réglementée est définie comme suit :
    - des zones de protection (ZP),
    - des  zones de surveillance (ZS),
    - des zones de surveillance avec assainissement (ZSA).
    La liste des communes incluses dans la zone réglementée avec leur statut au sein de cette zone (ZP / ZS / ZSA / ZS contiguë à une ZSA) figure en annexe de cet arrêté.

    La zone de protection 6 est levée est devient zone de surveillance avec assainissement.

    Les territoires en zone de surveillance contigüe à la zone de surveillance avec assainissement 4 sont désormais en zone indemne (Adilly, Airvault, Assais-les-Jumeaux, Aubigny, La Peyratte, Le Chillou, Lhoumois, Pressigny, Saint-Germain-de-Longue-Chaume, Viennay)


    Dans les territoires en zone de surveillance avec assainissement et dans les territoires en zone de surveillance contiguë à une zone de surveillance avec assainissement, les mises en place de galliformes sont possibles dans les élevages

    ►dans le respect des conditions fixées dans l'instruction technique 2022-435 qui abroge l'IT 2022-411 .

    Désormais, les anciens foyers de "galliformes"ne sont plus soumis à la période d'assainissement de 4 semaines et peuvent donc remettre en place des galliformes dès bascule de leur commune en ZSA sous réserve de la levée de leur APDI : 21 jours après la fin des opérations ND2 - avec contrôle DDETSPP favorable.

    Les demandes de mises en place en zones de surveillance (ZSA et ZS contigüe à une ZSA) dans le département des Deux-Sèvres sont à déposer sur le site démarches simplifiées à l'adresse suivante: https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/79-iahp-declaration-mise-en-place


     

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-114871Fri, 24 Jun 2022 11:50:43 +0200Le Préfet de la Charente-Maritime en visite sur les exploitations touchées par les épisodes de grêlehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/le-prefet-de-la-charente-maritime-en-visite-sur-les-exploitations-touchees-par-les-episodes-de-grele/Quelque soit la production, rien n'a été épargné !Ce jeudi 23 juin, Cédric Tranquard, Président de la Chambre d'agriculture de la Charente-Maritime et Nicolas Basselier, Préfet de la Charente-Maritime se sont rendus au coeur de la zone touchée par les épisodes de grêle de ce début de semaine à Neuless et à St Bonnet sur Gironde. Quelque soit la proudction, Vignes, céréales, cultures maraichère ou arboricoles ; Rien n'a été épargné !

    La Chambre d'agriculture a mis en place un numéro spécial - 05 46 50 45 05 - ainsi qu'un formulaire en ligne et se tient à la disposition des agriculteurs touchés. Ce recensement va permettre de collecter des données pour solliciter la mise en place des dispositfs fiscaux et sociaux en lien avec les calamités et catastrophes naturelles.]]>
    Charente-Maritime
    news-114877Fri, 24 Jun 2022 10:15:00 +0200DEPHY Fermes Ecophyto - 16 juin 2022https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/dephy-fermes-ecophyto-16-juin-2022/Les BTS VO2 de l’institut de formation de Cherves Richemont profitent de l’expérience de Fabien TESSIER conseiller machinisme de la CA17Vitesse d’avancement, débit, choix des buses, pression d’utilisation, vitesse de soufflerie, tous les paramètres sont passés en revue avant de tester la qualité de pulvérisation à l’aide des papiers hydrosensibles.

    3 buses ont été volontairement bouchées et mal orientées par notre expert qui a bien bluffé les étudiants.  Surpris de voir une qualité plutôt médiocre pour cet appareil  à panneaux équipé de DPAE, les étudiants ont pris conscience de l’importance de l’état des buses et de leurs orientations.

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-114855Fri, 24 Jun 2022 09:06:30 +0200Accueillir un jeune en apprentissage ou en stagehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/accueillir-un-jeune-en-apprentissage-ou-en-stage/Faites-vous connaître !L’agriculture est un secteur d’activité qui a du mal à recruter des salarié(e)s ou de futurs chef(fe)s d’entreprise pour reprendre les exploitations qui se libèrent. Pourtant dans un même temps il y a des lycéens et des étudiants qui faute de trouver des maitres de stage et/ou apprentissage sont obligés de changer d’orientation ou tout simplement d’arrêter leurs études. 

    Alors si vous êtes prêts à accueillir un jeune en apprentissage ou en stage n’hésitez pas à vous faire connaitre en complétant le formulaire en ligne à l’aide du lien ci-dessous, nous leur transmettrons vos coordonnées. 

    https://deux-sevres.chambre-agriculture.fr/gestion-de-lexploitation/employer-un-apprenti/minscrire-maitre-dapprentissage/ 

    Parce que la formation des professionnels de demain, est l’affaire de tous, mobilisons-nous pour accueillir ces jeunes dans les exploitations. 

    Contact : Céline SOURISSEAU
    Conseillère Emploi-Formation

    Plus d’infos sur les contrats d’apprentissage :  
    https://www.ocapiat.fr/l-essentiel-sur-le-contrat-d-apprentissage/ 
    Plus d’infos sur les aides à l’embauche pour un contrat d’apprentissage : 
    ​​​​​​​https://entreprendre.service-public.fr/vosdroits/F23556 

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-114838Thu, 23 Jun 2022 16:28:15 +0200PAC 2022 et accidents climatiqueshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/pac-2022-et-accidents-climatiques/Formulaire de modification de la déclarationLes accidents climatiques qui interviennent après le 16 mai 2022 et empêchent les travaux sur une parcelle, la levée des cultures ou détruisent de manière partielle ou totale une culture en cours de végétation sont des accidents de culture peuvent être signalés à la DDTM par le biais du formulaire de modification de la déclaration (cf. notice consultable sous téléPAC)]]>Charente-Maritimenews-114834Thu, 23 Jun 2022 15:40:05 +0200L'Observatoire des pratiques agricoles et des actions en faveur de la biodiversitéhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/lobservatoire-des-pratiques-agricoles-et-des-actions-en-faveur-de-la-biodiversite/est opérationnel et a été lancé le 5 mai dans sa première versionIl est consultable à l'adresse suivante : https://observatoire-eau1779.fr

    Il est constitué d'une interface accessible au grand public et d'un espace personnel pour chaque irrigant.

    En cohérence avec le protocole d'accord du bassin Sèvre-Niortaise Mignon, cet outil est à destination des agriculteurs irrigants du territoire.
    Il conditionne l'accès aux volumes d'irrigation alloués par l'OUGC du bassin, en contrepartie de la déclaration annuelle de données demandées par les organismes de contrôle.

    Ces données personnelles seront stockées dans une base de données exclusive, mise à jour à chaque nouvelle campagne d'irrigation et de manière dynamique lors de la saisie des utilisateurs.

    La période approximative de saisie sera du 15 octobre au 15 décembre de chaque année.

    Les agriculteurs irrigants recevront prochainement leur identifiant et leur mot de passe par mail afin d'accéder à leurs données personnelles.

    Afin de guider les utilisateurs, un guide a été élaboré et une réunion de présentation de l'observatoire est organisée pour le 27 juin 2022 de 9h à 11h à la Chambre d'Agriculture des Deux-Sèvres, sur le site des Ruralies.

    Les personnes référentes sont :
    Florian REMY (Géomaticien à la CA79)
    Maxime ROUCHES (Chargé de mission SIG à l'EPMP)

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-113937Thu, 23 Jun 2022 14:32:00 +0200Des aides animales pour compenser l'augmentation des coûts d'alimentationhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/des-aides-animales-pour-compenser-laugmentation-des-couts-dalimentation/La mesure « Alimentation animale » du plan de résilience vient d'ouvrir ce lundi 30 mai à 14h. Ce dispositif exceptionnel vise à prendre en charge sur une durée de 4 mois du 16 mars 2022 au 15 juillet 2022, une partie des hausses des coûts de l'alimentation animale dues aux perturbations engendrées par la guerre en Ukraine, en attendant que la répercussion amont-aval de cette hausse soit effective, conformément aux nouvelles dispositions de la loi EGALIM 2. Les demandes d'aide peuvent être déposées jusqu'au  mercredi 29 juin 2022  à 12h sur le site la plate-forme d'acquisition des données ("PAD") de FranceAgriMer, accessible à partir du site de FranceAgriMer :
    https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Plan-de-resilience/Alimentation-animale-eleveurs

    Sont éligibles à la mesure « Alimentation animale » les personnes physiques ou morales :
    • constituées en tant qu’exploitant agricole, GAEC, EARL, ou autre personne morale ayant pour objet l’exploitation agricole ou piscicole.
    • disposant d’un SIRET actif au moment du dépôt de la demande d’aide et au jour du paiement.
    • ayant un montant minimum de charges d’alimentation de 3 000 € sur la période de référence allant du 16 mars 2021 au 15 juillet 2021 (sauf cas particulier) → c’est le « montant de référence ».
    • ayant un taux de dépendance (TD) à l’alimentation animale d’au moins 10%, ce taux de dépendance étant attesté par un tiers de confiance.
    • pour les centres équestres, le demandeur devra être affilié à la MSA.

    Les éleveurs n'ayant pas de charge d'alimentation directe (activité d'élevage entièrement réalisée sous contrat d'intégration) ne sont pas éligibles. Les filières en intégration feront l'objet d'un dispositif dédié.

    Les pièces justificatives à fournir sont :

    • le relevé d'identité bancaire.
    • l'attestation par un tiers de confiance (centre de gestion agréé, expert-comptable ou commissaire au compte identifié) complétée à partir du modèle-type disponible sur le site de FranceAgriMer.
    • en complément, pour les centres équestres : l'attestation d'affiliation à la MSA.

    L'instruction des demandes se fera par la DDT et FranceAgriMer.
    Les dossiers doivent être validés sur PAD pour être recevables (statut déposé et accusé de réception reçu). Les dossiers initialisés mais non déposés aux dates susmentionnées ne seront pas instruits.

    Le dispositif d’aide « alimentation animale » pourra être cumulée, pour des coûts admissibles différents, avec la mesure « prise en charge de cotisations sociales » (dite « PEC résilience »). Ces deux dispositifs ne seront pas cumulables au titre des coûts d’alimentation animale.



     

    ]]>
    Entreprise agricoleGestion de l'entrepriseProductions animalesCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-114569Fri, 17 Jun 2022 12:41:30 +0200Fortes chaleurs : Les volailles libéréeshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/fortes-chaleurs-les-volailles-liberees/En raison de la période actuelle avec des fortes chaleurs, les mesures de mises à l'abri prévues par l' arrêté préfectoral établissant les zones réglementées en Deux-Sèvres sont levées ce 17 juin, comme en Vendée et Maine et Loire. Les volailles des basses-cours, les poules et autres volailles peuvent donc, à nouveau sortir.Les mesures destinées à éviter d’attirer l’avifaune sauvage (mise sous abri des points d’abreuvement et d’alimentation, impossibilité de contacts entre les oiseaux sauvages et les oiseaux élevés, particulièrement au niveau des points d’eau) sont  maintenues.


     ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-114538Fri, 17 Jun 2022 09:47:05 +0200Signature de la convention 2022-2024https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/signature-de-la-convention-2022-2024/Renouvellement de la convention triennale entre la Chambre d'agriculture de la Charente-Maritime et le Département 17Lundi 13 juin, Cédric Tranquard, président de la Chambre d’agriculture de la Charente-Maritime, Sylvie Marsilly, présidente du département 17 et Gilles Gay, Vice-président du Département 17 en charge de l’agriculture, ont renouvelé la convention de partenariat pour la période 2022 à 2024.

    Cette convention triennale, qui s’inscrit dans le temps, incarne la volonté du Département à soutenir des actions communes avec la Chambre d’agriculture sur les thématiques de l’eau, les circuits-courts, la plantation de haies, les filières innovantes et l’installation/transmission.

    ]]>
    Charente-Maritime
    news-114456Thu, 16 Jun 2022 09:46:51 +0200Un été avec les marchés des producteurs de pays sous le signe de la convivialitéhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/un-ete-avec-les-marches-des-producteurs-de-pays-sous-le-signe-de-la-convivialite/C’est à Secondigny, sur les berges du lac des Effres, à l’ombre des frênes et peupliers, bienvenus en cette période de canicule, que le premier marché des producteurs de Pays débutera la saison 2022 des Marchés des Producteurs de PaysCe sera une première aussi pour la commune de Secondigny qui s’est lancée dans l’aventure du marché des producteurs de pays cet été 2022. 

    Deux autres communes, Arçais et L’Absie, se sont ajoutées à la carte des 20 MPP de l'été 2022 organisés par la Chambre d’agriculture.

    Chaque marché est différent, organisés souvent dans des lieux agréables, au bord de l’eau dans un parc, sous les halles,…chaque marché à son rythme, son ambiance, avec les animations proposées autour du repas.

    La Chambre d’agriculture gère les MPP avec l’appui des collectivités, des associations, du Département et le Crédit agricole en tant que partenaire financier.

    Les producteurs proposent des produits de leurs fermes à emporter ou déguster sur place autour des tables proposées pour un dîner en famille ou entre amis et où l’on amène ses couverts.

    L’an passé c’est en moyenne, 535 personnes qui ont organisé leur diner sur les MPP.

    Ces marchés de producteurs de pays permettent aux producteurs présents de valoriser leur production du champ à l’assiette de parler de leur travail, de leur exploitation 

    Tous les marché ouvrent à 18h

    >> Voir la carte des MPP 2022 

    ]]>
    Agritourisme et vente directeCircuit court et vente directeDeux-Sèvres
    news-114425Wed, 15 Jun 2022 15:18:59 +0200Conseil Stratégique Phytosanitaire (CSP) et renouvellement de votre certiphytohttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/conseil-strategique-phytosanitaire-csp-et-renouvellement-de-votre-certiphyto/Depuis 2021, avec l'application de la loi dite Egalim, le renouvellement de votre Certiphyto version "décideur" nécessitera de disposer de deux Conseils Stratégiques Phytosanitaires (CSP) pour chaque période de 5 ans. Votre Chambre d'agriculture s'organise pour vous proposer ce nouveau service comprenant un diagnostic et un plan stratégique pour vos activités de traitement : n'hésitez pas à prendre contact avec votre conseiller de la Chambre d'agriculture spécialisé en protection des végétaux pour déterminer ce qui vous convient le mieux.Le 1er Janvier 2021, la loi de séparation des activités de vente et de conseil des produits phytosanitaires est entrée en vigueur dans l’optique de réduire leur utilisation (ordonnance n°2019-
    361 de la loi Egalim). Par ce biais, l’État veut garantir que les activités de conseil aux agriculteurs concernant l’utilisation de ces produits soient indépendantes de tout intérêt commercial.
    Depuis le 1er janvier 2021, chaque exploitation agricole devra pouvoir justifier obligatoirement de 2 conseils stratégiques phytosanitaires par intervalle de 5 ans. Ces deux conseils doivent
    être espacés de minimum 2 ans et de maximum 3 ans. De fait, toute exploitation agricole devra avoir reçu un premier conseil stratégique à l’utilisation des produits phytosanitaires avant le 31 décembre 2023.
    Les techniciens de la distribution dont la rémunération est en lien avec la vente de produits phytosanitaires
    se voient limités au conseil de sécurité qu’ils pourront réaliser lors de la vente du produit (cible, dose recommandée, conditions de mise en oeuvre, consignes de sécurité…).
    Deux conseils de nature différente sont proposés aux utilisateurs professionnels (agriculteurs ouautres) :
    • d’un côté ce conseil stratégique, pluriannuel, individualisé ;
    • de l’autre un conseil spécifique, répondant à un besoin de préconisation en cours de culture


    Le Conseil Spécifique à l’utilisation d’un produit phytosanitaire est un dispositif qui existe depuis plusieurs années (conseil de préconisation, conseil à chaud) il est, et reste, facultatif. Il repose sur un suivi en campagne. Il doit privilégier les méthodes alternatives, justifier l’emploi de produits phytopharmaceutiques comme solution de dernier recours, et orienter vers les spécialités qualifiées de moindre « impact sur la santé publique et l’environnement ». Il est non obligatoire pour acheter et/ou appliquer des produits. Il pourra être exercé, au même titre que le conseil stratégique, uniquement par un conseiller d’une structure indépendante de la distribution ou l’application en prestation de service de produits phytosanitaires (exemple votre Chambre d’agriculture).

    Le Conseil Stratégique à l’utilisation des produits phytosanitaires sera obligatoire pour toutes les exploitations agricoles pour renouveler son Certiphyto décideur.
    Ce conseil individualisé à chaque exploitation permet aux agriculteurs d’améliorer leurs stratégies de gestion des bioagresseurs. Il consiste en un diagnostic d’exploitation (caractéristiques, systèmes de
    culture, enjeux environnementaux et sanitaires), à partir duquel seront proposés un plan d’actions avec des leviers adaptés pour réduire l’utilisation des produits phytosanitaires de synthèse, tout en maintenant la viabilité de l’exploitation.

    UN CONSEIL OBLIGATOIRE MAIS A QUEL MOMENT ?

    Depuis le 1er janvier 2021, chaque exploitation agricole devra pouvoir justifier obligatoirement de 2 conseils stratégiques phytosanitaires par intervalle de 5 ans. Ces deux conseils doivent
    être espacés de minimum 2 ans et de maximum 3 ans. De fait, toute exploitation agricole devra avoir reçu un premier conseil stratégique à l’utilisation des produits phytosanitaires avant le 31 décembre 2023.

    QUAND ET COMMENT SERA VÉRIFIÉE CETTE OBLIGATION ?

    Par les SRAL (Services régionaux de l’Alimentation) lors des contrôles officiels réalisés chez les utilisateurs de produits phytosanitaires. De fait à partir du 1er janvier 2024, l’absence de conseil stratégique ou de conseil non conforme constitue une non-conformité majeure. Une demande de mise en conformité sera faite avec un rappel à la réglementation. Aucune pénalité financière n’est prévue pour cette non-conformité, les agriculteurs devront fournir un justificatif de prise de rendez-vous pour réaliser ce conseil afin de lever la non-conformité.

    Lors du renouvellement du Certiphyto décideur (DENSA). Pour renouveler son Certiphyto décideur,il faudra justifier de 2 Conseils Stratégiques Phytosanitaires réalisés dans l’intervalle des 5 ans entre deux Certiphyto (1 pour les renouvellements de 2024 et 2025).

    COMMENT RÉALISER CE CONSEIL STRATÉGIQUE PHYTOSANITAIRE ?

    Seules les entreprises agréées pour la réalisation d’un conseil phytosanitaire et donc indépendantes de la vente de produits pourront réaliser ces conseils. Notre offre tarifaire : 830 € HT.
    N’hésitez pas à contacter votre conseiller de la Chambre d’agriculture pour plus d’information sur notre offre de service !

    DES EXEMPTIONS ET DES ALLÈGEMENTS EXISTENT : SUIS-JE CONCERNÉ ?

    Si mon exploitation est certifiée en agriculture biologique ou conversion bio sur la totalité de mon exploitation ou si mon exploitation est Haute Valeur Environnementale (niveau 3 de la certification  environnementale) alors je suis exempté de ce conseil.

    CONTACTS :
    Chambre d'agriculture de la Charente-Maritime
    05 46 50 45 00
    Chambre d'agriculture des Deux-Sèvres
    05 49 77 15 15

     

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-82041Wed, 15 Jun 2022 15:14:00 +0200Les offres paille-fourrage 2022https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/les-offres-paille-fourrage-2022/Pour faciliter les échanges entre agriculteurs sur leur disponibilité de tous produits paille, fourrage, herbe, foin, ...la Chambre d’agriculture a mis en place une plateforme pour faire connaître les offres sur son site.www.deux-sevres.chambagri.fr Toutes les offres de fourrages et pailles proposées via le formulaire seront en ligne dans les 24 heures.
    • Les offres vont être mises à jour quotidiennement. Elles seront consultables ici.
    ]]>
    Productions animalesProductions végétalesCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-114423Wed, 15 Jun 2022 15:00:42 +0200Préventions des risques : Les feux de récolteshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/preventions-des-risques-les-feux-de-recoltes/Chaque année, à partir du printemps et tout au long de la saison estivale, les sapeurs-pompiers sont fortement mobilisés pour lutter contre les feux d’espaces naturels et tout particulièrement les feux de récoltes.Ces incendies sont liés aux conditions météorologiques. Les pertes d’exploitation peuvent avoir un coût non négligeable pour les agriculteurs.

    Dans le cadre de sa politique de prévention, le SDIS 17 vous délivre quelques conseils et bonnes pratiques…

    https://www.youtube.com/watch?v=ViD0WZ55_pU

     

     

    ]]>
    Charente-Maritime
    news-114390Tue, 14 Jun 2022 21:37:51 +0200Influenza aviaire : Levée de la zone 5 et les 4 semaines d'assainissement pas obligatoires pour les galliformes https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-levee-de-la-zone-5-et-les-4-semaines-dassainissement-pas-obligatoires-pour-les/Dans le cadre de la crise IAHP et de la levée progressive du périmètre réglementé défini dans les Deux-Sèvres, la zone de protection 5 est levée et devient zone de surveillance avec assainissement.>> Voir l'arrêté du 14 juin 2022

    Dans les territoires en zone de surveillance avec assainissement et dans les territoires en zone de surveillance contiguë à une zone de surveillance avec assainissement , les mises en place de galliformes sont possibles dans les élevage dans le respect des conditions fixées dans l'instruction technique 2022-435 qui abroge l'IT 2022-411 

    >> Voir la liste des communes au 14 juin 2022

    Désormais, les anciens foyers de "galliformes"ne sont plus soumis à la période d'assainissement de 4 semaines et peuvent donc remettre en place des galliformes dès bascule de leur commune en ZSA (sous réserve de la levée de leur APDI : 21 jours après la fin des opérations ND2 - avec contrôle DDETSPP favorable).


    Les demandes de mises en place en zones de surveillance (ZSA et ZS contigüe à une ZSA) dans le département des Deux-Sèvres sont à déposer sur le site démarches simplifiées à l'adresse suivante: https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/79-iahp-declaration-mise-en-place


     

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-114389Tue, 14 Jun 2022 21:09:08 +0200Influenza aviaire : Levée de surveillance de la zone 4https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-levee-de-surveillance-de-la-zone-4/Dans le cadre de la crise IAHP et de la levée progressive du périmètre réglementé défini dans les Deux-Sèvres, la zone de protection 4 est levée et devient zone de surveillance avec assainissement.>> Voir l'arrété du 10 juin 2022

    La zone réglementée est définie comme suit :
    - des zones de protection (ZP),
    - des  zones de surveillance (ZS),
    - des zones de surveillance avec assainissement (ZSA).


    ► La liste des communes incluses dans la zone réglementée avec leur statut au sein de cette zone (ZP / ZS / ZSA / ZS contiguë à une ZSA) figure en annexe de cet arrêté et est plus précise que la carte.

    La zone de protection 4 est levée est devient zone de surveillance avec assainissement.

    Dans les territoires en zone de surveillance avec assainissement et dans les territoires en zone de surveillance contiguë à une zone de surveillance avec assainissement , les mises en place de galliformes sont possibles dans les élevages (hors foyers IAHP) dans le respect des conditions fixées par l'instruction technique DGAL/SDSBEA/2022-411 "Influenza aviaire – Modalités de levée des zones et de repeuplement de la zone réglementée du Grand-ouest dans le cadre de l’épizootie 2021-2022" du 27 mai dernier (en pièce jointe).

    Les demandes de mises en place en zones de surveillance (ZSA et ZS contigüe à une ZSA) dans le département des Deux-Sèvres sont à déposer sur le site démarches simplifiées à l'adresse suivante: https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/79-iahp-declaration-mise-en-place




     

    ]]>
    Productions animalesVolaille
    news-114366Tue, 14 Jun 2022 15:24:29 +0200En route pour la moisson, les convois agricoles ne doivent pas oublier les règles https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/en-route-pour-la-moisson-les-convois-agricoles-ne-doivent-pas-oublier-les-regles/A l’heure de la récolte, les engins, moissonneuses, tracteurs et remorques de grains ou de paille, presse à balles rondes, circulent sur les routes principales ou secondaires avec beaucoup d’autres usagers qui ne s’attendent pas toujours à les croiser. Le risque d’accident est alors plus grand et il est conseillé d’être en règle. >> A lire dans notre page spéciale "Circulation des convois agricoles"]]>Productions végétalesCharente-MaritimeDeux-Sèvresnews-114190Thu, 09 Jun 2022 14:19:29 +0200Prévenir les incendies de la récolte au stockagehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/prevenir-les-incendies-de-la-recolte-au-stockage/Chaque année, à partir du printemps et tout au long de la saison estivale, les sapeurs-pompiers sont fortement mobilisés pour lutter contre les feux d’espaces naturels et tout particulièrement les feux de récoltes.Ces incendies sont liés aux conditions météorologiques. Les pertes d’exploitation peuvent avoir un coût non négligeable pour les agriculteurs.
    Dans le cadre de sa politique de prévention, le SDIS 17 vous délivre quelques conseils et bonnes pratiques…]]>
    Bois, forêt, bocage et paysageCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-114196Wed, 08 Jun 2022 15:09:00 +0200La Chambre d'agriculture recrutehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-recrute-37/un Conseiller « Eau et Agronomie » (H/F)Dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) à adresser, avant le 19 juin 2022
     Monsieur le Président de la Chambre d’agriculture de la Charente Maritime
    2 avenue de Fétilly
    CS 85074 –17074
    LA Rochelle Cedex
    ou par mail : recrutement@remove-this.na.chambagri.fr en précisant CA17_Conseiller agronomie et Eau_]]>
    EmploiCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-114199Wed, 08 Jun 2022 14:09:00 +0200La Chambre d'agriculture recrutehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-recrute-38/un(e) Technicien Expérimentateur/animateur viticole Flavescence dorée (H/F)Dossier de candidature (CV et lettre de motivation) à adresser, avant le 17 juin 2022
    à Monsieur le Président de la Chambre d’agriculture de la Charente Maritime – 2 avenue de Fétilly – 17074 LA ROCHELLE
    ou par mail : recrutement@remove-this.na.chambagri.fr avec ref CA17 FDOREECDD4]]>
    EmploiCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-114200Wed, 08 Jun 2022 13:09:00 +0200La Chambre d'agriculture recrutehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-recrute-39/un animateur viticole, Flavescence dorée (H/F)Dossier de candidature (CV et lettre de motivation) à adresser, avant le 1er juillet 2022
    à Monsieur le Président de la Chambre d’agriculture de la Charente Maritime – 2 avenue de Fétilly – 17074 LA ROCHELLE
    ou par mail : recrutement@remove-this.na.chambagri.fr avec ref CA17 FDOREECDD2]]>
    EmploiCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-113958Thu, 02 Jun 2022 14:31:15 +0200Enquête régionale dégâts sur les cultures ou les animaux liés à la faune sauvagehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/enquete-regionale-degats-sur-les-cultures-ou-les-animaux-lies-a-la-faune-sauvage/Les Chambres d'agriculture recensent les dégâts occasionnés sur les cultures ou les animaux par la faune sauvage pour établir un diagnostic, appuyer les demandes de classement des nuisibles, mais aussi identifier des techniques de lutte et quantifier le gaspillage alimentaire.Les dégâts occasionnés aux cultures se multiplient et progressent chaque année. Ils se traduisent par des pertes économiques importantes pour les agriculteurs et les filières sans aucune indemnité et que l'on peut assimiler à du "gaspillage alimentaire".

    Dans le contexte actuel de pénurie alimentaire, de sécheresse et de besoin de diversification des cultures ce n'est plus supportable et nous devons être en mesure de limiter ces impacts par la recherche de solutions de lutte efficaces contre les déprédateurs. 

     Afin d’avoir enfin une vision réelle des dégâts occasionnés, des espèces concernées et des pertes correspondantes, nous proposons à chacun de signaler les dégâts observés sur les cultures par le biais d’un questionnaire régional.

    La compilation de ces résultats permettra aussi d'apporter des arguments et des éléments chiffrés pour confirmer la définition des Espèces Susceptibles d’Occasionner des Dégâts (ESOD).

    Ces signalements indispensables permettront : 

    • D’établir un diagnostic régional de la situation ​
    • D’appuyer, par des éléments chiffrés, les demandes ou les renouvellements de classement en nuisible des espèces les plus dévastatrices 
    • De lister les techniques de lutte actuelles plus ou moins efficaces 
    • D’identifier des techniques à développer ou à tester pour permettre d’avoir des solutions efficaces à court terme. 
    • Et aussi de quantifier le gaspillage alimentaire généré.

    Une nouvelle application permet de signaler les dégâts de la faune sauvage. Les applications mobile et web permettent à chacun de signaler des dégâts occasionnés par la faune sauvage aux cultures mais également aux animaux d'élevage à l'aide de photos et d'une localisation GPS entre autres. 

    https://chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/degats-de-la-faune-sauvage-une-application-pour-les-signaler/

    Chambre d'agriculture des Deux-Sèvres
    Maison de l’Agriculture
    CS 80004
    79231 PRAHECQ cedex
    Tél. : 05 49 77 15 15

    accueil@deux-sevres.chambagri.fr


    Chambre d'agriculture de la Charente-Maritime
    2 Avenue de Fétilly
    CS 85074
    17074 LA ROCHELLE CEDEX 9
    Tèl : 05 46 50 45 00

    accueil@charente-maritime.chambagri.fr

     


     

    ]]>
    Productions animalesProductions végétalesCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-113936Thu, 02 Jun 2022 12:09:29 +0200Influenza aviaire et levée progressive du périmêtre réglementéhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-et-levee-progressive-du-perimetre-reglemente/A compter du 31 mai 2022, la zone réglementée est définie en zones de protection (ZP), zones de surveillance (ZS), zones de surveillance avec assainissement (ZSA). La liste des communes incluses dans la zone réglementée avec leur statut au sein de cette zone (ZP / ZS / ZSA) figure en annexe de l'arrêté. >> Arrété de zones réglementées au 31 mai 2022

    >> Carte des communes en zones réglementées au 31 mai 2022

    Dans les territoires en zone de surveillance avec assainissement et dans les territoires en zone de surveillance contiguë à une zone de surveillance avec assainissement , les mises en place de galliformes sont de nouveau possibles dans les élevages (hors foyers IAHP) dans le respect des conditions fixées par l'instruction technique DGAL/SDSBEA/2022-411 "Influenza aviaire – Modalités de levée des zones et de repeuplement de la zone réglementée du Grand-ouest dans le cadre de l’épizootie 2021-2022" du 27 mai dernier (en pièce jointe)

    Les demandes de mises en place en zones de surveillance (ZSA et ZS contigüe à une ZSA) dans le département des Deux-Sèvres sont à déposer sur le site démarches simplifiées à l'adresse suivante: https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/79-iahp-declaration-mise-en-place


    >> Lire les instructions techniques de repeuplement

    La présente note a pour objet de présenter les modalités de levée des zones réglementées du Grand-ouest, avec la mise en place d’un vide sanitaire, puis d’un repeuplement surveillé. Elle introduit les conditions de surveillance des lots de volailles pondeuses et reproductrices encore présentes dans les zones de protection.

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-113932Thu, 02 Jun 2022 11:32:35 +0200PCAE : De nouveaux dispositifs sont ouvertshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/pcae-de-nouveaux-dispositifs-sont-ouverts/De nouveaux appels à projets sont ouverts dans le cadre du plan de compétitivité et d'adaptation des entreprises agricoles Les nouvelles aides concernent :
    • le plan végétal pour l'environnement, (PVE),
    • les aides aux infrastructures écologiques,
    • les projets d'agroforesterie collectifs
    • et le plan bâtiment en élevage pour les nouveaux agriculteurs et les éleveurs réalisant des mises aux normes pour la gestion des effluents dans les zones vulnérables désignées en 2021.

    >> Voir les détails des appels à projets et les contacts sur nos pages PCAE 

    ]]>
    Entreprise agricoleGestion de l'entrepriseCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-113322Mon, 23 May 2022 15:32:41 +0200France 2030 : lancement de l'appel à projets "résilience et capacités agroalimentaires 2030"https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/france-2030-lancement-de-lappel-a-projets-resilience-et-capacites-agroalimentaires-2030/Un nouvel appel à projets France 2030 vient d’ouvrir pour renforcer le secteur agricole et agroalimentaire notamment dans le contexte de la guerre en Ukraine. Il s’agit de soutenir les projets permettant de renforcer notre souveraineté agricole et alimentaire, d’accompagner la transformation du secteur agricole et alimentaire et de mieux répondre aux attentes des consommateurs.Doté de 300 millions d’euros, l’appel à projet permet de financer des investissements dans des actifs matériels et immatériels comme des dépenses d’infrastructures, de foncier, d’immobilier, d’immobilisations incorporelles (brevets, licences...), d’achat d’équipements et de machines, de dépenses d’industrialisation, de dépenses d’amélioration énergétique et environnementale des outils de production et de dépenses de prestation de conseil associées ou de formation professionnelle.

    Il est structuré autour de quatre thématiques : trois s’adressent à des projets industriels et une à des projets collectifs de filière.

    1 - La relocalisation des maillons industriels stratégiques.

    Il s’agit de soutenir les projets industriels de production de biens permettant de réduire une dépendance extra-européenne avérée. Il s’agit par exemple de projets industriels relatifs aux matières premières riches en protéines végétales pour l’alimentation animale et aux ingrédients et additifs pour l’agriculture et l’agroalimentaire.

    Eligibilité : Entreprise industrielle

    2 - L’industrialisation répondant aux besoins alimentaires de demain.

    Cette thématique vise à soutenir le déploiement industriel des innovations visant à répondre aux besoins alimentaires de demain, notamment en lien avec l’alimentation durable et favorable à la santé : produits alimentaires répondant à des besoins spécifiques comme par exemple la nutrition préventive, produits issus de démarches environnementales supérieures, et outils de traçabilité.

    Eligibilité : Entreprise industrielle

    3 - L’industrialisation pour réussir la transition agroécologique.
    Cette thématique correspond aux projets d’industrialisation des solutions innovantes en matière d’équipements agricoles. Il s’agit de permettre la diffusion des équipements intelligents, de solutions fondées sur la nature ou valorisant la diversité des ressources génétiques : robots agricoles et autres agroéquipements innovants, biointrants, produits innovants pour la santé et/ou le bien-être animal, sélection variétale.

    Eligibilité : Entreprise industrielle

    Les thématiques 1 à 3 concernent les phases d’industrialisation des solutions d’ores et déjà mises au point.

    4 - Les démarches collectives de transition et de résilience des filières agricoles et agroalimentaires.
    Cette thématique vise à soutenir des démarches collectives impliquant plusieurs acteurs complémentaires dont des acteurs agricoles. L’objectif est d’encourager à répondre de manière coordonnée aux enjeux de compétitivité et de résilience du secteur. Une priorité sera donnée en particulier aux enjeux suivants : démarches de qualité (produis sous signe de qualité et d’origine, agriculture biologique…), nouvelles sources de protéines végétales, traçabilité, valorisation des engrais organiques, développement du biogaz, gestion collective de l’eau, santé animale (cf. « sexage in ovo »…).

    Eligibilité :
    Le chef de file du projet collectif peut être :
    •    un acteur économique (entreprise de transformation, exploitation agricole, coopérative, distributeur ...) ;
    •    une structure fédérant plusieurs entreprises (société de projet, GIE, association...) ;
    •    une entité représentative des entreprises de la filière ou une interprofession,
    •    un institut technique ;
    •    une chambre d’agriculture.

    La thématique 4 s’adresse aux projets collectifs de filières. Outre les dépenses mentionnées en début de présentation, elle comprend les dépenses - d’ingénierie préalable, de recherche et de développement (ex : expérimentation, optimisation de la logistique…). FranceAgriMer est l’opérateur retenu par BPI France pour cette thématique.

    Pour en bénéficier :

    Le cahier des charges et les dépôts de dossiers sont accessibles sur le site de BpiFrance.

    Délai : Dépôt des dossiers jusqu’au 3 novembre 2022.

    Une première relève est prévue le 19 juillet 2022.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-113943Mon, 23 May 2022 13:48:00 +0200Levée de la zone de surveillance autour de Limalongeshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/levee-de-la-zone-de-surveillance-autour-de-limalonges/Suite à la validation de la surveillance de la zone de surveillance et à la validation du nettoyage - désinfection du foyer, la zone de surveillance autour du foyer de Limalonges est levée.>> Lire l'arrêté due lévée de zone de surveillance de Limalonges]]>Productions animalesVolaillenews-113226Thu, 19 May 2022 16:42:24 +0200Un beau dimanche pour prendre le chemin de la fermehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/un-beau-dimanche-pour-prendre-le-chemin-de-la-ferme/​​​​​​​Le dimanche 15 mai, la ferme de chey près de Niort a accueilli plus de 180 visiteurs et de nombreux enfants pour explorer et découvrir l’agriculture et l’élevage allaitant sur l’exploitation du Gaec Rimbault-Brassac.Cette première édition d’un dimanche à la ferme, initiée par la Chambre d'agriculture des Deux-Sèvres en partenariat avec l'agglomération Niortaise, la ville de Niort et le Parc Naturel Régional du Marais Poitevin, a permis de présenter au public, au travers de balades dans les champs et les prés, les cultures, l’élevage et la biodiversité associée.

    Les visiteurs qui ont pris le chemin de la ferme en groupes tout au long de la journée, ont pu découvrir la gestion des cultures avec Louis, exploitant et associé du Gaec Rimbault-Brassac et notamment le colza qui est cultivé en association de légumineuses pour limiter les intrants. Florent, de la Chambre d’agriculture a abordé, entre autres, les techniques pour favoriser les insectes auxiliaires de la culture. Cédric technicien au syndicat d’eau du Vivier a expliqué aux visiteurs assis dans l’herbe près du captage, les actions agricoles menées pour protéger la ressource en eau potable.

    La biodiversité en appui aux cultures

    Pour chaque groupe, c’était au tour de Cécile, de présenter son élevage de Limousines, son alimentation, sa reproduction, sa gestion du troupeau et la valorisation en vente directe de viande de bœuf et de veau. La rencontre avec les vaches et leurs veaux en train de brouter l’herbe du pré en bordure de Sèvre a été appréciée par les visiteurs et les enfants. Les groupes étaient ensuite accueillis par Loïc au bord de la mare pour une leçon de chose, sur le milieu aquatique et paysager du site. Découverte des demoiselles, des écrevisses, des perches soleil, habilement péchés à l’épuisette ou encore gestion des frênes et des platanes autour des prés n’avaient plus de secret pour les participants.

    Producteurs locaux

    En parallèle, un jeu de piste, le jeu de la Meuh, sur l'élevage et les boucles de la Sèvre Niortaise était proposé avec des départs libres. Un petit tour sur le marché de producteurs installé sur le site de la Ferme de Chey a permis de faire découvrir vins, huiles, pain, brioche, porc, canards, légumes et plants de producteurs locaux et produits de la marque « Valeur parc du marais poitevin ». On pouvait aussi déguster sur place les plats des food trucks fermiers, des crêpes et glaces produites sur le territoire de l’agglomération niortaise à l’ombre des frênes.

    ]]>
    TerritoireCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-113197Thu, 19 May 2022 13:59:15 +0200Joli succès de la journée dédiée aux dépérissements de la vignehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/joli-succes-de-la-journee-dediee-aux-deperissements-de-la-vigne/Dans le cadre du PNDV tour, c'est plus de 140 viticulteurs qui ont participé aux ateliers d'échange avec les chercheurs.La Chambre d'agriculture de la Charente Maritime remercie la Chambre d'agriculture de la Charente pour la co-organisation, ainsi que tous les partenaires.et La Table d'As et les équipes de Alexandre Lachaumette pour la qualité de leur prestation

    Voir la publication sur linkedin

     

     

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-113086Tue, 17 May 2022 16:25:02 +0200PAC 2023-2027 : il faut l’Anticiper pour s’Adapterhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/pac-2023-2027-il-faut-lanticiper-pour-sadapter/La Chambre d’agriculture propose des formations d’une journée pour comprendre la réforme et simuler ses effets sur l’exploitation pour se préparer et anticiper. Après plusieurs années de négociations et bien que le Plan Stratégique National (PSN) fasse encore l’objet de discussions avec l’Europe, la réforme de la PAC sera mise en œuvre dès le 1er janvier 2023 et pourra faire l’objet de révisions sur la période 2023-2027.

    Cette réforme peut modifier significativement le montant des aides auxquelles les agriculteurs peuvent prétendre et les amener à adapter les pratiques culturales ou encore changer les projets de développement. Afin d’anticiper sur cette réforme, la Chambre d’agriculture propose des sessions de formation en petits groupes qui permettront à la fois de comprendre la réforme puis de mesurer ses effets potentiels sur l’exploitation grâce à un outil de simulation exclusif.

    Les dates des formations en Charente-Maritime

    24 MAI 2022 - SAINT JEAN D'ANGELY

    2 JUIN 2022 - LA ROCHELLE

    9 JUIN 2022 - JONZAC

    15 JUIN 2022 - SAINTES

    16 JUIN 2022 - LA ROCHELLE

    23 JUIN 2022 - ST JEAN D'ANGELY

    30 JUIN 2022 – SAINTES

    5 JUILLET 2022 - JONZAC

    6 JUILLET 2022 – SAINTES

    Pour s’inscrire formation@remove-this.cmds.chambagri.fr 05 46 50 45 00

     

    Les dates des formations en Deux-Sèvres

    1er JUIN 2022 - PARTHENAY

    9 JUIN 2022 - PARTHENAY

    15 JUIN 2022 - BRESSUIRE

    29 JUIN 2022 - THOUARS

    1er JUILLET 2022 – LES RURALIES

    6 JUILLET 2022 - BRESSUIRE

    Pour s’inscrire formation@remove-this.cmds.chambagri.fr 05 49 77 15 15

    ]]>
    Gestion de l'entrepriseCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-112806Tue, 10 May 2022 17:33:00 +0200Pensez à déclarer les dégâts causés par la faune sauvagehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/pensez-a-declarer-les-degats-causes-par-la-faune-sauvage/Les exploitants qui ont constaté des dégâts sur leurs cultures, pois, tournesols, maïs,... causés par la faune sauvage lors de cette campagne 2022 peuvent les signaler à la FDC17. Cette démarche d'inventaire des dégâts de faune sauvage est conduite par la Commission départementale de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS) à laquelle la Chambre d'agriculture est associée.

    Elle contribue à l’élaboration de la politique de régulation des animaux nuisibles.

    Les retours d'information sont importants. Ils permettent de recenser les principaux problèmes rencontrés, notamment sur les cultures, les prairies et la vigne, mais aussi chez les particuliers. 

    Cet état des lieux n’est pas exhaustif, mais associé à d’autres sources de données et d'informations, il permet de dresser un diagnostic, préalable à la mise en place des réponses adaptées.

    >> Télécharger l'attestation de dégâts à retourner à la fédération des chasseurs 17  

    >> En savoir plus sur la réglementation Nuisibles et Dégâts sur le site de la Préfecture de Charente-Maritime

     

    ]]>
    EnvironnementCharente-Maritime
    news-112814Tue, 10 May 2022 16:14:33 +0200Signature de la convention avec le Crédit Mutuel Océanhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/signature-de-la-convention-avec-le-credit-mutuel-ocean/La Chambre d'agriculture des Deux-Sèvres et la Crédit Mutuel Océan, poursuivent leur partenariatLe jeudi 5 mai 2022, Jean-Marc Renaudeau et André Lorieux respectivement président de la Chambre d'agriculture et Président du CMO ont signé la convention de partenariat entre les deux organismes.

    Cette convention prévoit de travailler en synergies sur des actions de communication, interconsulaires, journées techniques, les formations, l'installallation, publications

    des échanges de compétences, intervention de spécialiste départementaux, échanges entre les chargés de clientèle et les conseillers sur thématiques, d'actualité, informatiosn générales, marchés, filières, dossiers techniques

    Consulaire, invitation du CMO à la session, accuiel par le CMO du Bureau de la CA


    Sur la Photo : Pol Lefebvre, directeur général de la CA79, Jean-Marc Renaudeau, Président de la CA79, André Lorieux, Président du CMO, Francis Deligné Président départemental du CMO, Jean-Pierre Morin, Directeur du CMO.

    ]]>
    Deux-Sèvres
    news-112804Tue, 10 May 2022 14:04:05 +0200Influenza aviaire : Bressuire entièrement en zone de protection au 5 maihttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-bressuire-entierement-en-zone-de-protection-au-5-mai/Suite à de nouveaux cas positifs avant le 5 mai 2022, la commune de Bressuire est entièrement passée en zone de protection depuis un nouvel arrêté. Un bilan sur les zones réglementées et les évolutions doit être effectué comme chaque semaine, pour envisager les possibilités de repeuplement et d'éventuelle sortie de zone. >> Lire l'arrêté zones réglementées au 5 mai 2022 ]]>VolailleProductions végétalesDeux-Sèvresnews-112627Thu, 05 May 2022 15:53:55 +0200Retour sur les portes ouvertes du fleuve Charentehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/retour-sur-les-portes-ouvertes-du-fleuve-charente/Le Département a organisé une journée porte ouverte à St Savinien le 15 avril 2022.Cette occasion a permis de faire découvrir à plus de 150 personnes les différentes opérations liées au dragage du fleuve.

    4 thématiques ont été développées lors de cette journée :

    • Explications des fouilles et investigations archéologiques subaquatiques ;
    • Explications du projet dans son ensemble ;
    • Explications des enjeux du dragage dans la préservation de la grande mulette ;
    • Explication de l’intérêt de la valorisation agricole des sédiments.

    Revoir la galerie de vidéos

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-112522Tue, 03 May 2022 22:24:21 +0200Influenza aviaire : 4 nouvelles communes en zone de protection au 29 avril 2022https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-4-nouvelles-communes-en-zone-de-protection-au-29-avril-2022/Avec de nouveaux résultats positifs de présence d'influenza aviaire, Allone, Azay-sur-Thouet, Le Tallud et Saint-Pardoux entrent en zone de protection. L'arrêté du 29 avril reprend des modifications demandées par la DGAL pour l'instruction des dérogations concernant les mouvements des canetons et oisons et les nouvelles dérogations pouvant être instruites concernant les poulettes futures pondeuses d’œufs de consommation. De nouvelles communes entrent en zone de protection : Allone, Azay-sur-Thouet, Le Tallud et Saint-Pardoux

    >> Télécharger la liste des communes en zone de protection au 29 avril

    >> Télécharger la liste des communes en zone de surveillance au 29 avril

    L'arrété du 29 avril  reprend :
    - les modifications demandées par la DGAL pour l'instruction des dérogations concernant les mouvements des canetons et oisons
    - les nouvelles dérogations pouvant être instruites concernant les poulettes futures pondeuses d’œufs de consommation.

    ►Toutes les modifications sont surlignées en jaune dans
    l'Arrêté préfectoral n° 2022 01254 déterminant un périmètre réglementé spécifique
    suite à déclaration d’infection d’influenza aviaire hautement pathogène du 29 avril 2022

     

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-112310Thu, 28 Apr 2022 11:14:38 +0200Filière porcine : le second volet du plan d'urgence vient d'être publiéhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/filiere-porcine-le-second-volet-du-plan-durgence-vient-detre-publie-1/L’enveloppe maximale de 175 millions d’euros accordée dans le cadre du plan de relance pour la sauvegarde de la filière porcine permettra la prise en charge d’une partie de la perte économique des élevages de porcs pour compenser la baisse du prix de vente de leur production et la hausse de leur coût de production qui provoquent un effet ciseaux important mettant en péril leur pérennité. Les demandes d’aide seront instruites dans leur ordre d’arrivée et jusqu’à épuisement des crédits alloués à la mesure.Le dispositif d’indemnisation exceptionnel des élevages porcins a été mis en place pour soutenir les exploitations agricoles d’élevage porcin touchées par un effet ciseaux entre la baisse du prix de vente de leur production et la hausse de leur coût de production, notamment celui de l’aliment.

    La décision de FranceAgriMer concernant la mise en œuvre de l'aide de structuration (volet 2 du Plan de sauvegarde de la filière porcine) vient d’être publiée au Bulletin officiel du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

    Critères d'éligibilité

    L’exploitation doit être inscrite au registre SIREN de l’INSEE par un numéro SIRET actif.

    - L’éleveur doit :

    • Être propriétaire des porcs non reproducteurs détenus, c’est-à-dire inscrits en 2021 et pendant la période éligible comme propriétaires de porcs charcutiers dans les bases de données des organismes chargés de garantir les opérations de pesée et de classement des porcs, et/ou comme propriétaires de porcelets dans la base BDPorc ou une base de données locale équivalente.
    • Être spécialisé dans l’élevage de porcins à plus de 20%, c’est-à-dire pouvant attester un chiffre d’affaires issu de l’atelier porcin représentant plus de 20% du chiffre d’affaires total du dernier exercice clos, certifié par un expert-comptable, un commissaire aux comptes ou une association de gestion et de comptabilité.
    • Avoir élevé sur l’année civile 2021 au moins 500 porcins, hors reproducteurs, ou 200 porcins pour les éleveurs bénéficiant de l’indemnité compensatoire des handicaps naturels (ICHN) en 2021. Le nombre de porcins élevés sur l’année 2021 est déterminé d’après les informations disponibles dans les bases citées ci-dessus
    • Avoir, au moment du dépôt de sa demande d’aide, proposé un contrat de vente de porcins à un abattoir.

    Les entreprises qui étaient déjà en difficulté au 31 décembre 2019 ne sont pas éligibles à ce dispositif.

     

    Quand ?

    Les demandes obligatoiremenbt dématérialisées en ligne peuvent être déposées  du 25 avril 10h jusqu'à épuisement des crédits et au plus tard le 15 mai 2022. 

    Dépôt des dossiers 

    La demande doit être accompagnée des pièces (déposées sur le site) suivantes :

    • Un relevé d’identité bancaire (RIB) au nom de l’exploitation.
    • Une attestation comptable obligatoire précisant le chiffre d’affaires de l’atelier porcin ET le chiffre d’affaires total de l’exploitation sur le dernier exercice clos. Pour les récents installés sans exercice clos, le Plan d’entreprise peut justifier des chiffres d’affaires prévisionnels, l’attestation est alors facultative.
    • Pour le contrôle de l’entreprise unique : un diagramme capitalistique reprenant les pourcentages de détention des parts de sociétés liées et/ou partenaires du demandeur (y compris par l'intermédiaire de personnes physiques) et comprenant le numéro SIRET et la raison sociale de chaque société, ou engagement à n’avoir aucun lien de ce type (dans le formulaire en ligne).
       

    Le demandeur s’engage à :

    • ne pas déposer de demande de versement dès lors que son entreprise est en procédure de liquidation judiciaire ou amiable.
    • être propriétaire des animaux élevés et avoir signé un contrat de vente des porcs à un abattoir.
    • avoir subi des pertes d’un montant au moins égal à l’indemnisation demandée, attestant ainsi qu’il n’y aura pas de surcompensation du préjudice économique.
    • ne pas avoir bénéficié une indemnisation portant sur le même objet et déclarer les indemnisations déjà perçues.

    Accéder à la page Franceagrimer du plan de sauvegarde volet 2

    Attention : le guide de dépôt en bas de page du portail reprend étape après étape la téléprocédure pour permettre d’accompagner les demandeurs lors de leur saisie. Ce guide, combiné à la FAQ, constituent les deux documents incontournables pour éviter les erreurs de saisie.

    Seul le mail d’accusé de dépôt sécurise juridiquement la demande. Si ce mail n’est pas réceptionné, c’est que le dossier n’est pas déposé.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-112296Thu, 28 Apr 2022 09:38:50 +0200Influenza aviaire : Les zones réglementées s'agrandissent avec 52 foyers en Deux-Sèvres cette semainehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-les-zones-reglementees-sagrandissent-avec-52-foyers-en-deux-sevres-cette-semain/Suite à la réception de nouveaux résultats positifs du LNR, la zone réglementée est modifiée par arrêté du 27 avril 2022 De nouvelles communes entrent en zone de protection LA CHAPELLE ST LAURENT, PUGNY, NEUVY-BOUIN, TRAYES, COULONGES-THOUARSAIS, LUCHÉ-THOUARSAIS, GEAY. La zone de protection s'étend vers le Sud dans la commune de BRESSUIRE . >>  voir l'arrété préfectoral de zone réglementée spécifique du 27 avril 2022

     

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-112254Wed, 27 Apr 2022 09:19:53 +0200Enquête sur l'utilisation de fertilisants biosourcéshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/enquete-sur-lutilisation-de-fertilisants-biosources/Cette enquête est conçue par la European Landowners Organization (ELO), DLV (United Experts), et l'Université de Gand (UGent)Les engrais utilisés en agriculture jouent un rôle essentiel dans la croissance des cultures et le rendement des exploitations. Au cours des 100 dernières années, le développement et la mise sur le marché de nouveaux engrais ont fait progresser considérablement les pratiques agricoles. Néanmoins, la plupart des produits fertilisants fabriqués reposent sur des ressources minérales, qui sont limitées. Une pratique prometteuse est l'utilisation de fertilisants biosourcés.

    Cette enquête est conçue par la European Landowners Organization (ELO), DLV (United Experts), et l'Université de Gand (UGent). L'objectif est de connaître vos attitudes et votre volonté de payer pour les engrais biosourcés. Ces informations nous permettront de concevoir des stratégies pour promouvoir l'utilisation des engrais biosourcés en tenant compte des opinions des producteurs agricoles. 

    L'enquête dure environ 15 minutes et les informations fournies sont strictement anonymes et seront utilisées dans le cadre de recherches universitaires. Si vous avez des questions, veuillez communiquer avec : sergio.garmendialemus@remove-this.ugent.be ou egor.moshkin@remove-this.unitedexperts.be

    JE PARTICIPE A L'ENQUETE

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-112228Tue, 26 Apr 2022 15:08:53 +0200Influenza aviaire : Démarche simplifiée pour la demande d'acompte indemnisation https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-demarche-simplifiee-pour-la-demande-dacompte-indemnisation/La première étape du volet sanitaire de l'indemnisation pour les volailles abattues sur ordre de l'administration consiste au versement de l'acompte sur la valeur marchande objective des animaux (VMO). Les dossiers de demande d'acompte sont à déposer via la Démarche Simplifiée. La première étape du volet sanitaire de l'indemnisation consiste au versement de l'acompte sur la valeur marchande objective des animaux (VMO).
    Cette VMO est soit répertoriée par des barèmes pré-établis par l'administration, soit définie par un justificatif provisoire d'expertise. Si le mode de production est répertorié par un barème alors l'acompte représente 75% de la VMO. Si aucun barème ne classe le type de production alors l'acompte représente 50% du montant pré-expertisé. L'expertise provisoire ou pré-expertise se justifie par tout moyen légitime à ce stade de l'indemnisation.
    Dans un deuxième temps, une expertise viendra compléter le volet d'indemnisation sanitaire.

    Les dossiers de demande d'acompte sur la VMO (Valeur Marchande Objective) des volailles abattues sur ordre de l'Administration sont à déposer maintenant sur la Démarche Simplifiée disponible  sous ce lien 
    https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/79-iahp-acompte_vmo-2022

    Vous retrouverez les informations et les liens, ainsi que la liste des documents à transmettre, sur le site de la Préfecture:
    https://www.deux-sevres.gouv.fr/Politiques-publiques/Alimentation-consommation-animaux/Influenza-aviaire/INFLUENZA-AVIAIRE

    Les dossiers déjà déposés en version papier ou par mail NE SONT PAS A METTRE dans cette démarche.

     

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-112097Fri, 22 Apr 2022 09:42:00 +0200Influenza aviaire : situation non stabilisée en 79https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-situation-non-stabilisee-en-79/9 nouveaux cas depuis le début de la semaine portent le total à 46 foyers dans le départementAfin de stopper la diffusion du virus, et pour préserver les couvoirs et les élevages repro qui permettrons "le repeuplement" des élevages quand la zone Ouest sera stabilisée, la préfecture a publié des arrêtés préfectoraux de dépeuplement les 25/03 et 11/04.

    Cette semaine, un nouvel arrêté vient d'être publié pour l'abattage de l'ensemble des canards et des dindes encore présents dans les élevages de toute la zone réglementée OUEST : départements : 44/49/79/85.

    Le 30/04 est la date fixée pour l'ensemble des élevages commerciaux en circuits longs et circuits courts concernés.

    Pour rappel l'ensemble des élevages concernés par les arrêtés de dépeuplement bénéficie d'indemnisation sanitaire qui sont versées environ 6 semaines après l'abattage (acompte de 75%).

    Les indemnisations économiques interviendront ensuite pour compenser l'allongement des vides sanitaires.

    Cellule de crise Chambre d'agriculture : contact unique 05 49 77 15 15

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-112071Thu, 21 Apr 2022 14:11:47 +0200Influenza aviaire : Saint Maurice-Etusson entre en zone réglementéehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-saint-maurice-etusson-entre-en-zone-reglementee/Après de nouveaux résultats positifs du LNR, la zone réglementée est modifiée au 21 avril 2022 avec l'ajout de Saint-Maurice-Etusson dans la Zone de Protection >> Lire l'arrété du 21 avril 2022 qui comporte en annexe la liste des communes en zone de protection et en zone de surveillance]]>VolailleDeux-Sèvresnews-112066Thu, 21 Apr 2022 12:16:54 +0200Un nouveau dispositif d'aide visant à soutenir l'investissement dans des matériels innovantshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/un-nouveau-dispositif-daide-visant-a-soutenir-linvestissement-dans-des-materiels-innovants/et à accélérer leur déploiementDans le cadre du plan France 2030, FranceAgriMer a mis en place un nouveau dispositif d’aide visant à soutenir l’investissement dans des matériels innovants et à accélérer leur déploiement. Cette mesure, dotée d’une enveloppe maximale de 20 M€, prend la forme d’un guichet dont l’objectif est d’accompagner financièrement l’acquisition d’équipements innovants permettant, en particulier, la réduction de l’usage des engrais de synthèse et des intrants phytopharmaceutiques conventionnels.

    Le télé-service dédié au dépôt des demandes d’aide a été ouvert vendredi 8 avril 2022 sur le site de FranceAgriMer

    Les principes de gestion sont identiques à ceux mis en œuvre pour le financement d’investissements dans les exploitations prévues par le plan de relance. Ainsi, les demandes d’aide au financement de ces matériels innovants (pour lesquels un taux d’aide allant de 20 à 40% a été défini) seront traitées selon le principe « premier arrivé, premier servi ».

    Les personnes éligibles à cette aide sont les exploitations agricoles, les entreprises de travaux agricoles, les GIEE et les CUMA. Les JA et nouveaux installés, d’une part, les CUMA, d’autre part, bénéficient d’une majoration du taux d’aide de 10 points. En Outre-mer, le taux d’aide est de 75%.

    Le seuil minimal des dépenses présentées est fixé à 2 000 € et le plafond des dépenses éligibles est défini à 40 000 € par demande sauf pour les CUMA, pour lesquelles ce plafond est fixé à 150 000 €.

    Vos contacts sur le plan France 2030 : Eric Collin (Directeur Entreprises et conseil) et Lucie Thibaudeau (chargée de mission – suivi du plan).

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-112049Wed, 20 Apr 2022 16:03:27 +0200Succès du 1er forum Restauration Hors Domicile (RHD) en Charente-Maritimehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/succes-du-1er-forum-restauration-hors-domicile-rhd-en-charente-maritime/Avec près de 120 visiteurs venus à la rencontre des 30 producteurs présentsMercredi 12 avril 2022 était organisé le 1er forum de la Restauration Hors Domicile en Charente-Maritime. Organisé par la Chambre d'agriculture de la Charente-Maritime en partenariat avec le Département, cette première édition a pris place à Saintes, à l'espace Mendès France. C'est près de 120 visiteurs qui sont venus à la rencontre des 30 producteurs présents, qui proposaient une offre diversifiée de produits issus de leurs fermes.

    Ce forum avait pour objectif de faire se rencontrer les acteurs des filières agricoles et les élus locaux, chefs cuisiniers et gestionnaires des restaurants du département.

    L'après midi a démarré à 13h30 par les discours d'inauguration en présence de Frédéric Rouan, Vice-Président de l'Agglomération de Saintes en charge de l'Agriculture, Aménagement et Attractivité du Territoire, Gilles Gay, Vice-Président du Département de la Charente-Maritime en charge de l'Agriculture, et Cédric Tranquard, Président de la Chambre d'agriculture de la Charente-Maritime. Après le coupé du ruban, la délégation, rejointe par Caroline Aloé, Vice-Présidente du Département de la Charente-Maritime en charge de l'Education et des Colèges et Muriel Penon, Elue et Membre du bureau de la Chambre d'agriculture, a fait le tour des producteurs ainsi que des nombreux partenaires.

    Parallèlement, 3 ateliers ont été proposés à l'ensemble des partenaires, visiteurs et producteurs présents :

    • ATELIER 1 : Filière viande (du producteur au cuisinier) : comment travailler l'équilibre carcasse pour valoriser tous les morceaux afin d'approvisionner en viande locale la restauration collective ?
    • ATELIER 2 : Egalim : une opportunité pour changer ses méthodes ?
    • ATELIER 3 : L'approvisionnement local en restauration commerciale : une valeur ajoutée ?
       

    M. Jean-Philippe Ardouin, Député de la 3e circonscription de Charente-Maritime est venu découvrir ce forum et saluer cette première belle initiative.

    Forte de ces échanges, il ne fait pas de doute que l'expérience sera renouvelée, et que le sujet passionnant de la Restauration Hors Domicilie sera à nouveau à l'affiche en 2023

    Nous tenons à faire des remerciements tout particuliers aux serres de Chadignac (Agrocampus de Saintonge) qui nous ont fourni gratuitement les plantes pour décorer le salon.

    Le catalogue des producteurs et des partenaires

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-112075Mon, 18 Apr 2022 10:31:00 +0200Fêtons le printemps avec les agriculteurs Bienvenue à la ferme ! https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/fetons-le-printemps-avec-les-agriculteurs-bienvenue-a-la-ferme-1/La Chambre régionale d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine lance une nouvelle édition du Printemps à la Ferme. Les animations se dérouleront du 19 mars jusqu’au début du mois de juin avec plus de 80 rendez-vous à ne pas manquer !Tout au long de l’année, les 968 agricultrices et agriculteurs du réseau Bienvenue à la ferme de Nouvelle-Aquitaine accueillent le public sur leurs exploitations.

    Afin de fêter l’arrivée du printemps, ces agriculteurs et agricultrices mettent en place une programmation spéciale et vous ouvrent leurs portes pour faire découvrir leur métier et leurs produits. Marchés, visites, ateliers pédagogiques, randonnées gourmandes, dégustations… autant d’activités pour petits et grands !

    Partez à leur rencontre et prenez un grand bol d’air en famille ou entre amis !

    Afin de faciliter la participation des visiteurs au Printemps à la Ferme une carte interactive régionale, recensant toutes les animations proposées, est disponible sur le site internet de la Chambre régionale d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine :

    Pour en savoir plus

    ]]>
    Agritourisme et vente directeTerritoireCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-112068Sat, 16 Apr 2022 12:23:00 +0200Influenza aviaire : 37 cas confirmés au 15 avril 2022 et des suspicionshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-37-cas-confirmes-au-15-avril-2022-et-des-suspicions/La situation des élevages en Deux-Sèvres et dans le Grand ouest vis à vis de la grippe aviaire évolue sans cesse et les mesures de protection se poursuivent, les zones réglementées évoluent en fonction des résultats et les actions de dépeuplement autour des couvoirs puis des élevages de reproduction sont appliquées pour espérer un retour progressif à la "normale" à partir d'août 2022.Suite à la réception de nouveaux résultats positifs du LNR, la zone réglementée est modifiée.
    De nouvelles communes entrent en zone de protection : Nord-Ouest de Bressuire, Saint Aubin du Plain et Voulmentin
    Ces communes nouvellement en ZP sont surlignées en jaune dans l'annexe de l'arrêté de zone réglementée spécifique à télécharger ci-dessous

     

    >> Voir l'Arrêté préfectoral n° 2022 01162 du 15 avril 2022

    Cette arrété introduit une possibilité de dérogation pour les mouvements de volailles de reproduction vers des zones indemnes sous certaines conditions 

    >> Lire les instruction de "Conditions d’octroi de la dérogation pour les mouvements des futurs reproducteurs issus d’établissements situés en zone réglementée IAHP dans le cadre de l’épizootie 2021-2022".

     

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-111893Thu, 14 Apr 2022 16:06:03 +0200L'agence de l'eau Loire Bretagne lance un appel à manifestation et deux appels à projethttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/lagence-de-leau-loire-bretagne-lance-un-appel-a-manifestation-et-deux-appels-a-projet/Un appel à manifestation d'intérêt pour la réalisation des analyses HMUC et 2 appels à projets pour accompagner les investissements visant à la réduction des consommations en eau dans les exploitations agricoles spécialisées en production végétales sous serres et en élevage.
  • Avec l’Etatun appel à manifestation d’intérêt pour la réalisation des analyses HMUC (Hydrologie, Milieux Usages et Climat) ouvert jusqu’au 30 avril : Dans le cadre de la mise en œuvre du Sdage Loire-Bretagne 2022–2027, en cohérence avec les conclusions du Varenne agricole de l’eau et l’adaptation au changement climatique, l’objectif est d’accélérer la mise en œuvre des projets de territoires pour la gestion de l’eau (PTGE). L’anticipation des analyses HMUC sur les territoires en risque de tension quantitative vise à avoir une connaissance solide et partagée, étape préliminaire des PTGE.
  • L'agence de l’eau et l’État mobilisent une enveloppe de 5 millions d’euros  pour atteindre un taux de subvention de 100 % sur les dépenses éligibles, tel que prévu dans le 11e programme

     

        • taux d’aide = 40%,
        • dépenses éligibles plafonnées à 150 000 € HT
        • enveloppe globale : 2 millions d’euros
        • taux d’aide = 40 %
        • dépenses éligibles plafonnées à 100 000 € HT
        • enveloppe globale : 2 millions d’euros
    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-111862Thu, 14 Apr 2022 14:05:00 +0200La Chambre d'agriculture recrutehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-recrute-33/Un(e) conseiller(ère) agroécologie agroforesterie (H/F)Dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) à adresser, avant le 6 mai 2022
    à Monsieur le Président de la Chambre d’agriculture 17
    2 Avenue de Fétilly, CS 85074
    17074 LA ROCHELLE CEDEX 9

    ou par mail : recrutement@remove-this.na.chambagri.fr en précisant dans le libellé CA17_Conseiller Agroécologie / Agroforesterie]]>
    EmploiCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-111869Thu, 14 Apr 2022 14:05:00 +0200La Chambre d'agriculture recrutehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-recrute-34/Un(e) conseiller(ère) Economie de Proximité (H/F)Dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) à adresser, avant le 1er mai 2022
    à Monsieur le Président de la Chambre d’agriculture 17
    2 avenue de Fétilly
    17074 LA ROCHELLE Cedex 9

    ou par mail : recrutement@remove-this.na.chambagri.fr]]>
    EmploiCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-111714Tue, 12 Apr 2022 12:16:27 +0200Influenza aviaire : Les zones réglementées s'étendent vers la Viennehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-les-zones-reglementees-setendent-vers-la-vienne/Dans un arrêté du 12 avril 2022, pris suite à la détection de nouveaux résultats positifs du LNR, les communes de Doux et Thénezay sont passées en zone de protection, et les communes de Vasles et Les Forges en zone de surveillance. >> Lire l'arrêté du 12 avril 2022 sur évolution des zones réglementées]]>Productions animalesDeux-Sèvresnews-111889Tue, 12 Apr 2022 12:16:27 +0200Influenza aviaire : note concernant l'activité partielle - chômage partiel - activité partielle de longue duréehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-note-concernant-lactivite-partielle-chomage-partiel-activite-partielle-de-l/la Direction Départementale de l'Emploi, du Travail, des Solidarités et de la Protection des Populations a produit une note concernant l'activité partielle - chômage partiel - activité partielle de longue duréeActivité partielle - chômage partiel

    Les demandes d’activité partielle sont formulées par les employeurs si la baisse d’activité est occasionnée par l’un des motifs visés à l’article R. 5122-1 du code du
    travail parmi lesquels celui des circonstances de caractère exceptionnel.

    Pendant la période d’activité partielle :

    • L’employeur reçoit de l’Agence de services et de paiement (ASP) une allocation équivalent à une part de la rémunération antérieure brute du salarié placé en activité
    partielle.
    L’allocation versée à l’employeur couvre :
    • 36% de la rémunération antérieure brute du salarié dans la limite de 4,5
      SMIC avec un plancher de 7,53 € ;

    • Le salarié reçoit de son employeur une indemnité d’activité partielle, en lieu et place de son salaire pour la période durant laquelle il est placé en activité partielle.
    L’indemnité versée au salarié est égale à 60% de la rémunération antérieure brute de celui-ci.

    L’employeur peut décider de majorer le taux d’indemnisation. Les heures travaillées doivent être rémunérées normalement par l’employeur et n’ouvrent pas droit au
    versement de l’allocation d’activité partielle.
    Il n’y a pas de condition d’ancienneté, ni de conditions liées au type de contrat de contrat de travail (CDD, apprentis, CDI, etc.), ni de conditions liées au temps de
    travail du salarié (temps partiel, temps plein) pour être éligible à l’activité partielle.

    L’activité partielle ne peut être accordée que pour une durée maximale de 6 mois,
    appréciés sur 12 mois glissants.

    Activité partielle de longue durée (APLD)

    Qu’est-ce que l’activité partielle de longue durée ?
    L’APLD est un dispositif cofinancé par l’État et l’Unédic, destinée à sécuriser les salariés et l’activité des entreprises, qui permet aux entreprises confrontées à une
    réduction d’activité durable de diminuer l’horaire de travail en contrepartie d’engagements notamment en matière de maintien de l’emploi.
    La réduction de l’horaire de travail d’un salarié ne peut dépasser 40 % de l’horaire légal par salarié, sur la durée totale de l’accord.
    L’activité partielle de longue durée peut être mise en place dans la limite de 24 mois, consécutifs ou non, sur une période de 36 mois consécutifs.

    À quelles entreprises s’adresse l’APLD ?
    L’activité partielle de longue durée est mobilisable par toutes les entreprises - confrontées à une réduction d’activité durable - implantées sur le territoire national,
    sans critère de taille ou de secteur d’activité.

    À quelle condition peut-on avoir recours à l’APLD ?
    L’activité partielle de longue durée nécessite un accord collectif, signé au sein de l’établissement, de l’entreprise, du groupe, ou de la branche. Dans ce dernier cas,
    l’employeur peut élaborer un document conforme aux stipulations de l’accord de branche.

    Quel niveau de prise en charge ?

    • Du côté du salarié : le salarié placé en activité partielle spécifique reçoit une indemnité horaire, versée par son employeur, correspondant à 70 % de sa rémunération antérieure brute dans la limite de 70 % de 4,5 Smic.Le contrat de travail, comme en activité partielle classique, est suspendu sur les heures au cours desquelles le salarié n’est pas à la disposition de son employeur.
    • Du côté de l’employeur : l’employeur reçoit une allocation équivalente à 60 % de la rémunération antérieure brute limitée à 60 % de 4,5 fois le taux horaire Smic. Le taux horaire plancher de l’allocation est fixé à 8,37 euros. Le plancher ne s’applique pas aux salariés non soumis à une rémunération au moins équivalente au SMIC horaire (apprentis, contrat d’apprentissage, salariés en contrat d’engagement éducatif, etc.).

    NB : En ce qui concerne l'APLD, il est fortement conseillé aux entreprises touchées par la grippe aviaire de signer un accord sur 24 mois et non sur 12, afin de pouvoir moduler plus facilement les 40% de temps chômé. La période en APLD peut être précédée par une période en AP de droit commun.

    Pour tout renseignement complémentaire :
    https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N31002
    Contacts : ddetspp-activite-partielle@remove-this.deux-sevres.gouv.fr. ou tél. : 05 49 79 93 48

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-111884Tue, 12 Apr 2022 12:16:27 +0200Influenza aviaire : note concernant les mesures fiscaleshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-note-concernant-les-mesures-fiscales/la Direction Départementale des finances publiques a produit une note concernant les mesures fiscales en faveur des agriculteurs et des entreprises de la filière avicole touchés par des cas d'influenza aviaire1. Pour accompagner et soutenir l’ensemble des acteurs des filières volailles impactés par la diminution de la production, deux dispositifs de droit commun fiscaux sont mobilisés
    • Tout d’abord et à l’identique de la période de crise sanitaire, les demandes de remboursement de crédit de TVA déposées par ces usagers seront examinées avec célérité.
    • En outre, les demandes de délais de paiement d’impôt formulées individuellement sur simple démarche internet ou téléphone (cf coordonnées ci-dessous) des professionnels de la filière avicole qui rencontrent les difficultés de trésorerie avérées résultant directement de la crise sanitaire de l'influenza aviaire seront examinées avec bienveillance. Selon la situation de l'usager, un échéancier  pourra être proposé pour le paiement des divers impôts avec remise des majorations et pénalités de retard.

    2. Un échéancier des dettes fiscales et sociales est également possible 

    Sur saisine directe de l’usager et si l’importance des dettes fiscales et sociales ainsi que la durée des délais sollicités le justifient, l’examen des dossiers peut se faire dans le cadre de la commission  des chefs des services financiers et des représentants des organismes de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et de l’assurance chômage (CCSF).

    L’examen de ces demandes présentées sera effectué avec bienveillance.


    Interlocuteurs à la DDFIP 79 :
    - Pour des difficultés strictement fiscales (ex : demande d’étalement de
    paiement d’impôts) : sie.deux-sevres@remove-this.dgfip.finances.gouv.fr / 05 49 95 74 67
    - Pour des difficultés plus larges (recours à la CCSF) :
    celine.oddo-savarit@remove-this.dgfip.finances.gouv.fr / 05 49 06 36 07

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-111681Mon, 11 Apr 2022 16:03:36 +0200Une unité de micro méthanisation pour produire de l'électricité et valoriser les effluentshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/une-unite-de-micro-methanisation-pour-produire-de-lelectricite-et-valoriser-les-effluents/Le 6 avril la Chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a organisé dans le cadre du Programme National de Développement Agricole et Rural la visite d’une unité de micro-méthanisation installée depuis 2019  au Gaec du Bois au Moine à Loretz d'argenton. A cette occasion l’exploitant, Jean-Marie Merceron associé du Gaec Bois aux Moines, a présenté son élevage de 120 vaches laitières, son bâtiment équipé de deux racleurs et son unité de micro-méthanisation Biolectric installée par Agripower.

    Mise en place en 2019, l’unité traite les 12 à 13 m3 de lisier produits, dans le bâtiment des vaches laitières chaque jour, de manière automatisée limitant ainsi le travail à 15 minutes par jour.

    Le digestat liquide obtenu après 28 jours de digestion est conduit dans une cuve de stockage avant d’être épandu au plus près des besoins des cultures.

    Le biogaz récupéré pendant la digestion alimente un moteur qui entraîne une génératrice pour produire de l’électricité qui est vendue à EDF.  

     

    Contacts : Agron Elvire et Peloquin Thierry

    >> A lire aussi sur Le Petit Reporteur

    ]]>
    EnergieProductions animalesCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-111664Mon, 11 Apr 2022 12:31:16 +0200RECHERCHE : 2000 m2 et un point d'eau pour créer une activité d'hortithérapiehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/recherche-2000-m2-et-un-point-deau-pour-creer-une-activite-dhortitherapie/Environ 2000 m2 minimum avec un bâtiment pour stockage et sanitaire et un point d’eau A proximité de Niort Mon projet

    Je souhaite créer un jardin thérapeutique pour mettre en œuvre l’hortithérapie c’est-à-dire prévenir certaines maladies et soigner les personnes par les bienfaits du jardinage et les différentes ressources de la nature.

     

    Qui suis-je ?

    Jean-Pierre, 49 ans, actuellement salarié, responsable de projet.

    Suite à un problème de santé, je souhaite me reconvertir et donner un autre sens à ma propre vie professionnelle en créant un jardin thérapeutique et apporter d’autres solutions pour soigner les personnes.

    Pour mener à bien ce projet, je suis des formations :

    Formation en création de projet : mars et avril avec l’AFIPAR
    Formation en hortithérapie: en avril avec les jardins de l'humanité puis en juin, juillet et octobre avec Terrhappy.

     

    >> son profil vous intéresse, contactez au plus vite :

    Agnès BIGNOLLES conseillère transmission / RDI
    Chambre d’agriculture des Deux-Sèvres – 06.81.66.66.95

                                                              

    ]]>
    Installation
    news-111655Mon, 11 Apr 2022 10:43:48 +0200Influenza aviaire : la zone de Protection s'agrandit sur le bocagehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-la-zone-de-protection-sagrandit-sur-le-bocage/Suite à la réception de nouveaux résultats positifs du LNR, un arrêté du 9 avril 2022 ajoute de nouvelles communes dans la zone de protection telles que Brétignolles, Cerizay, Cirières, Le Pin >> Télécharger l'arrété du 9 avril 2022 

    >> Liste des communes en zone de protection au 9 avril 2022 (les communes ajoutées sont soulignées en jaune)

    >> Liste des communes en zone de surveillance au 9 avril 2022 

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-111619Fri, 08 Apr 2022 15:22:06 +0200Journée des producteurs + de 17https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-des-producteurs-de-17/Le mercredi 30 mars dernier a eu lieu la journée des producteurs appartenant au réseau de la marque + de 17 dans nos assiettes.La journée a démarré avec une conférence de presse au cours de laquelle notre élu Muriel PENON s'est exprimée en tant que productrice au sein de la marque mais également en tant qu'élue chambre. Puis les producteurs ont été accueillis par les élus  de la Chambre d'agriculture et du Département. Ensuite un atelier de travail en sous-groupes a été mis en place afin de réfléchir à la stratégie de communication de la marque et sur la manière de construire un réseau fort autour de celle-ci. La matinée s'est clôturée par un repas constitué des produits des producteurs de la marque.

    ]]>
    Charente-Maritime
    news-111613Fri, 08 Apr 2022 15:06:23 +0200Retour sur l'évènement écosystèmehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/retour-sur-levenement-ecosysteme/Le Lundi 28 mars dernier a eu lieu à la Coursive l'évènement Ecosystème pour La Rochelle Territoire Zéro CarboneCet évènement avait pour objectif de dresser le bilan des avancées sur chaque axe depuis le démarrage du programme et la réponse à l'appel à projet. L'axe transition agroécologique et alimentaire piloté par la Chambre d'agriculture y a été présenté ainsi que son programme d'actions qui est articulé autour de 4 grands enjeux :
    • Intégrer la gestion du carbone dans les pratiques agricoles,
    • Augmenter notre résilience alimentaire,
    • Economiser, maîtriser et produie de l'énergie
    • Et mettre en place les outils du changement
    ]]>
    Charente-Maritime
    news-111572Thu, 07 Apr 2022 21:37:30 +0200Influenza aviaire, la zone règlementée, s'étend sur Cerizay, Cirières, le Pin, Voulmentinhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-la-zone-reglementee-setend-sur-cerizay-cirieres-le-pin-voulmentin/L'arrêté préfectoral n° 2022 01067 du 7 avril 2022 détermine un nouveau périmètre réglementé spécifique suite à déclaration d’infection d’influenza aviaire hautement pathogène. Retrouvez la liste des communes en zone de protection ou de surveillance dans cet article.>> Télécharger l'arrété du 7 avril 2022

    Les nouvelles communes en zone de protection sont :

    • CERIZAY,  
    • OUEST DE CIRIERES, délimité par la route reliant Le Pin, Le Haut-Bourg, Cirières et au SUD la D960
    • SUD DE LE PIN, limité au Nord par la route reliant Claveau - Le Pin - Bois Vent

    >> Voir la liste de l'ensemble des communes des Deux-Sèvres en ZPS au 7 avril

     

    Les nouvelles communes en zone de surveillance sont ;

    • EST DE CIRIERES, délimité par la route reliant Le Pin, Le Haut-Bourg, Cirières et au NORD la D960
    • LE PIN, limité au Sud par la route reliant Claveau - Le Pin - Bois Vent – Cirières
    • NORD DE VOULMENTIN, limité à l'Ouest par la D164

    >> Voir la liste de l'ensemble des communes des Deux-Sèvres en ZSC au 7 avril 2022

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-111569Thu, 07 Apr 2022 17:58:04 +0200Communiqué du 6 avril des interprofessions ANVOL, CNPO, CIFOGhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/communique-du-6-avril-des-interprofessions-anvol-cnpo-cifog/Les filières avicoles en détresse appellent le gouvernement à adapter les dipositifs d'indemnisation et la prise en charge de l'activité partielle dans un communiqué commun paru le 6 avril 2022Les filières avicoles françaises traversent une crise d’une ampleur sans précédent en raison du rebond inédit de l’influenza aviaire dans les Pays de la Loire, combiné à la flambée des coûts de l’alimentation des animaux, conséquence de la guerre en Ukraine. La situation est dramatique et fait peser de lourdes menaces sur la pérennité du secteur avicole en France. Face à ce contexte inédit, les Interprofessions de la volaille de chair (ANVOL), des oeufs (CNPO) et du Foie Gras (CIFOG) s’unissent pour demander au Gouvernement de prendre deux mesures d’urgence : l’adaptation des dispositifs d’indemnisation des éleveurs et des entreprises aux réalités des filières avicoles et le renforcement du financement de l’activité partielle afin de maintenir les emplois dans les entreprises. En effet, toutes les entreprises, de la sélection-accouvage à l’abattage en passant par la nutrition animale, l’élevage, la transformation, le conditionnement, et toutes celles périphériques (transporteurs, équipes de ramassage, etc.), qui permettent le bon fonctionnement de la filière, craignent pour leur avenir. Ces deux mesures sont indispensables au maintien d’une activité économique et à la sauvegarde des emplois dans les territoires sinistrés par le virus.

    >> Lire le communiqué de presse du 6 avril 2022

    ]]>
    Productions animalesVolailleCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-111560Thu, 07 Apr 2022 16:10:42 +02002022 : Nouvelle campagne MAEc sur les territoires à enjeu "Qualité de l'eau"https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/2022-nouvelle-campagne-maec-sur-les-territoires-a-enjeu-qualite-de-leau/Dans le cadre du programme régional Re-Sources des actions sont proposées, via les partenaires agricoles, aux agriculteurs (céréaliers, éleveurs, viticulteurs) sur les territoires du Bassin d’alimentation des captages de Coulonges et St Hippolyte (secteur bleu-violet), bassin versant du Né (secteur vert), Bassin versant de l’Arnoult et Lucérat (secteur vert et jaune), Aire d’alimentation de captage de Landrais (secteur bleu turquoise)Dans le cadre du programme régional Re-Sources des actions sont proposées, via les partenaires agricoles, aux agriculteurs (céréaliers, éleveurs, viticulteurs) sur les territoires suivants :
    • Bassin d’alimentation des captages de Coulonges et St Hippolyte (secteur bleu-violet)
    • Bassin versant du Né (secteur vert)
    • Bassin versant de l’Arnoult et Lucérat (secteur vert et jaune)
    • Aire d’alimentation de captage de Landrais (secteur bleu turquoise)

    Ainsi, une nouvelle campagne de dispositif d’aides financières est disponible, à savoir les Mesures Agroenvironnementales et Climatiques (MAEC). Le principe d’une MAEc est de respecter un cahier des charges agro-environnemental et disposer en contrepartie, d’une aide financière à l’ha.

    Animées par la Chambre d’agriculture de la Charente-Maritime, en collaboration avec l’EPTB et EAU 17, des réunions d’information en local ont été organisées afin de préparer cette campagne MAEC 2022 (renouvellement mais aussi nouveau contrat).

    Nouvelles mesures disponibles (selon les territoires) :

    MAEc

    Eligibilité

    Montant

    Durée engagement

    Suppression des traitements herbicides en vignes et réduction des traitements hors herbicides

    Parcelles éligibles : vignes en productions, jeunes plantations

    489.76 €/ha

    1 an

    Création d’un couvert herbacé favorable à la qualité de l’eau

    Précédents éligibles : GC, PTR – 2 ans, Vignes arrachées

    304 €/ha

    5 an

                                                

    La Chambre d’agriculture par l’intermédiaire de ses Conseillers MAEc reste disponible pour de plus amples renseignements :

    - zonage,

    - éligibilité,

    - cahiers des charges,

    - accompagnement de la demande.

    Votre demande est à déposer au plus tard au 15/05/2022à la DDTM 17.

    N’hésitez pas à contacter nos référents.

    Contacts Equipe Eau qualité :

    Jérôme FAURIOT (CA 17 - 05.46.50.45.00)

    Marie-Alix RENAUD (CA 17 - 05.46.50.45.00)

     

    ]]>
    EnvironnementCharente-Maritime
    news-111501Wed, 06 Apr 2022 14:21:29 +0200Grippe aviaire en Deux-Sèvreshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/grippe-aviaire-en-deux-sevres/« Plus vite on stoppe le virus, plus vite on repart, c’est l’affaire de tous ! »Les équipes de la Chambre d’agriculture restent mobilisées aux côtés des éleveurs de volailles du département et vous donnent les informations et les règlementations à appliquer pour stopper le virus Influenza aviaire qui a déjà décimé 26 foyers de volailles en Deux-Sèvres en un mois, et 3 suspicions à ce jour.

    Plus de 350 éleveurs inquiets et sérieusement impactés ont répondu à l’invitation de la Chambre d’agriculture lundi dernier (le 4/4/22) à Secondigny pour faire un point et trouver des solutions pour enrayer définitivement la propagation de la grippe aviaire en Deux-Sèvres.

    Aux côtés de Jean-Marc Renaudeau, Président de la Chambre d’agriculture des Deux-Sèvres, Mme la Préfète des Deux-Sèvres, Mme la Présidente du Département, M. le Vice-Président de la Région, M. le président de la CAN, M. le Directeur de la DDETSPP et les services de l’Etat ont détaillé les mesures mises en place depuis le 4 mars dernier pour contenir cette épidémie et limiter les propagations aux départements voisins. Sur un territoire encore plus touché, M. Limouzin, Président de la Chambre d’agriculture de la Vendée est venu apporter son témoignage et partager les mesures appliquées pour les élevages de son territoire. C’est toute la partie Ouest de la France qui est touchée aujourd’hui et les dégâts sont considérables sur les 4 départements. A ce jour, 508 foyers contaminés en Vendée.

    Comment stopper les contaminations, comment venir à bout de ce virus, comment sauver les trésoreries et les emplois et pouvoir espérer reprendre une activité de production… Autant de questions que d’inquiétudes que les éleveurs avaient besoin de partager.

    Tout le monde est concerné et les solutions qui se mettent en place s’appuient sur un collectif déployé autour des éleveurs. La gestion de cette crise épidémique et sanitaire est pilotée par les services de l’état et s’oriente en priorité vers les accompagnements nécessaires et urgents : conseil, soutien, suivi et notamment les demandes d’indemnisations économiques pour les pertes de productions indirectes liées aux vides sanitaires. Les éleveurs sont inquiets et attendent des précisions : " ça tombera quand ? et ce sera combien ? parce qu’en attendant il faut nourrir nos familles" précise l’un d’eux.

    Les conseillers de la Chambre d’agriculture sont sur le pont depuis plus d’un mois : conseillers élevages, productions, entreprises et circuits courts. Ces équipes ont été renforcées par l’arrivée d’intérimaire pour garder le lien avec les éleveurs et les accompagner au mieux et au plus vite. Chaque geste compte et le temps est compté. Les rôles sont clairement répartis :

    Les services de l’état : DDETSPP gèrent les chantiers de dépeuplement des foyers, définissent les zonages en fonction des évolutions de contamination et de suspicion, coordonne la communication et gèrent l’activité partielle.

    + d’informations : https://www.deux-sevres.gouv.fr/Politiques-publiques/Alimentation-consommation-animaux/Influenza-aviaire/INFLUENZA-AVIAIRE

    La Chambre d’agriculture accompagne tous les éleveurs pour la gestion des effluents (fumiers et lisiers), plus particulièrement les éleveurs ayant des foyers contaminés (x26), les éleveurs concernés par les abattages préventifs selon les arrêtés publiés (x45) ainsi que la centaine d’élevages en circuits-courts qui sont en surveillance (zone jaune sur la carte) + aide au dépôt du dossier d’indemnisation

    La MSA Poitou quant à elle, active son dispositif de soutien et vient en aide aux éleveurs en difficulté - 05 49 06 30 72 - recouvrement.blf@remove-this.poitou.msa.fr

    Les impôts (DDFIP79)

    Pour des difficultés strictement fiscales (ex : demande d’étalement de paiement d’impôts) : sie.deux-sevres@dgfip.finances.gouv.fr  / 05 49 95 74 67

    Pour des difficultés plus larges (ex: échéances fiscales et sociales) ou en cas de blocage : celine.oddo-savarit@dgfip.finances.gouv.fr / 05.49.06.36.07

    Comparée aux années précédentes, cette contamination Influenza aviaire est fulgurante et il est indispensable que les éleveurs de la filière aviaire tout entière restent vigilants et appliquent les mesures adaptées pour stopper rapidement ce virus.

    La situation évolue chaque jour et les nouvelles informations sont publiées sur le site www.deux-sevres.chambagri.fr. Vous y trouverez un rappel de toute la réglementation, les arrêtés et liste des communes concernées, les contacts utiles pour les aides et les déclarations à préparer.

    Les conseillers de la Chambre d’agriculture sont à votre écoute à ce numéro : 05 49 77 15 15
    Contact : Alain Baudouin

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-111453Tue, 05 Apr 2022 15:09:51 +0200Influenza aviaire : l'Est de la Forêt sur Sèvre passe en zone de protection https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-lest-de-la-foret-sur-sevre-passe-en-zone-de-protection/L'évolution des foyers en Deux-Sèvres entraîne le passage de la partie Est de la Forêt sur Sèvre, limitée à l'ouest par la D938 ter, en zone de protection. un nouvel arrêté a été publié le 2 avril 2022. Suite à l'évolution des foyers en Deux-Sèvres, vous trouverez ci-joint le nouvel arrêté de zone réglementée spécifique en vigueur. Une seule modification par rapport au précédent: la partie Est de la commune de la Forêt sur Sèvre entre en zone de protection.

    Pour rappel: 
    Toutes les demandes de laissez-passer doivent être transmises via le site démarches simplifiées 48h avant le mouvement à l'adresse suivante:

    https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/79-iahp-lps-2022
    (Attention, cette adresse est spécifique à la DD79)
    Toutes les pièces du dossier doivent être déposées sur le site.
    L'ensemble de la procédure est expliquée sur le site de la préfecture https://www.deux-sevres.gouv.fr/Actualites/Influenza-aviaire-Demarches-simplifiees-a-l-attention-des-professionels/Demarches-pour-demande-de-Laissez-Passer-Sanitaire-LPS
    Le week-end, seuls les LPS pour accompagner les animaux à l'abattoir le lundi seront traités. Pour les autres mouvements, nous vous remercions de vous organiser sans délivrance de LPS du vendredi soir au lundi matin.

    Pour tout renseignement contacter la Chambre d'agriculture au 05 49 77 15 15


     

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-111402Mon, 04 Apr 2022 16:42:52 +0200PAC 2022 : Dérogation sur les jachères suite invasion Ukrainehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/pac-2022-derogation-sur-les-jacheres-suite-invasion-ukraine/Des dérogations exceptionnelles au paiement vert ont été octroyées par la Commission Européenne pour la campagne 2022 à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie et de ses conséquences sur les marchés agricoles. Ces dérogations ne concernent que l’hexagone et la Corse.Dans un contexte de crise en Ukraine avec des impacts sur les filières agricoles à l’amont comme à l’aval, la Commission a ouvert la possibilité pour les États membres de déroger au cadre du paiement vert pour la campagne 2022.
    La France a fait le choix de mettre en oeuvre les dérogations suivantes :
    • Les surfaces déclarées en jachère peuvent être comptabilisées en tant que surfaces d’intérêt écologique (SIE) pour l’atteinte du taux de 5% requis même si ces terres ont été pâturées ou récoltées à des fins de production ou ont été cultivées. Le coefficient de pondération de la jachère (1m2 = 1m2) reste inchangé. Les jachères mellifères ne sont pas concernées par cette dérogation ;
    • Sur ces surfaces en jachère pâturées, récoltées ou cultivées, l’interdiction d’utilisation de produits phytopharmaceutiques peut être levée
    • Les surfaces déclarées en jachère qui sont cultivées continuent de compter pour une culture distincte pour l’évaluation de la diversité des cultures.

    Ces dispositions exceptionnelles pour l’année de demande 2022 sont encadrées par l’arrêté AGRT2209614A du 28 mars 2022 établissant des dérogations dans le cadre du paiement pour les pratiques agricoles bénéfiques pour le climat et l’environnement pour la campagne 2022.

    En résumé 

    • Dérogation :

    Les surfaces déclarées en Jachère (J5M et J6S) peuvent etre cultivées (mise en culture et ou utilisées pour des fourrages, hors chanvre) tout en étant comptabilisé pour le % de SIE.

    Pour tous les exploitants de France.

    La fertilisation et l’application de PPP sont autorisées.

    • Modalités de déclaration :

    Les parcelles restent codées en J5M ou J6S meme si une autre culture y est implantée.

    Il faudra choisir la précision « dérogation Ukraine – pâture ou fauche » ou « dérogation Ukraine – mise en culture » lors de la déclaration.

    Dans l’onglet verdissement il faut tout de même cocher « je reconnais…. Ne pas appliquer de PPP… »

    • Impact sur dispositif PAC :
    1. Paiement vert : J5M/J6S reste comptabilisé en SIE (1ha=1ha SIE)
    2. Pas d’aide couplée possible en cas de protéagineux ou légumineuse
    3. MAEC/AB : faire les calculs ou les règles s’appliquent sur la surface comme si c’était du gel même lors d’une mise en culture (cf exemple de la note) Vigilance en Ab avec les règles du gel (max 1 an).
    4. ICHN : n’est pas comptabilisé pour calcul du chargement.
    5. Assurance récolte : pas éligible meme si culture.
    6. Compteur prairie : reste assimilé à un couvert herbacé !!!! le compteur tourne

     

     

    ]]>
    PACGestion de l'entrepriseCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-111389Mon, 04 Apr 2022 16:25:16 +0200Influenza aviaire : Des crédits à court terme prolongés, des prêts relais ou des différés d'amortissementhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-des-credits-a-court-terme-prolonges-des-prets-relais-ou-des-differes-damortiss/Pour aider les éleveurs et les salariés de la filière volaille à faire face aux conséquences des mesures pour lutter contre la grippe aviaire, le Crédit Mutuel propose des mesures d'aides. >> Lire le communiqué du Crédit Mutuel ]]>Volaillenews-111342Mon, 04 Apr 2022 12:27:35 +0200Vol d'engrais et de carburant la vigilance est de misehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/vol-dengrais-et-de-carburant-la-vigilance-est-de-mise-1/La gendarmerie constate une recrudescence des vols de carburant sur les exploitations agricoles et des vols d'engrais notamment chez les fournisseurs. Le réseau sureté se tient à la disposition des agriculteurs pour conseiller et prévenir les risques.Vol d'engrais et vols de carburant

    - La société NÉOLIS basée à PAMPROUX (79) a été victime d'un vol d'engrais (près de 20 tonnes), 

    - Des vols de carburant sont en augmentation qui peuvent également toucher les agriculteurs (engins agricoles et cuves).

    La gendarmerie dispose d'un réseau sûreté qu'elle peut mettre à disposition des agriculteurs qui souhaitent sécuriser leurs exploitations. Il suffit pour cela de prendre contact avec la brigade locale.

    >> Voir aussi les conseils et les contacts sur notre page "Prévention Vols et malveillance".

    ]]>
    Gestion de l'entrepriseCharente-Maritime
    news-111341Mon, 04 Apr 2022 12:27:35 +0200Vol d'engrais et de carburant la vigilance est de mise https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/vol-dengrais-et-de-carburant-la-vigilance-est-de-mise/La gendarmerie constate une recrudescence des vols de carburant sur les exploitations agricoles et des vols d'engrais notamment chez les fournisseurs. Le réseau sureté se tient à la disposition des agriculteurs pour conseiller et prévenir les risques.Vol d'engrais et vols de carburant

    - La société NÉOLIS basée à PAMPROUX a été victime d'un vol d'engrais (près de 20 tonnes), 

    - Des vols de carburant sont en augmentation qui peuvent également toucher les agriculteurs (engins agricoles et cuves).

    La gendarmerie dispose d'un réseau sûreté qu'elle peut mettre à disposition des agriculteurs qui souhaitent sécuriser leurs exploitations. Il suffit pour cela de prendre contact avec la brigade locale.

    >> Voir aussi les conseils et les contacts sur notre page "Prévention Vols et malveillance".

    ]]>
    Gestion de l'entrepriseDeux-Sèvres
    news-111181Wed, 30 Mar 2022 11:44:23 +0200Plan Gel : ouverture du dispositif d'indemnisation complémentaire des agriculteurs assurés contre les risques climatiqueshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/plan-gel-ouverture-du-dispositif-dindemnisation-complementaire-des-agriculteurs-assures-contre-le-1/La procédure d’indemnisation complémentaire des agriculteurs assurés contre les risques climatiques, et particulièrement affectés par l’épisode de gel d’avril 2021, ouvre ce vendredi 25 mars sur le site de FranceAgriMer.A la suite de l’épisode exceptionnel de gel du début du mois d’avril 2021, un dispositif d’indemnisation complémentaire pour les agriculteurs assurés avait été acté et notifié à la Commission européenne à l’été 2021.

    Ouvert ce jour et doté d’une enveloppe de 63 millions d’euros, il permet aux entreprises agricoles qui ont perçu une indemnisation au titre de leur contrat d’assurance climatique pour couvrir des pertes de récolte en arboriculture, en raisin de cuve et raisin de table, petits fruits, ainsi que pour certaines grandes cultures (betterave sucrière, colza, lin, houblon et semences de ces cultures) de bénéficier d’une aide ayant vocation à compléter l’indemnisation reçue de leur assurance, sous certaines conditions, et dans le cadre posé par les lignes directrices agricoles et forestières.

    Le complément d’indemnisation est équivalent à un rachat allant jusqu’à 2,5 points de capital pour le raisin de cuve et de table et les grandes cultures, et à 10 points pour l’arboriculture et les petits fruits.

    Les demandes d’aides devront être réalisées sur le portail mis en ligne par FranceAgriMer, qui sera ouvert du 25 mars au 6 mai 2022 à 14h. L’ensemble des informations relatives à cette aide (procédure de dépôt, calendrier, calcul de l’aide...) sont disponibles en ligne sur le site internet de FranceAgriMer, rubrique aides/aide de crise.

    Contacts presse
    Service de presse du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation Tél : 01 49 55 60 11
    ministere.presse@remove-this.agriculture.gouv.fr
    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-111162Wed, 30 Mar 2022 09:49:28 +0200Enquête Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée en Aunis-Sudhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/enquete-territoire-zero-chomeur-de-longue-duree-en-aunis-sud/La Communauté de communes Aunis Sud s’est engagée pour lutter contre le chômage en préparant sa candidature pour devenir Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée (TZCLD). C’est une démarché labellisée par l’Etat dont le principe est de créer des emplois supplémentaires sur le territoire.

    Ces nouveaux emplois doivent respecter le principe de non-concurrence avec les acteurs présents et proposer des activités différentes ou complémentaires (si l’offre n’est pas suffisante) à celles existantes. Ces activités s’adresseront aux habitants, aux entreprises, aux associations et aux collectivités.

    Les 3 chambres consulaires (Chambre d’agriculture, Chambre de métiers et de l’artisanat et Chambre de commerce et d’industrie) sont mandatées pour enquêter auprès des entreprises, tous secteurs confondus. L’étude qui bénéficie du soutien financier et de l’accompagnement de l’Union Européenne (fonds LEADER), du Groupe d’Action Locale (GAL) du LEADER Aunis et de la Région Nouvelle-Aquitaine, sera déployée sur 4 communes retenues par de la CDC Aunis Sud : Surgères, Marsais, Saint-Mard et Saint-Saturnin-du-Bois.

    Il s’agit d’identifier des emplois et activités potentielles à créer, et de donner un avis sur les besoins identifiés depuis plus d‘un an par la CDC en associant tous les acteurs du territoire, habitants, associations, collectivités et entreprises.

    Pour le secteur agricole, quelques acteurs installés sur le territoire d’expérimentation et représentant de collectif d’agriculteurs seront rencontrés.

    Pour les autres secteurs (commerce, industrie, artisanat), un questionnaire en ligne leur a été envoyé par mail.

    Si vous souhaitez contribuer aux réflexions, vous pouvez compléter le questionnaire ci-après en faisant part de vos avis et pratiques sur les activités pressenties, de vos besoins en matière de produits et services, non satisfaits sur le territoire, et de votre intérêt à participer à ce projet.

    Participer au questionnaire

    Si vous souhaitez être informé par Aunis Sud de l’avancée du projet, précisez-le-nous pour être ajouté à la liste de diffusion.

    Plus d’informations : antoine.fesneau@remove-this.charente-maritime.chambagri.fr / 06 32 05 14 61

    ]]>
    Charente-Maritime
    news-111155Wed, 30 Mar 2022 08:47:08 +0200Influenza aviaire : De nouvelles communes en zone de surveillancehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-de-nouvelles-communes-en-zone-de-surveillance/Suite à la réception de nouveaux résultats positifs du LNR, de nouvelles communes sont entrées en zone de protection. Néanmoins, quelques bonnes nouvelles: les zones de protection de La Boissière-en-Gâtine/Les Groseillers et de Limalonges sont levées. Les communes concernées qui étaient en zone de protection passent en zone de surveillance.
  • zone nord ouest du département
  • L'arrété du 28 mars 2022 est abrogé et remplacé par  l'Arrêté N° 2022 00954 du 29 mars qui lève la zone de protection autour des Groseillers et la Boissière en gâtine, passe les commuens concernées en zone de surveillance et ajoute des communes autour d'une nouveau foyer.

    >> voir la liste des communes en zone de protection au 30 mars

    >> Voir la liste des communes en zone de surveillance au 30 mars 

     

     

    Liste des communes passées en zone de surveillance sur Limalonges

    79060 CAUNAY
    79074 LA CHAPELLE-POUILLOUX
    79150 LIMALONGES
    79152 LORIGNE
    79163 MAIRE-LEVESCAULT
    79180 MONTALEMBERT
    79212 PLIBOUX
    79307 SAUZE-VAUSSAIS
    79338 VANZAY

     

    Par ailleurs des  mesures de dépeuplement sont en cours autour des élevages de reproduction.

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-111149Tue, 29 Mar 2022 17:20:55 +020046.602846099999994 -0.412457699999999946.602846099999994-0.4124576999999999Influenza aviaire : Une réunion d'information le 4 avril 2022 à 20hhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-une-reunion-dinformation-le-4-avril-2022-a-20h/La Chambre d'agriculture, la FNSEA79 et JA79 invitent les éleveurs pour une réunion d'information sur l’influenza aviaire, en présence des services de l’Etat (DDETSPP, DTT) le Lundi 4 avril 2022 à 20h à Secondigny - Salle Alauna 21 A l'ordre du jour :
    • Point de situation au 4 avril 2022
    • Procédures d’indemnisation (sanitaire, économique)
    • Organisation du dépeuplement
    • Gestion des épandages
    • Echanges avec les participants

     

    >> Télécharger l'invitation du 4 avril 2022

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-111071Mon, 28 Mar 2022 17:12:25 +0200UKRAINE - La commission européenne présente plusieurs actions pour assurer la sécurité alimentairehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/ukraine-la-commission-europeenne-presente-plusieurs-actions-pour-assurer-la-securite-alimentaire/Dans le contexte du conflit en Ukraine, la Commission européenne a publié une communication sur la sauvegarde de la sécurité alimentaire et le renforcement de la résilience des systèmes alimentaires. Il s'agit d'une série d'actions à court et à moyen terme visant à renforcer la sécurité alimentaire mondiale et à soutenir les agriculteurs et les consommateurs de l'UE face à la hausse des prix des denrées alimentaires et des coûts des intrants, tels que l'énergie et les engrais.La Commission européenne a publié le 23 mars 2022  une communication sur la sécurité alimentaire :

    Plusieurs actes de législation secondaire seront adoptés pour préciser la mise en œuvre des actions de court terme.

    Ce plan visant à assurer l'approvisionnement et la sécurité alimentaire contient les éléments suivants :

    Dérogation aux règles du verdissement :

    • Les Etats membres pourront utiliser les jachères relevant des surfaces d'intérêt écologique, pour n'importe quelle culture.

     

    Mesures de marché et soutien aux agriculteurs :

    • Une enveloppe de 500 millions d'€, partiellement abondée par l'activation de la réserve de crise, sera débloquée. Les Etats membres pourront décider du fléchage de ces aides.
    • La Commission autorise également à partir du 16 octobre l'augmentation du niveau des aides pouvant être payées en avance (avance (aides directes et mesures du second pilier relatives aux surfaces et aux animaux).

     

    Plans stratégiques nationaux :

    • La Commission demande aux Etats membres de réviser leurs PSN pour réduire la dépendance aux engrais et gaz russes. Ex : investissement dans la production de biométhane, promotion de l'agriculture de précision pour réduire l'utilisation de fertilisants.
    • Elle recommande en outre de définir les règles de la conditionnalité en « maximisant les objectifs environnementaux et climatiques, tout en minimisant l'impact potentiel à court terme sur la capacité de production ». Par exemple, pour la BCAE 8 sur la part de terres agricoles rendues à la nature, l'exécutif européen appelle à privilégier les éléments de paysage comme les haies plutôt que les jachères « pour ne pas réduire le potentiel de production agricole ».

     

    Autres mesures :

    • Le nouveau cadre temporaire pour les aides d'État permettra de verser des aides aux entreprises pour faire face à la hausse des prix de l'énergie.
    • Il est aussi rappelé la possibilité pour les Etats membres d'instaurer une TVA réduite pour les produits alimentaires.
    • L'exécutif européen propose aux États de lui fournir tous les mois des données sur les stocks privés des denrées alimentaires et d'aliments pour animaux essentiels.

     

    Alternatives aux importations d'engrais russes :

    • Pour remplacer les importations de potasse et de phosphate en provenance de Russie, la Commission suggère de s'appuyer sur des accords de libre-échange existant avec d'autres pays tiers exportateurs d'engrais. Elle s'engage par ailleurs à développer la recherche sur les alternatives aux fertilisants. Elle indique aussi qu'elle « envisagera d'autres mesures réglementaires pour élargir les possibilités d'utiliser les effluents d'élevage ».
    • La Commission rappelle l'importance de poursuivre l'application du Green Deal, afin que la sécurité alimentaire ne soit pas « gravement menacée à long terme. »

     

    Aide humanitaire :

    La Commission envisage de :

    • soutenir l'Ukraine dans l'élaboration d'une stratégie de sécurité alimentaire
    • veiller à ce que les installations de transport et de stockage en Ukraine soient maintenues pour permettre à l'Ukraine de nourrir ses citoyens ;
    • mettre en œuvre un programme d'aide d'urgence de l'UE d'un montant de 330 millions d'euros;
    • promettre au moins 2,5 milliards d'euros d'aide humanitaire pour la coopération internationale ;
    • continuer à plaider contre les restrictions et les interdictions d'exportation

    Juliette BOILLETI Chambres d'agriculture France (APCA)

    ]]>
    Economie et politique agricolesPACCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-111010Fri, 25 Mar 2022 16:05:00 +0100Influenza aviaire : de nouvelles communes en zone réglementée au 28 mars 2022https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-de-nouvelles-communes-en-zone-reglementee-au-28-mars-2022/La liste des communes en zone réglementée à été modifiée le lundi 28 mars en raison de nouveaux cas positifs en Deux-Sèvres. 28 mars 2022 : 

     

    25 mars 2022

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-110974Fri, 25 Mar 2022 09:37:57 +0100MAEC 2022 : Bocage - Gâtine et Marais Poitevinhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/maec-2022-bocage-gatine-et-marais-poitevin/Des engagements possibles sur vos territoiresLa campagne 2022 se présente comme la dernière année de transition avant la prochaine programmation PAC de 2023.

    Le dispositif des MAEC reste inchangé. Cette année de nouveaux engagements pourront être souscrits à la déclaration PAC et la Chambre d’agriculture vous accompagne dans vos démarches.

    Selon la situation propre à chaque exploitation, il existe plusieurs possibilités :

    Mon contrat MAEC Système de 2017 et/ou 2021 arrive à échéance : Vous pouvez souscrire un nouvel engagement de 1 an sur les surfaces que vous allez déclarer cette année à la PAC et sur la base du maintien des pratiques de la 5ème année de votre contrat initial : Respect d’une part minimale de surfaces en herbe, part maximale de maïs ensilage, seuil maximal de concentrés achetés pour l’alimentation du cheptel et respect des valeurs IFT.

    Si vous aviez un contrat en évolution de pratiques, vous basculez systématiquement sur un engagement en maintien.

    Si vous avez repris des terres qui n’étaient alors pas inscrites dans votre engagement initial, vous pourrez les inscrire dans ce nouveau contrat.

    Le plafond de 10 000€/exploitation reste en vigueur ainsi que la transparence au nombre d’associés qui s’applique aux GAEC.

    Mon contrat MAEC Système de 2015 et ou 2016, qui a déjà été prolongé l’an passé arrive à échéance : Le même dispositif  vous est ouvert sur la base des mêmes critères que ceux précédemment  cités.

    Contrats MAEC « Parcellaires »  2015 – 2016, 2017, 2021 : Je suis titulaire d’un contrat dit de « mesures parcellaires » qui arrive à échéance, que faire ? Vous avez également la possibilité de demander un nouvel engagement de 1 an sur ces mêmes parcellaires et/ou d’autres parcelles. Dans ce cas, une mise à jour de votre diagnostic environnemental sera nécessaire.

    Là aussi, le plafond de 10 000€ par exploitation s’applique avec la transparence pour les GAEC.

    Une communication particulière sera faite très prochainement aux exploitants concernés.

    Je ne me suis jamais engagé dans le dispositif  MAEC : La contractualisation est également ouverte aux nouveaux demandeurs pour la campagne 2022 sur la base des contrats existants et dans la limite des budgets disponibles. Les critères d’éligibilité et les cahiers des charges restent inchangés. Les engagements seront souscrits pour 1 an, sauf dans le cas particulier des contrats Systèmes  dit « Évolution » qui pourront être souscrits pour 5 ans.

    Délais de souscription : La Commission Régionale Agro-Environnementale et Climatique a statué sur les projets de territoire et leurs financements. Il est désormais possible d’étudier chaque situation afin de vérifier les conditions d’éligibilité au dispositif pour s’engager lors de la déclaration PAC de mai prochain.

    Pour plus d’informations, vous pouvez contacter  la Chambre d’agriculture :
    Votre conseillère MAEC : Julie CADU
    julie.cadu@remove-this.deux-sevres.chambagri.fr
    Secrétariat : Lucie GEOFFRION
    lucie.geoffrion@remove-this.deux-sevres.chambagri.fr
    07 71 74 25 72

    ]]>
    EnvironnementCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-110934Thu, 24 Mar 2022 11:40:00 +0100La Chambre d'agriculture recrutehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-recrute-32/Un(e) Responsable Equipe Gestion de l'Espace et des Ressources (H/F)Dossier de candidature (CV et lettre de motivation) à adresser, avant le 22 avril 2022

    à Monsieur le Président de la Chambre d’agriculture 17
     avenue de Fétilly
    17074 La Rochelle cedex 09
    ou par mail : recrutement@remove-this.na.chambagri.fr en précisant la référence CA17_Responsable GER_CDI]]>
    EmploiCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-110562Wed, 16 Mar 2022 10:58:02 +0100Marchés d'étés 2022 : Producteurs, réservez votre place dès maintenant !https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/marches-detes-2022-producteurs-reservez-votre-place-des-maintenant/La saison des marchés fermiers 2022 aura officiellement lieu du 9 juillet au 18 septembre.L'occasion pour les producteurs de proposer leurs produits locaux lors de moments conviviaux organisés en collaboration avec la Chambre d'agriculture.

    Vous pouvez d'ores et déjà réserver vos places pour les 6 marchés qui vous sont proposés en 2022 :

    Samedi 9 juillet : Marché d’Aulnay de Saintonge (Toute la journée) 

    Jeudi 21 juillet : Marché de Chaniers (en soirée)

    Mercredi 3 août : Marché du Thou (en soirée)

    Mercredi 24 août : Marché de Villedoux (en soirée) 

    Samedi 10 septembre : Marché de Saujon pour la remontée de la Seudre (Toute la journée)

    Dimanche 18 septembre : Marché du Musée et Site gallo-romain du Fâ (Barzan) à l’occasion des Journées du Patrimoine (Toute la journée)

    Si vous êtes intéressés, merci de contacter le 07 60 84 38 72

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-110556Wed, 16 Mar 2022 10:35:00 +0100La Chambre d'agriculture recrutehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-recrute-21/Un(e) Conseiller(ère) Agro-Energies - Climat (H/F)Dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) à adresser, avant le 31 mars 2022
    à Monsieur le Président de la Chambre d’agriculture 17
    2 avenue de Fétilly
    17074 LA ROCHELLE Cedex 9
    ou par mail : recrutement@remove-this.na.chambagri.fr]]>
    EmploiCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-110260Thu, 10 Mar 2022 16:36:47 +0100Pousse de l'herbe : la campagne de mesures et d'informations est repartie pour 2022https://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/pousse-de-lherbe-la-campagne-de-mesures-et-dinformations-est-repartie-pour-2022/Pour informer tous les 15 jours les éleveurs de l'évolution de la pousse de l'herbe, les conseillers des chambres d'agriculture des Deux-Sèvres, de la Vienne, de la Charente, mesure chaque quinzaine, les hauteurs d'herbe dans des parcelles de référence sur dix exploitations. Cette année, les premières mesures ont été publiées le 1er mars à retrouver dans la page Pousse de l'herbe dans la rubrique fourrage 

    >> Retrouvez également la présentation des exploitations où se trouvent les parcelles de mesures de l'herbe sous ce lien 

     

    ]]>
    Productions animalesProductions végétalesCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-110253Thu, 10 Mar 2022 15:31:45 +0100Un commissaire de la Chambre d'agriculture au CGA vinshttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/un-commissaire-de-la-chambre-dagriculture-au-cga-vins/Samedi 26 février s’est déroulé le Concours Général Agricole des vins à Paris.La chambre d’agriculture de la Charente-Maritime était présente à ce CGA vins. Sandrine Lucas, œnologue à la Chambre d'agriculture de la Charente-Maritime, participait comme commissaire à la dégustation des vins IGP Charentais.  

    Cette année, des 71 vins IGP Charentais qui se sont présentés au CGA vins, 46 ont été présélectionnés et 20 ont été médaillés : 6 médailles d’or, 9 médailles d’argent et 5 médailles de bronze. 

    Félicitations à tous.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-110240Thu, 10 Mar 2022 11:58:27 +0100Influenza aviaire : Demande d'échéancier des cotisations MSA et indemnisation à venirhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-demande-decheancier-des-cotisations-msa-et-indemnisation-a-venir/Compte-tenu de l'évolution de la situation sanitaire dans les élevages avicoles du département, les indemnisations vont se mettre en place pour les éleveurs touchés par les abattages. Les éleveurs qui sont impactés par l'absence de mise en place et l'abattage précoce peuvent demander un échéancier pour les appels à cotisation de la MSA Poitou de mars et de juin. >> Voir sur le site de la MSA Poitou 

    >> Retrouvez toutes les infos Influenza aviaire sur le site de la Préfecture des Deux-Sèvres 

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-110231Thu, 10 Mar 2022 11:14:32 +0100SIA et Concours général agricole 2022 : 58 médailles pour la Charente-Maritimehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/sia-et-concours-general-agricole-2022-58-medailles-pour-la-charente-maritime/La 58ème édition du Salon International de l’Agriculture (SIA) vient de refermer ses portes et les agriculteurs regagnent leurs exploitations en Charente-Maritime, pour certains médaillé(e)s par le Concours Général Agricole 2022, véritable référence de qualité que les consommateurs apprécient et savent reconnaître.Cette année, pour la Charente-Maritime, Cédric TRANQUARD, Président de la Chambre d’agriculture, félicite chaleureusement les agriculteurs(trices) du département et salue leurs performances et le travail accompli :
    Félicitations aux éleveur(se)s :
    • EARL De La Gères pour la Pie rouge Orchidée *SCA ARSICAUD et fils pour les Blondes d’Aquitaine Niagara et Noumba *MARTIAL Laura avec le Trait Poitevin *PAULAIS Florence et Patrick pour les Traits Auxois *BLATTMANN Valérie et ses chiens

    Félicitations aux producteur(trice)s :
    • SARL Bières de Ré pour son Pastis jaune et ses bières
    • Distillerie MERLET & Fils pour ses liqueurs *Au département de Biotechnologies de l’Universite de la Rochelle pour sa bière
    • Brasserie des 3 phares pour ses bières
    • SAS Les Confitures du Clocher pour sa confiture de mirabelles
    • ARMOR protéines SAS pour ses beurres
    • Distillerie de Fontagard pour son Whisky
    • SCEA Domaine du Puits Faucon pour son Cognac
    • Domaine DURAZ SAS pour son Cognac et son Pineau
    • SCEA le Plantis des Vallées pour son Pineau
    • ARRIVE Jean-Guy et Bruno SAS pour son Pineau
    • SARL Les Vignobles Laurie et Guillaume ARRIVE pour son Pineau
    • EARL BARBOTIN Jean et Olivier pour son Pineau
    • Huîtres LAMBERT pour ses huîtres
    • SCEA ROUMEGOUS et Fils pour ses huîtres
    • HUITRES PLEIADE POGET pour ses huîtres
    • SCEA huîtres Yves PAPIN
    • EARL VOLOKOVE pour ses huîtres
    • EARL Huîtres et Ma Ré
    Félicitations aux viticulteur(trice)s :
    • SAS ARRIVE Jean Guy et Bruno (médailles pour le Merlot, le Sauvignon et le Cabernet-franc)DONI D SAS (médaille pour le Sauvignon)
    • SCEA HAUSELMANN et Fils (médaille pour le Chardonnay)
    • EARL Ophélie et Florian BENASSY (médaille pour le Sauvignon)
    • Coopérative UNIRE (médailles pour les Rosés)
    • SCEA Le Talmondais (médailles pour le Chardonnay, le Cabernet-franc Merlot, le Gamay Merlot Pinot-noir et le Cabernet-Sauvignon Merlot)
    • SCEA Domaine des Princes (médaille pour le Sauvignon)
    • SCA Viti-Oléron (médailles pour le Cabernet-franc Cabernet-sauvignon Merlot et le Sauvignon)
    • SCEA Le Taillis (médaille pour le Colombard)
    • SARL les Vignobles Laurie et Guillaume ARRIVE (médaille pour le Merlot)
    • Domaine des Claires (médailles pour le Sauvignon et ses Merlot)
    Et Merci aux jeunes professionnel(le)s pour leur participation :
    • Thiffany DIDIER pour sa présentation TMPR Limousine Caprin - Lycée Agricole La Salle-Saint Antoine
    • Owen RUCHAUD pour sa présentation TMPR Prim'Holstein - MFR de Saint-Germain-de-Marencennes

    La Chambre d’agriculture de la Charente-Maritime et ses partenaires préparent dès à présent un moment de convivialité dans les mois qui viennent pour remercier ces agriculteurs(trices) et leurs belles performances, cette année.

    Contact presse : communication CA17 – 05.49.77.15.62 – 06.17.64.57.39

    Retrouvez tous les détails des médailles sur les sites internet du Concours Général Agricole 2022  et sur le site
    de la Chambre Agriculture de Charente-Maritime : charente-maritime.chambre-agriculture.fr

    ]]>
    Actions chambresCharente-Maritime
    news-110209Wed, 09 Mar 2022 15:57:33 +0100Maîtrise thermique dans le chaihttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/maitrise-thermique-dans-le-chai-1/Retour sur la journée technique viticole du 2 mars 2022La journée a commencé avec l’intervention de Livia Beltrand, Ingénieur d’études en œnologie au BNIC, et Katia Schmidt, Ingénieur d’études en viticulture au BNIC. Leur intervention, les impacts du changement climatique sur les conditions de production, nous ont permis d’apprendre entre autre, qu’en 75 ans, les températures moyennes pendant la période des vendanges avaient augmenté de plus de 1.7°C et que la date du début des vendanges avait avancé de 25 jours en 43 ans.

    Puis, a suivi l’intervention de Gaëlle Hubert, Œnologue Conseil à la CA16 et de Lucile Allamy, Docteur en œnologie et responsable du laboratoire d’analyses vins et spiritueux de la CA16. Elles nous ont présenté l’importance de la maîtrise thermique pour la qualité des vins et des eaux-de-vie durant les fermentations et la conservation. On a pu connaître tous les défauts qu’une température inadaptée durant la fermentation alcoolique peut provoquer.

    La dernière intervention était celle de Sandrine Lucas, Œnologue et Conseillère en viticulture à la CA17, qui a présenté les différents moyens passifs et actifs de la maîtrise thermique ainsi que des calculs permettant de connaître l’énergie dont on a besoin pour refroidir ou chauffer du moût en période de vendange et pour maitriser les températures de fermentation.

    Une trentaine de viticulteurs et viticultrices étaient au rendez-vous. Enthousiasmés, les questions ont fusé.

    La journée s’est clôturée avec une table ronde de viticulteurs et viticultrices, animée par Sandrine Lucas.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-110203Wed, 09 Mar 2022 15:18:42 +0100La réforme de l'assurance récolte est adoptée par le Parlementhttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-reforme-de-lassurance-recolte-est-adoptee-par-le-parlement/Après un vote à une large majorité à l’Assemblée nationale puis au Sénat, le projet de loi portant réforme des outils de gestion des risques climatiques en agriculture est définitivement adopté par le Parlement.Cette réforme historique portée par Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, et Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, revoit en profondeur le système actuel pour mieux protéger tous les agriculteurs face aux aléas climatiques.

    Annoncée par le Président de la République, le 10 septembre dernier, la réforme de l’assurance récolte est née du constat d’une inefficacité du système actuel dans l’indemnisation des agriculteurs touchés par les aléas climatiques. Alors que ces aléas présentent une véritable menace pour la vie d’une exploitation, et donc pour la pérennité de notre modèle agricole, une réforme était essentielle. Cette réforme a pu être conçue grâce aux travaux menés lors du Varenne agricole de l’eau et de l’adaptation au changement climatique par le député Frédéric Descrozaille, puis, ces derniers mois, au Parlement.

    Le projet de loi adopté établit une couverture universelle contre les risques climatiques accessible à tous les agriculteurs. A cette fin, il institue un dispositif de couverture des risques climatiques à trois étages, prévoyant une absorption des risques de faible intensité à l’échelle individuelle de l’exploitation agricole, une mutualisation entre les territoires et les filières des risques d’intensité moyenne, par le biais de l’assurance multirisque climatique dont les primes feront l’objet d’une subvention publique, et une garantie directe de l’Etat contre les risques dits catastrophiques.

    Ainsi, cette réforme du régime de l’assurance récolte repose sur quatre principes fondamentaux :
    • Une plus grande solidarité, avec une solidarité nationale accrue permettant d’atteindre un financement de 600 millions d’euros par an du dispositif (contre 300 millions d’euros aujourd’hui) ;
    • Une universalité, en prévoyant une couverture des risques dits « catastrophiques » ouverte à tous les agriculteurs, quelle que soit leur filière ;
    • Une meilleure lisibilité, avec une répartition des risques claire entre agriculteurs, assureurs et Etat ;
    • Une plus grande rapidité, permettant une indemnisation accélérée (le système actuel pouvant conduire l’indemnisation à être versée avec jusqu’à deux ans de décalage) ;

    Ce texte, qui fixe les fondations de ce nouveau régime de couverture des risques climatiques en agriculture, sera promulgué dans les prochains jours. Un travail de concertation avec l’ensemble des parties prenantes se poursuivra afin de préparer les dispositions réglementaires et une ordonnance permettant de définir les modalités pratiques de mise en oeuvre de la réforme. Ce nouveau régime de couverture devra être pleinement opérationnel en 2023 - soit l’année d’entrée en vigueur de la nouvelle programmation de la PAC, comme l’avait annoncé le Président de la République.

    « Nous menons, avec ce projet de loi, une réforme systémique de l’assurance récolte qui permettra de protéger chacune de nos exploitations agricoles. A partir de 2023, tous les agriculteurs pourront avoir accès à une couverture universelle, fondée sur la solidarité nationale, pour couvrir les risques les plus graves. En parallèle, un accès plus simple à l’assurance privée permettra de se protéger des autres risques. C’est un travail partenarial mené avec les fédérations professionnelles de l’agriculture, les assureurs et les parlementaires qui permet aujourd’hui d’aboutir à cette réforme historique » a déclaré Bruno Le Maire, ministre de l’économie, des finances et de la relance.

    « L’adoption de la réforme de l’assurance récolte marque un véritable tournant dans nos politiques agricoles. La solidarité nationale vient se porter garante de la pérennité de nos productions agricoles dans un contexte d’accélération et d’intensification des épisodes climatiques exceptionnels. Cette réforme vient donc créer une véritable ceinture de sécurité pour tous les agriculteurs : en cas d’aléas exceptionnels la solidarité nationale indemnisera leurs pertes. Je tiens à saluer tout le travail mené avec les parlementaires permettant d’aboutir à une réforme structurelle, attendue et efficace. Désormais, le travail réglementaire doit s’ouvrir pour permettre la pleine opérationnalité du système dès 2023, comme annoncé par le Président de la République » a déclaré Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation

    Pour plus d’information relative à la réforme un dossier de presse est disponible sur le site du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

    Contacts presse :

    Service de presse de Bruno Le Maire
    Tel : 01 53 18 41 13
    presse.mineco@remove-this.cabinets.finances.gouv.fr

    Service de presse de Julien Denormandie
    Tél : 01 49 55 59 74
    cab-presse.agriculture@remove-this.agriculture.gouv.fr

    Service de presse du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation
    Tél : 01 49 55 60 11
    ministere.presse@remove-this.agriculture.gouv.fr

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-110195Wed, 09 Mar 2022 14:35:00 +0100La Chambre d'agriculture recrutehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-recrute-30/Un(e) Conseiller(ère) Agronomie-Productions Végétales H/FLes candidatures (C.V. et lettre de motivation) doivent être
    adressées :
    AVANT LE 20 mars 2022
    Au Directeur Général de la Chambre d’Agriculture 17-79]]>
    EmploiCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-110099Tue, 08 Mar 2022 09:51:04 +0100SIA 2022 : Les Deux-Sèvres décrochent 61 médailles au Concours Général Agricolehttps://charente-maritime.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/sia-2022-les-deux-sevres-decrochent-61-medailles-au-concours-general-agricole/La 58ème édition du Salon International de l’Agriculture (SIA) vient de refermer ses portes et les agriculteurs regagnent leurs exploitations en Deux-Sèvres, pour certains, médaillé(e)s par le Concours Général Agricole 2022, véritable référence de qualité que les consommateurs apprécient et savent reconnaître.Cette année, pour les Deux-Sèvres, Jean-Marc RENAUDEAU, Président de la Chambre d’agriculture félicite chaleureusement ces agriculteurs(trices) et salue leurs performances et le travail accompli.
    Félicitations aux éleveur(se)s :
    • L’EPLA de l’EPLEFPA Terres et Paysages avec les moutons vendée
    • EARL CHEVALLIER pour ses moutons vendéens
    • EARL CHAMPAGNE pour ses moutons vendéens
    • Gwanael PROUST pour ses moutons vendéens
    • EARL L’Agneau Mellois pour ses moutons vendéens
    • BARC V&ea