Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Les réserves de substitution : Pour accélérer la transition agro-écologique

Les réserves de substitution : Pour accélérer la transition agro-écologique

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

OUI BNM, les « bassines » accélèrent la transition agro-écologique

Les « bassines » : un investissement social et solidaire pour l’adaptation au réchauffement climatique et pour la transition agro-écologique. La Coop de l'eau et la Chambre d'agricultuire répondent:

OUI BNM, les « bassines » accélèrent la transition agro-écologique


Le protocole d’accord prévoit des actions pour la biodiversité chez tous les irrigants qui veulent avoir de l’eau (haies, couverts mellifères, protection des frayères et des berges, gestion de la fauche pour protéger l’avifaune, cultures intégrées...). Tous les irrigants doivent réduire fortement l’utilisation des produits phytopharmaceutiques, dès la première année, sur la base d’un diagnostic des pratiques. Dans le cadre d’AQUITABIO, les coopératives locales lancent un plan pour la bio locale ambitieux : 20 % de bio avant 2025, soit une augmentation de +20 % par an. Sans compter tous les irrigants qui, nombreux, et loin des caricatures, modifient leurs pratiques, s’engagent dans la transition agro-écologique et investissent lourdement dans ce sens.